La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Jeunesse Changement de cap

mai 2006 | Le Matricule des Anges n°73 | par Malika Person

L' Été où j’ai grandi

Ce court texte (autobiographique ?) relate les vacances d’été au bord de la mer de Jo, 10 ans, et les prémices de sa pré-adolescence. Le roman révèle par petites touches les émotions exacerbées de la petite fille, son regard changeant sur les choses. Elle découvre sa jalousie, le malaise que provoque le regard des autres sur elle. Alors qu’elle se croit invisible aux yeux du monde, elle est morte de honte lorsqu’elle entend des adultes parler de son futur (joli) corps de jeune femme. Elle prend acte de la métamorphose de son corps avec un sentiment mêlé d’étonnement et d’excitation. Sa vie émotionnelle gagnant en intensité, tous ces changements contribuent à l’irriter. Ses prises de bec avec son jeune frère deviennent ainsi un exutoire. Mais son angle d’attaque n’est jamais frontal. Il est le plus souvent de biais ou par en dessous. Ses sales coups, elle les fait en douce et toujours pour de bonnes raisons. Jo est parfois un peu sale gosse, pimbêche mais jamais antipathique : elle se raconte avec pudeur et clairvoyance.
L’Été où j’ai grandi est un roman à l’écriture simple et limpide, un court récit sur l’adieu à l’enfance au ton léger et parfois bon enfant, peut-être légèrement nostalgique d’un temps (les faits se passent en 1960) où il fleurait bon la douceur de vivre.

L’été où j’ai grandi de Jo Hoestland
Illustré par Camille Jourdy, Actes Sud, « Cadet », 73 pages, 6

Changement de cap Par Malika Person
Le Matricule des Anges n°73 , mai 2006.
LMDA papier n°73
6,00 €
LMDA PDF n°73
4,00 €