La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Anthologie de la poésie chilienne

octobre 2021 | Le Matricule des Anges n°227 | par Dominique Aussenac

Bacchanales n°65

Anthologie de la poésie Chilienne (bilingue)

Le Chili n’est pas seulement le pays le plus long au monde, coincé entre océan Pacifique et cordillère des Andes, il est aussi « le pays des poètes ». Deux prix Nobel, Gabriela Mistral (1889-1957 – lire ci-contre) et Pablo Neruda (1904-1973). Deux surréalistes, le créationniste Vicente Huidobro (1893-1948 et Pablo de Rokha (1896-1968). Les quatre fantastiques de la prosodie chilienne obturent une forêt luxuriante d’où émergent le père fondateur Alonso de Ercilla (1533-1594), conquistador espagnol qui louera dans La Araucana les Indiens Mapuche, au lieu de les massacrer, et Nicanor Parra (1914-2018). L’initiateur de l’antipoésie influencera par l’utilisation du langage direct du quotidien bon nombre d’aèdes d’Amérique latine.
Patricio Sanchez-Rojas, poète lui aussi, expulsé du Chili avec sa famille, à l’âge de 17 ans, présente dans cette anthologie vingt-six artistes nés entre 1944 et 1983, peu traduits en France, hormis Raúl Zurita, radical et torturé qui n’hésita pas à s’auto-mutiler, se masturber en public. Cinq avions à réaction écriront un de ses poèmes dans le ciel de New York. Roberto Bolaño les dépeindra dans un de ses ouvrages. La poésie chilienne contemporaine n’est pas fabriquée hors-sol mais les doigts dans la prise du réel. Puissante, iconoclaste, viscérale, elle palpite de vie, de combats, de révoltes (antifascisme, anticapitalisme, féminisme, lutte pour l’environnement, le droit des minorités, des handicapés…). Ces rhapsodes portent toujours en eux la déflagration du coup d’État de Pinochet. Onze ont connu l’exil. Quatre seulement sont nés après. Onze sont des femmes, deux des Indiens. « Parfois il est nécessaire de s’approcher de l’abject/ taire le bruit des fruits/ faire le tour octogonal. / Berçons le passé/ en le vomissant du corps/ et en avalant la tendresse de cet/ autrefois qui nous a réunis. » Daniela Sol, née en 1983, in La Légitimité de l’être. Hasta la poesia siempre !

Dominique Aussenac

Anthologie de la poésie chilienne
Patricio Sanchez-Rojas
Maison de la poésie Rhône-Alpes, 326 pages, 22

Anthologie de la poésie chilienne Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°227 , octobre 2021.
LMDA papier n°227
6,50 €
LMDA PDF n°227
4,00 €