La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Dossier Georges Hyvernaud
Feuilles volantes (extraits)

janvier 2000 | Le Matricule des Anges n°29

- « Voilà nos grands politiques : des hommes qui poussent devant eux un docile troupeau de mots (…) les mêmes inusables mots qui servent pour l’ambition ou la digestion. Tout serait sauvé (…) si quelquefois les grands politiques s’évadaient du pays des Mots, retrouvaient le pays des Hommes. » (Feuilles volantes)

- « Incapable de solitude. Alors il fait des avances et des concessions. Se met au niveau le plus bas, là où on est sûr de rencontrer le plus de monde. » (Carnets d’oflag)

- « Qui nous guérira des Familles (…) Le père sent le Pernod. La mère l’Oubigant. Les gosses le pipi. Les gosses sentent le gosse. » (Feuilles volantes)

- « Pourquoi écrire ? Pour se venger. La littérature est revanche. » (Lettre anonyme)

- «  »La marquise demanda sa voiture et sortit à cinq heures…« Il ne s’y est pas trompé, le vieux. Il n’a pas dit la femme de ménage ou la vendeuse de Monoprix. » (Le Wagon à vaches)

- « Le cinéma, le grand bazar de l’hébétude. L’auge commune du songe moderne. Commode, le cinéma, pour ceux qui n’ont pas même le cœur de se faire des rêves en propre. » (Feuilles volantes)

- « On enterre les pauvres en vitesse, discrètement (…) Et c’était bien ce qu’il craignait : le cercueil qu’il avait suivi n’était pas le bon. » (Le Wagon à vaches)

- « Un professeur, tout le monde s’accorde là-dessus, c’est à peu près aussi intéressant qu’une route nationale ou un potager de banlieue. » (Lettre anonyme)

- « On commence par adhérer (adhérer ! un idéal de mollusque…) » (Feuilles volantes)

- « Et ce qui est terrible, c’est (…) que ceux qui parlent décident pour ceux qui sont. (…) Et le pire de tout, c’est qu’on finit par croire que les mots constituent une raison de mourir… » (Feuilles volantes)

- « Mais personne ne lit les noms sur les croix. Et il n’y a même pas de croix. Il n’y a rien. » (La Peau et les os)

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?