La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poches Le Pouvoir du chein

juillet 2019 | Le Matricule des Anges n°205 | par Camille Decisier

Le Pouvoir du chein

Né en 1915, Thomas Savage a vu passer la Grande Dépression, la récession et deux guerres mondiales. Profondément marqué par l’histoire de l’Ouest américain, connaisseur intime de ses paysages géographiques et humains, il sera l’un des fondateurs de l’école littéraire dite « du Montana » et du si bien nommé nature writing, dont l’on retrouve tous les éléments dans Le Pouvoir du chien, paru aux USA en 1967. Les décors sauvages et somptueux du Montana, dont les frères Burbank ont l’indomptabilité apparente, recèlent aussi bien des failles par lesquelles le malaise suinte goutte à goutte, comme l’eau d’une source invisible sur les veines d’un rocher. Phil, brillant et impitoyable, est la parfaite incarnation du cow-boy à l’ancienne, administrant d’une poigne virile l’immense ranch familial : « Phil en avait castré mille cinq cents, s’émerveillant devant le couteau entre ses mains, le côté effectuant les castrations usé par une centaine d’aiguisements, ce couteau qui avait désexué mille cinq cents veaux. » Mais lorsque son frère George, avec qui il partage toujours la chambre de leur enfance, fait voler en éclats le huis clos fraternel en décidant de prendre femme, Phil s’acharne à punir par un autre type de castration ce qu’il considère comme un acte de haute trahison… Inexplicablement méconnu en France (seuls trois de ses ouvrages ont été traduits en français, sur la quinzaine que comporte son œuvre), Thomas Savage est pourtant un romancier hors pair. La réédition par Gallmeister du Pouvoir du chien, dans la traduction remarquable de Laura Derajinski (également traductrice de David Vann), le prouve à nouveau, cinquante ans après sa parution originale. Le projet d’une adaptation cinématographique est entre les mains de Jane Campion. Espérons que ces deux ressuscitations répareront l’injustice faite à ce chef-d’œuvre du genre et à son auteur, disparu en 2003 à Virginia Beach, à presque 3000 kilomètres des Rocheuses qu’il aimait tant.

Camille Decisier

Le Pouvoir du chien, de Thomas Savage
Traduit de l’américain par Laura Derajinski
285 pages, 9,20

Le Matricule des Anges n°205 , juillet 2019.
LMDA papier n°205
6.50 €
LMDA PDF n°205
4.00 €