La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Serranas, de Silvan Chabaud

mai 2020 | Le Matricule des Anges n°212-213 | par Dominique Aussenac

Serranas / Sérannes

La montagne est imprévisible ! Attire, magnétise, cache, lie, sauve, inquiète, détruit… Les quinze nouvelles bilingues qui composent ce recueil proposent autant d’aires d’envol, d’élévation que de cols, de passages, de mains tendues. Son titre fait référence à cette barrière qui clôt le Massif central et le Larzac et culmine à 900 mètres d’altitude au-dessus de la plaine littorale languedocienne. Ici les Sérannes se démultiplient des Pyrénées aux Alpes. « Les Prés nouveaux » raconte la fuite de deux familles protestantes qui échappent aux persécutions des dragons du Roi en se rendant en Savoie. « La Traversette » évoque le passage d’Hannibal dans les Alpes par un guerrier celte à l’agonie dans la plaine du Pô. « Donne-moi la main » renvoie à une photo prise en 1939 lors de la Retirada, l’exil des républicains espagnols vers la France. Un éclopé de la guerre de 14 aide un enfant amputé à passer le col d’Ares. D’autres rencontres s’opèrent. Le Nord et le Sud, l’Occitanie et l’Afrique s’éberluent, des langues se cherchent, se nouent. En haute montagne, dans « Le Vallon des Sables », des Peuls migrants sauvent le narrateur d’une avalanche. Dans « Vision », un homme bleu est accueilli dans un chalet. Plus bas, au Sénégal dans la mangrove du Sine Saloum, une femme fuit des marchands d’esclaves. A contrario, dans un maquis, des résistants tuent un déserteur italien d’« Un coup de fusil »…
Silvan Chabaud, tout à la fois marcheur, traducteur, poète, chanteur de Mauresca Fracàs Dub, groupe de reggae-ragga-rap, surprend par la description des paysages qu’il semble réinventer et parfois réenchanter. Son écriture lyrique, sensible, généreuse, fantastique offre de la joie, esbaudit. Elle invite le chant de l’alouette, les chants des troubadours, de l’auteur anonyme du Roman de Flamenca à Max Rouquette en son amphithéâtre. « Tendez-moi la main, tirez-moi vers vous. Aidez-moi à franchir les derniers remous de mon âme. »

Dominique Aussenac

Serranas, de Silvan Chabaud
Édition bilingue (occitan-français),
traduction par l’auteur, Jean-Claude Foret, Philippe Gardy et Florian Vernet,
éditions Jorn, 120 pages, 15

Serranas, de Silvan Chabaud Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°212-213 , mai 2020.
LMDA papier n°212-213
6.50 €
LMDA PDF n°212-213
2.00 €