La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Les Marches du Sacré-coeur

novembre 1995 | Le Matricule des Anges n°14 | par Didier Garcia

Les Marches du Sacré-Coeur

S’il faut lire dans Les Marches du Sacré-Cœur une quête autobiographique, sans doute pourrait-elle être ainsi présentée : retrouver dans des lieux de Paris quelques fragments du passé.
En arpentant la rue du Faubourg-St-Martin, les abords de la place de l’Étoile, non loin de sa chambre de la rue Lauriston, Martin Melkonian renoue avec les territoires de son enfance, ressuscite le Lux de la rue Lafayette où il avait assisté à la projection de Mein Kampf. Plus loin, à quelques mètres du lycée Colbert, il pénètre dans la librairie-papeterie des Lemercier, là où son « enfance s’achève » et où il « demande aux mots de prendre le relais de l’accompagnement ». Ailleurs, ce sont des êtres qui surgissent à un balcon de la mémoire : « la dame d’en face », sur laquelle glisse l’ombre de L’Idiot
Malgré quelques évocations poétiques et le spectre du génocide des Arméniens, cette confession paraît trop souvent gratuite pour vraiment retenir. Des pages qui n’enchantent pas plus qu’elles ne lassent, mais qui s’oublient sitôt lues.

Le Bois d’Orion
(L’Orée de l’Isle, 84 800
L’Isle-sur-la-Sorgue)
83 pages, 85 FF

Les Marches du Sacré-coeur Par Didier Garcia
Le Matricule des Anges n°14 , novembre 1995.
LMDA PDF n°14
4.00 €