La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Gueules cassées

avril 2006 | Le Matricule des Anges n°72 | par Franck Mannoni

Foudrol

Illustration(s) de Bernard Villers
Editions Esperluète éditions

Un médecin au cœur des tranchées. Comment la déraison devient un acte de lucidité face à l’absurdité de la guerre.

Romancier, essayiste, Jean-Marc Turine a été un proche collaborateur de Marguerite Duras, avec qui il a notamment réalisé le film Les Enfants en 1984. Auteur de travaux radiophoniques sur le négationnisme, il s’est également intéressé à la condition des derniers nomades européens avec Le Crime d’être Rom (Golias, 2005). Une interrogation permanente sur la condition humaine traverse son travail. Un questionnement qui se poursuit dans Foudrol, roman pamphlet sur les atrocités de la Première Guerre mondiale. Jérôme Parment est envoyé sur le front pour soigner les blessés. Autour de lui, l’afflux des mutilés l’anéantit. Le médecin finit par accepter les demandes d’euthanasie des soldats mourants. Quarante-deux d’entre eux bénéficient de l’injection fatale. Les convictions de l’idéaliste sont ébranlées. Son équilibre mental vacille, torturé par la conscience de ses actes et par la remarque d’un supplicié : « Vous et moi, nous avons un bien étrange métier, la vie. La mienne me quitte, la vôtre sera questionnement ». Parment se révolte. Il fustige la hiérarchie, refuse d’obéir aux ordres, se retrouve emprisonné puis interné. Il faut éviter tout scandale face à des propos qui choquent une France patriotique et chrétienne : « mon but est de détruire l’ordre moral et religieux ». La guerre terminée, revenu parmi les siens, il multiplie les voyages pour apporter aux familles les dernières lettres de ceux qu’il appelle ses « quarante-deux enfants », se demandant « si son désir de se confronter à la souffrance dont il était le messager était comparable au besoin que ressent un bourreau de voir sa victime ». Un poids qu’il ne parviendra pas à supporter. Volontairement polémique, Jean-Marc Turine oppose un homme sain d’esprit à une société qui le considère comme fou. Et l’écrivain, empêcheur de penser en rond, brise un silence convenu.

Foudrol de Jean-Marc Turine, Esperluète éditions, 205 pages, 19,50

Gueules cassées Par Franck Mannoni
Le Matricule des Anges n°72 , avril 2006.
LMDA PDF n°72
4.00 €