La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Jean-Michel Place

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Ghérasim Luca (passio passionnément)
de André Velter
2001
Lmda N°37 Venu du surréalisme roumain, Ghérasim Luca adopta le français comme langue de création dès 1946. Écrire le conduisait à "s’oraliser", à répondre aux bégaiements intempestifs de l’être. Quatre publications, dont un double CD, permettent de l’entendre à nouveau. Foudroyant. En 1994, Ghérasim Luca se donnait la mort à Paris en se jetant dans la Seine, comme son ami Paul Celan l’avait fait. L’Inventeur de l’amour suivi de La Mort morte, l’un de ses plus anciens textes qu’il traduisit pendant vingt ans, venait à peine de paraître (José Corti). Le livre entre les mains, on était alors stupéfait d’y lire les différentes méthodes de suicide, renversé par la force...
Le vampire actif
décembre 2001
Gustave Roud, une solitude dans les saisons
de Gérard Titus-Carmel
2006
Lmda N°72 Homme de désir plus que d’étreinte, poète des errances fauves et de la quête de l’improbable, Gustave Roud (1897-1976) incarne l’inscription de la poésie dans l’existence. Une œuvre que Gérard Titus-Carmel résume, magnifiquement, ainsi : « L’attente toujours ; la lumière inondante ; le Paradis entrevu ; la solitude profonde, inentamable, sous l’immense couleur bleue du ciel sans fond, dans...
Le temps d’innocence
avril 2006
Marina Tsvétaïéva
de Linda Lê
Lmda N°39 En un fraternel hommage à la poétesse Marina Tsvétaïéva (1892-1941), Linda Lê retrace l’itinéraire tourmenté d’une oeuvre et d’une âme en quête de l’harmonie perdue. Sauvagement passionnée, la voix de Marina Tsvétaïéva. Des bouquets de rosée sur des fleurs de bord d’abîme. Des bousculades de tendresse fauve conjuguées au féminin de l’aveu. Des précipités d’impossible mirés à la phosphorescence de l’instant. Une poésie à vivre. « Un poème de Tsvétaïéva ne se lit pas, il se vit. Il faut se laisser saisir. » Reflet d’une vie où la raison qui calcule laisse...
L’astre noir russe
juin 2002
Matthieu Messagier, l’arpent du poème dépasse l’année lumière
de Renaud Ego
2002
Lmda N°42 ruption, érosion, constellation. De la géologie à l’art d’habiter les spirales de l’instant, la poésie de Matthieu Messagier revendique des contrastes orageux. Né en 1949, révélé en 1971 par la publication du Manifeste électrique aux paupières de jupes1, Matthieu Messagier s’est imposé depuis comme l’auteur d’une œuvre singulière marquée par une syntaxe brisée et un sens de la vitesse qui, décuplant la force sonore du vers comme sa souplesse rythmique, pulvérise l’immédiateté d’un sens univoque au profit d’un kaléidoscope de sensations. « Qu’un...
Haute tension
janvier 2003
Pierre Jean Jouve, l’homme grave
de Franck Venaille
2004
Lmda N°60 Le portrait de Pierre Jean Jouve par Franck Venaille apporte un supplément d’éclairage à l’œuvre d’un poète écartelé entre passion charnelle et matière céleste. Que le nom de Pierre Jean Jouve apparaisse de nouveau sur la couverture d’un livre, est un petit miracle qu’il nous faut saluer tant son œuvre peine encore à trouver sa juste place dans notre paysage poétique. Et que cette lecture amoureuse, selon le principe cher à la collection Jean-Michel Place/Poésie un court essai beaucoup plus proche de la célébration inspirée que de la thèse...
La splendeur obsédante
février 2005
Revue d’Esthétique N°38
Lmda N°36 Ce millénaire nouveau ne pourrait-il pas commencer par un sourire de la pensée ?« À cette question, le nouveau numéro de la Revue d’esthétique répond par un ensemble intitulé »Rires« , où comment s’attaquer sérieusement à ce qui devrait être (dixit Breton) »le principe du seul commerce intellectuel de haut luxe". Au sommaire d’un ensemble savant et pluridisciplinaire, entre autres, une...
Revue d’esthétique
septembre 2001

Auteurs