La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Chapeau bas

mai 2003 | Le Matricule des Anges n°44 | par Malika Debaa

Esphyr Slobodkina, artiste-peintre, sculpteur et illustratrice d’albums pour enfants, une Américaine d’origine russe née au début du XXe siècle, a commis un fait remarquable dans la littérature de jeunesse. Avec Elles sont belles mes casquettes !, elle signe un album d’exception. Pour l’histoire d’abord, celle d’un colporteur qui vend des piles de casquettes grises, marron, bleus et rouges… posées sur sa tête ! Un personnage d’emblée sympathique à qui il arrive, après quelques déboires, une aventure inattendue et extraordinaire dans un cirque.
Dans un récit sans verbiage qui repose sur un vocabulaire simple et accessible aux plus jeunes, Esphyr Slobodkina met en avant les sensations non seulement affectives (déception, tristesse, joie…) mais aussi physiques (s’asseoir, porter, tenir en équilibre…) des personnages qu’elle met en scène. Quant aux illustrations en aplats de couleurs contenues dans un fin trait noir, elles sont à la hauteur du dynamisme et de la fantaisie du récit. Des illustrations qui à chaque fois traduisent l’idée du mouvement renforcée par une mise en page sans cesse changeante et qui captive le regard. Si au premier abord, l’album peut paraître désuet à cause de la palette de couleurs (des kakis, rouges, orangés et autres turquoises) aux tonalités mates, pour Esphyr Slobodkina, rien n’est le fruit du hasard. La couleur est un principe de base dans son travail de peintre : elle est essentielle. C’est la couleur qui crée l’atmosphère. Un principe que l’artiste applique dans ses albums pour la jeunesse. Pour cette raison, ses personnages sont stylisés car l’intérêt principal se trouve dans la composition des illustrations pour offrir au regard des enfants une œuvre d’art à chaque page. Elles sont belles mes casquettes ! est un album paru en 1967 aux États-Unis et inédit en France.

Elles sont belles mes casquettes !
Esphyr Slobodkina
Traduit de l’américain
par Catherine Bonhomme
Circonflexe
48 pages, 13

Chapeau bas Par Malika Debaa
Le Matricule des Anges n°44 , mai 2003.
LMDA PDF n°44
4.00 €