La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Essais L' Âge d’or du pamphlet (1868-1898)

mars 2016 | Le Matricule des Anges n°171 | par Éric Dussert

L' Âge d’or du pamphlet (1868-1898)

Quoi qu’en pensent les petits esprits, les effarouchés, les mièvres et les cireurs de semelles, le pamphlet est un genre noble. Le bon pamphlet confine même parfois au chef-d’œuvre comme l’ont prouvé Henri Rochefort, Georges Darien, Léon Bloy, Arthur Cravan ou Georges Henein. Si Noël Godin nous en a fourni récemment la version 3D avec ses « agressions pâtissières », Cédric Passard s’est attaché à décrire ce qu’il nomme L’Âge d’or du pamphlet, c’est-à-dire cette période de l’histoire de France qui prépare le vieux XIXe siècle à entrer dans la modernité d’après 1914. Même s’il a connu bien d’autres âges d’or avec les mazarinades du XVIIe siècle ou les libelles contre Marie-Antoinette par exemple, le pamphlet d’alors est celui qui nous reste le plus accessible, et dans sa forme verbale et dans les réalités qu’il aborde, tout en affrontant frontalement la légitime question de la liberté d’expression : peut-on, oui ou non, dire « Merde » au président de la République, à son Premier ministre et à sa ministre du Travail tout à la fois ?
Publication vindicative, le pamphlet atteint une efficacité formidable dans la seconde moitié du XIXe où la presse quotidienne est pléthorique et rudement concurrentielle (et les hommes de plume des stylistes redoutables). Il a une puissance de jet et une violence clastique qui ferait défaillir n’importe quel éditeur d’aujourd’hui. Étudié naguère par le linguiste Marc Angenot, mis en fiche dans son dictionnaire par Frédéric Saenen, le pamphlet de la Belle-Époque et régions circonvoisines est désormais contextualisé par Cédric Passard qui note son décrochage après la perte de crédibilité d’Henri de Rochefort (critiqué pour ses « trucs » rhétoriques notamment), le glissement du journal d’opinion vers la presse d’information et la lente émergence de la figure intellectuelle. Notez tout de même qu’avec la tarte à la crème, il nous reste le dessin de presse qui pique parfois où ça fait mal.
Éric Dussert

L’ÂGE D’OR DU PAMPHLET
DE CÉDRIC PASSARD
CNRS éditions, 360 pages, 25 e

Le Matricule des Anges n°171 , mars 2016.
LMDA papier n°171
6.50 €
LMDA PDF n°171
4.00 €