La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Vie littéraire Sur le web

septembre 1998 | Le Matricule des Anges n°24 | par Thierry Guichard

Au risque d’être accusé de diffamation, Le Matricule des Anges est bien obligé d’émettre une hypothèse dont les conséquences pourraient exclure François Bon d’une course à un quelconque prix littéraire : l’auteur de C’était toute une vie se dope à l’EPO. Comment expliquer autrement la richesse de son site internet, http://perso.wanadoo.fr/f.bon/ ?
Et puisque l’auteur nous donne le calendrier de ses interventions en France et dans le monde (au moment où nous écrivons cet article, il intervient au Maroc), on se demande où il trouve encore le temps d’alimenter son site (dernière mise à jour lors de notre visite : 30 août).
Sur un fond noir qui fait ressortir les lettres, François Bon propose dès l’entrée plusieurs pistes : actualités, ateliers d’écriture, théâtre, cv/biblio, proses explorations, Balzac et bien sûr le courrier.
Les différentes voies proposées peuvent se croiser et l’on passe facilement de l’une à l’autre. L’actualité s’attache à suivre l’évolution de la planète Web dans sa partie littéraire : ainsi apprend-on que Valère Novarina vient d’ouvrir son site « muni d’un portable sur panneau solaire dans un coin des alpes ». Une petite visite à ce site, www.novarina.com montre qu’effectivement l’information est de taille (belle présentation, gifs animés des peintures de l’artiste) mais que le site demeure à ce jour en construction. Autre naissance signalée par François Bon, celle du site du Salon de Jeunesse de Montreuil, lien à l’appui. Fidèle à ses lectures, l’écrivain renvoie également à un site-carrefour sur Franz Kafka.
Ailleurs, on apprend qu’un livre de Pierre Michon végète depuis deux ans dans un entrepôt suite à la faillite d’un petit éditeur. C’est Fausto Copi imprimé à 300 exemplaires, et totalement ignoré, « Michon ne souhaitant pas qu’on sache l’existence de ce texte avant qu’il puisse rejoindre sa vie autonome de livre. » Sur ce Fausto Copi François Bon nous donne un texte à paraître ces jours prochains dans la revue Scherzo. Autre revue citée dans les conseils de lectures : Ecritures contemporaines (cf. p.10). Dans cette rubrique on trouvera un texte inédit de Martin Winckler dont François Bon recommande le roman prix Inter. Les écrivains contemporains sont ainsi présentés dans la rubrique Proses explorations. Mais François Bon s’autorise aussi les coups de gueule : notamment contre le Vanderbilt Center qui rend payant son site sur Baudelaire.Bref, pour suivre l’actualité de François Bon, il va falloir se procurer l’EPO miraculeuse.

Sur le web Par Thierry Guichard
Le Matricule des Anges n°24 , septembre 1998.
LMDA PDF n°24
4.00 €