La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Poèmes Incorrects et chants transcrits

novembre 1995 | Le Matricule des Anges n°14 | par Emmanuel Laugier

Poèmes Incorrects et Chants transcrits

Le sixième volume de la collection Biennale des poètes en Val-de-Marne, PoèmesIncorrects et ChantsTranscrits de Kati Molnar, fait partie de ces publications qui, à les feuilleter rapidement sur un étal de librairie, vont d’abord vous irriter tant la façon dont l’auteur entend créer sa langue propre peut apparaître comme les derniers sursauts d’une modernité révolue. Car, de Kati Molnar, née en 1951, hongroise et vivant en France depuis 1979, on se dit d’abord qu’elle traîne avec elle les relents des expérimentations poético-phonétiques, alors très actives dans les années 70. Mais c’est se tromper. Si elle dit, au sujet de ses liens avec le hongrois parlé dans sa famille, qu’elle a « erité d’unn trè grand ènsèrtitud kan ta la bonn fasson de parler é d’ékrir an ongroa », c’est pour mieux nous lancer au visage comment la langue agit en elle. On peut penser, dans la manière dont Kati Molnar pousse la langue à bout, au travail de Ghéracim Luca. Reste à voir comment cette parole s’affermira et à l’entendre dire dans son propre français, dans le croisement des renvois de notes, des chants transcrits et des poèmes incorrects : « tuNonVoirChar/etTuNonVoirBalle/maisVoirQuePorteÊtreOuverte/etQueSoleilBrillerVersDedan ».

Fourbis
62 pages, 65 FF

Poèmes Incorrects et chants transcrits Par Emmanuel Laugier
Le Matricule des Anges n°14 , novembre 1995.
LMDA PDF n°14
4,00 €