La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Histoire littéraire Mes débuts

octobre 1994 | Le Matricule des Anges n°9 | par Éric Dussert

En 1933, Paul Morand publie Mes débuts, un petit texte où il fait le récit de ses initiations mondaines, littéraires et professionnelles. Diplomate à l’âge de 23 ans, il croise son collègue Alexis Léger (alias Saint-John Perse) « devenu le modèle des grands fonctionnaires » et fréquente les duchesses. « Je fus snob », confesse-t-il. Encore ébloui, il se souvient des soirées avec le noctambule Marcel Proust, des facéties de Jean Giraudoux. C’est un Paul Morand en verve qui pétille et multiplie les traits d’esprits. Ainsi, « le cinéma, c’est le règne des ciseaux » car on y châtre les œuvres. Pudique, il ne tait que ses premiers émois sentimentaux et se fait sage. Comme Boileau, il préconise des « débuts modestes » à ses jeunes lecteurs pour conclure que les siens « ressemblent à beaucoup d’autres ».

Arléa
64 pages, 39 FF

Mes débuts Par Éric Dussert
Le Matricule des Anges n°9 , octobre 1994.
LMDA papier n°9
6.50 €