La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Strophes pour Feurer

juin 1996 | Le Matricule des Anges n°16 | par Marc Blanchet

La poésie comme une architecture élévée par la seule puissance du verbe : c’est ainsi que se lisent les Strophes pour Feurer écrites par le Gascon Bernard Manciet. Inspiré par les tableaux empreints de spiritualité de René Feurer, photographiés dans la Collégiale d’Uzeste, Bernard Manciet a construit les séquences d’un chant tellurique aux couleurs de rosace et d’une massivité minérale. Cette tour n’est pas celle de Babel : son respect d’un divin présent en toute chose empêche une identification de l’auteur avec le ciel. Phrase par phrase, pierre par pierre, les Strophes pour Feurer créent un poème de la célébration et de la mémoire au sein duquel passe le souffle de l’alchimie : « les troupeaux de dieux obscurs les dieux tristes/ feuilles errantes des enfers/ se hèlent de confluent en confluent/ se disent leurs pentes d’herbe/ ils se hâtent vers l’écume/ comme la mer se hâte vers ses lilas/ au sillage de chair ailée ». La puissance des images de ce long poème révèle une inspiration vertigineuse. La découverte d’autres œuvres de cet auteur devrait nous le confirmer.

L’Escampette
non numéroté, 85 FF

Strophes pour Feurer Par Marc Blanchet
Le Matricule des Anges n°16 , juin 1996.