La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Le Lièvre d’Amérique, de Mireille Gagné

septembre 2020 | Le Matricule des Anges n°216 | par Yann Fastier

Le Lièvre d’Amerique

Quelque chose aura mal tourné. À l’issue d’une obscure manipulation transhumaniste, Diane, employée modèle, devait encore améliorer ses performances, dormir moins, développer son potentiel de concentration, booster sa névrose de control freak au-delà de toute expression, achever de s’oublier, enfin, de s’abîmer volontairement dans le grand rien de la machine néolibérale. Mais rien ne va comme prévu : soit qu’elle n’ait pas respecté le protocole de convalescence, soit qu’une contre-indication se présente, elle voit s’éveiller en elle une animalité sur laquelle elle croyait avoir tiré un trait, la voilà – bigre – qui devient lièvre.
Le lièvre est un animal taillé pour la fuite, le lièvre n’est que fuite pourrait-on dire mais, dans son cas, la fuite est un retour : quinze ans plus tôt, sur l’Île-aux-grues, un garçon de son âge a disparu, un garçon étrange, qui se demandait « ce que ça fait en dedans, de savoir qu’on est en voie de disparition », libérait les lièvres pris au collet et ne semblait pas fait pour vivre ailleurs que sur ce chapelet d’îles plantées au beau milieu du Saint-Laurent. Dès lors déguerpir, tout abandonner pour y revenir sera pour Diane une façon de le rejoindre dans son mystère, et de se retrouver elle-même.
Que serait une fable contemporaine ? Adossé à la légende amérindienne de Nanabozo, qui « apparaît sous la forme d’un lièvre à ceux qui se sont égarés », ce premier roman de la Québécoise Mireille Gagné en est une version résolument ancrée dans le présent, d’une construction et d’une économie extrêmement rouées, tout entière tendue vers sa fin, dans les deux sens du terme. Elle-même originaire de l’Île-aux-grues et fille d’un guide de chasse, Mireille Gagné sait de quoi elle parle. Peut-être est-ce pour cela – peut-être aussi parce qu’elle œuvre en poète – qu’elle sait rendre aussi touchante et vraie cette histoire de lièvre-garou, sans jamais tomber dans le ridicule d’une parabole trop appuyée.

Yann Fastier

Le Lièvre d’Amérique
Mireille Gagné
La Peuplade, 137 pages, 18

Le Lièvre d’Amérique, de Mireille Gagné Par Yann Fastier
Le Matricule des Anges n°216 , septembre 2020.
LMDA papier n°216
6.50 €
LMDA PDF n°216
4.00 €