La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poches Château d’eau, de Bernard Comment

février 2021 | Le Matricule des Anges n°220 | par Etienne Leterrier-Grimal

Château d’eau

Le personnage principal de Château d’eau, c’est d’abord la Confédération suisse, et sa position centrale en Europe. C’est le Saint-Gothard, à la source de quatre fleuves « partant dans quatre directions opposées formant ainsi une croix ». En cinq nouvelles décapantes, Bernard Comment, prix Goncourt de la nouvelle en 2011, griffe le vernis de bonne conscience de nos voisins helvétiques et détourne avec sarcasme certains imaginaires surannés et mythologies nationales : élection divine, goût du secret, confiance indestructible en la monnaie, complexe insulaire et mythe de la forteresse imprenable… autant de déterminismes psychiques secrets à l’œuvre chez l’homo helveticus et parfois cause d’une certaine hostilité vis-à-vis de l’extérieur.
Dans la délicieuse satire utopique qui donne son titre au recueil, les Suisses décident, par exemple, de conserver pour mieux la valoriser l’eau précieuse de leurs montagnes, et construisent pour ce faire barrages et digues… Par élévation du niveau de l’eau, ils transforment ainsi leur territoire en une sorte pays rêvé, sorte de nid d’aigle baigné d’une mer intérieure… Dans « Migrations » une Française installée à Lausanne découvre le caractère indélébile de sa condition d’immigrée : « en fin d’après-midi, je n’y ai plus tenu, et j’ai cédé à la tentation de sortir sur la terrasse et de leur crier, très fort, à deux reprises, que les oiseaux étaient eux aussi des étrangers ». « Le Ficheur » met en scène la consternation d’un vieux militant d’extrême gauche s’apercevant que l’État suisse (qui a fiché près d’un million de ses citoyens jusqu’en 1990), ne possède en fait aucune fiche de sécurité le concernant.
Bernard Comment parvient ainsi à convertir autant d’implicites de l’histoire helvétique en de fort justes et malicieuses paraboles, dans une langue qui, présentant tous les certificats de respectabilité, s’ingénie avec d’autant plus de bonheur à en satiriser les non-dits.

Etienne Leterrier-Grimal

Château d’eau
Bernard Comment
Préface de Hans-Ulrich Jost
Zoé poche, 176 pages, 9

Château d’eau, de Bernard Comment Par Etienne Leterrier-Grimal
Le Matricule des Anges n°220 , février 2021.
LMDA PDF n°220
4,00 €