La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Pauvert

A propos

Sous le signe du Voleur Éditeur majeur de la seconde moitié du siècle vingtième, Jean-Jacques Pauvert offre un premier volume de mémoires où, entre coups de patte et aperçus de la vie éditoriale, il rappelle ses grands moments. Octogénaire souriant et peut-être même narquois, Jean-Jacques Pauvert fut longtemps l’enfant turbulent des Lettres. À 20 ans, celui-là avait déjà édité Sade. Bien vite, il s’était fait remarqué par la Préfecture de Police et ne manquera pas de faire quelques tours à la barre par la suite. Les libraires et les lecteurs furent plus longs à s’apercevoir de son existence mais tous ont désormais le souvenir du logo dont il avait choisi d’orner sa maison. Il représente un gentleman racé, avec redingote, canne et melon, qui la première fois avait apparu sur la couverture de la réédition du grand...
juin 2004
Le Matricule des Anges n°54

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


611 Sud
de Galante
Lmda N°36 Le jour de son anniversaire, le narrateur apprend que « le Vieux » veut le voir : « J’ai su tout de suite que j’étais soumis à la voix, par le poids de silence et d’oubli qu’on avait tous, dans la famille, entre le ventre et le coeur ». Se retrouvant de fait « dans le temps du transit et de l’oubli, le temps des assassins ». À Palerme il va rencontrer son grand-père, Le Parrain, celui qui va...
Paria et poésie
septembre 2001
Abattoirs 26
de Raymond Bozier
Lmda N°30 Écrit à l’ombre d’Hiroshima et des fours crématoires Abattoirs 26 développe un abécédaire barbare et saccagé de la guerre, de la mort, des tortures et de l’horreur. Poésie malade, prose équarrie, staccato hargneux qui crache l’injure, dérape et bégaie son cri ; la langue de Raymond Bozier s’essaie bien parfois à décocher un rire lugubre, mais c’est alors un hoquet, comme un haut-le-cœur qui...
Abattoirs
mars 2000
Comment disparaître complètement
de Philippe Hermann
Lmda N°37 Philippe Hermann élabore un roman-mosaïque où mal de vivre et manque d’amour augurent d’un monde fini, sans lendemain. Des haïkus élégants de lucidité. Lorsqu’on exerce la profession de sténographe parlementaire, la meilleure façon de fuir l’écriture, fût-elle automatique, est certainement d’écrire des romans dans lesquels l’imagination renverse tout sur son passage, surtout le sens commun de nos existences et les cadres qui les maintiennent hors du vide. C’est le cas de Philippe Hermann qui après Technicien chair (Belfond, 1998) et La Vraie...
Ratages collatéraux
décembre 2001
Examens d’empathie
de Leslie Jamison
2016
Lmda N°177 En partant de son expérience de « patient acteur » dans le cadre d’un jeu de rôles médicaux – où elle devait alternativement interpréter la panique d’une mère dont l’enfant a soudain les lèvres bleues ou l’effondrement d’une jeune femme en deuil de son frère –, Leslie Jamison, jeune auteure californienne, s’adonne dans Examens d’empathie à une rigoureuse et touchante phénoménologie de la...
Examens d'empathie de Leslie Jamison
octobre 2016
Impressions d’Afrique
de Raymond Roussel
2005
Lmda N°106 Voici donc le septième volume des Œuvres de celui en qui André Breton voyait « le plus grand magnétiseur des temps modernes ». Raymond Roussel (1877-1933) avait un peu plus de trente ans et aspirait encore à la gloire littéraire lorsqu’il publia ces Impressions d’Afrique, dont la presse américaine fit un nouveau Pantagruel. Dire qu’il s’agit d’un roman déroutant équivaut à ne rien dire, mais...
Impressions d’Afrique
septembre 2009
Ma Vie folle
de Richard Morgiève
2000
Lmda N°33 Richard Morgiève brise les chaînes de la fatalité en deux volets. Une cérémonie des aveux, redoutable et libératrice. Ne me secouez pas, je suis plein de larmes.«  Cette inoubliable phrase de Henri Calet aurait pu figurer en exergue de Ma Vie folle, témoignage vivant et frontal d’un homme hanté par le spectre de son enfance. C’est que cet homme qui s’avance sous les feux de la scène ne pleure pas, il résiste, il hurle en silence, malgré l’âme vidée, le cœur écrasé. Richard Morgiève, puisque c’est de lui...
A bras le corps
janvier 2001
Ma Vie folle
de Richard Morgiève
2000
Lmda N°33 Richard Morgiève est un sans-papier dans le paysage conventionné de la littérature française. Imprévisible, inclassable. Un écorché vif. Un trublion. Ce maquisard des lettres répète à l’envi comme une vieille colère qu’il est un cancre, un misérable. Qu’il éprouverait ainsi des difficultés à être à sa place, contemporain de lui-mêm, au point de juger « obscène » une séance de dédicaces. Vraie...
La vérité d’un homme toujours debout
janvier 2001
Noire est la beauté
de Stéphane Zagdanski
Lmda N°36 Pas de scandale érotico-littéraire en vue mais la rentrée sera quand même chaude pour Stéphane Zagdanski qui publie un roman après un essai. Stéphane Zagdanski aime l’écriture et les démonstrations. Mêler les arguments et le style parce qu’ils ne font qu’un. Et se risquer au ton péremptoire car, cela pourrait être sa raison d’être, la littérature doit trancher. Reprenant en titre de son roman le fameux slogan des années soixante et plus qui accompagna la révolte sociale noire américaine comme un mouvement esthétique, qui retourna...
Les couleurs du noir
septembre 2001
Rocade
de Raymond Bozier
Lmda N°33 Deuxième volet d’une trilogie annoncée, Rocade explore l’univers suburbain d’une ville portuaire après que Lieu-dit s’était attaché à décrire le rural. Ici aussi, le romancier, par ailleurs poète, montre les ravages dus aux crises industrielles. Les personnages de ce roman violent et tendu sont tous des marginaux, par choix ou par contrainte. Il y a le père, Venise, qui vit seul dans une...
Rocade
janvier 2001
Substance
de Lorette Nobécourt
Lmda N°37 Un homme parlerait et dans ses mots presque tout pourrait être dit, les images des rêves, les sensations d’avant les mots, les mouvements de tous les hommes sur la terre, les mouvements des nuages et des nuages la substance même, le sang qui coule dans les veines des hommes et du mouvement de l’amour la puissance de métamorphose, la puissance de ce qui se lève dans les mots de l’amour et qui...
Le livre de personne
décembre 2001
Ton Corps
de Richard Morgiève
2000
Lmda N°33 Richard Morgiève brise les chaînes de la fatalité en deux volets. Une cérémonie des aveux, redoutable et libératrice. Ne me secouez pas, je suis plein de larmes.«  Cette inoubliable phrase de Henri Calet aurait pu figurer en exergue de Ma Vie folle, témoignage vivant et frontal d’un homme hanté par le spectre de son enfance. C’est que cet homme qui s’avance sous les feux de la scène ne pleure pas, il résiste, il hurle en silence, malgré l’âme vidée, le cœur écrasé. Richard Morgiève, puisque c’est de lui...
A bras le corps
janvier 2001
Ton Corps
de Richard Morgiève
2000
Lmda N°33 Richard Morgiève est un sans-papier dans le paysage conventionné de la littérature française. Imprévisible, inclassable. Un écorché vif. Un trublion. Ce maquisard des lettres répète à l’envi comme une vieille colère qu’il est un cancre, un misérable. Qu’il éprouverait ainsi des difficultés à être à sa place, contemporain de lui-mêm, au point de juger « obscène » une séance de dédicaces. Vraie...
La vérité d’un homme toujours debout
janvier 2001
Œuvres complètes V 1 : Seine
de Raymond Roussel
Lmda N°20 Excellent connaisseur de la littérature Belle-Époque, François Caradec explore depuis vingt ans la biographie de nos grands écrivains. Après Lautréamont et Allais, il détaille dans une nouvelle édition les étranges alchimies de Raymond Roussel. Ses affinités avec Alphonse Allais sont légendaires. Outre qu’il dispose d’une identique moustache blanche et d’un profil ressemblant, François Caradec possède cet air de sérieux qui cache mal un sourire naissant. Ce vaillant érudit dont les livres ont acquis le statut de références est aussi la modestie incarnée. Intarissable lorsqu’il lui est offert d’évoquer Allais ou Jarry, il passe sa...
François Caradec : le régent rousselien
juillet 1997

Auteurs