La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions POL

A propos

P.O.L. : la petite fabrique de littérature En onze ans, P.O.L. est devenu un laboratoire incontournable pour le renouvellement des Lettres. Sans pour autant revendiquer un quelconque label. Chez P.O.L., la curiosité et le risque semblent être des investissements productifs. Ma vision de l’édition s’est ouverte et en même temps précisée. Je sais maintenant que la frontière ne se situe pas entre les livres difficiles et ceux qui s’adressent au plus grand nombre, mais entre les bons et les mauvais livres. » Ces propos de Paul Otchakovsky-Laurens, publiés en novembre 1982 par Livres hebdo, le directeur des éditions P.O.L. est prêt à les signer aujourd’hui encore. Car ils ne forment pas une boutade : pour preuve, la concomitance sous la couverture blanche d’auteurs comme René Belletto, Danielle Sallenave, Hubert Lucot ou Olivier Cadiot. Pour preuve encore, le...
décembre 1994
Le Matricule des Anges n°6

Une écoute attentive

En 11 ans, P.O.L. a publié une vingtaine d’ouvrages dont les manuscrits sont arrivés par La Poste. Aujourd’hui ce sont près de deux mille envois par an qui arrivent 8, Villa d’Alésia dans le 14e. Chaque manuscrit est, dès réception, répertorié sur le réseau informatique de la maison. Grâce à un logiciel efficace, le nom et l’adresse de l’envoyeur, le genre de l’ouvrage (de roman à projet...
décembre 1994
Le Matricule des Anges n°6

Ouvrages chroniqués

Index alphabétique des titres

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y

E

Écart
de Jacques Dupin
Lmda N°35 L’expérience à laquelle convie Jacques Dupin, toute en syncope et en puissance, fait de son auteur une voix essentielle de la poésie. Rencontre, en chair et en os, après la parution de Écart et la réédition de Les Mères et De singes et de mouches. L’oeuvre de Jacques Dupin compte aujourd’hui plus d’une vingtaine de livres de poésie, sans y ajouter ses essais sur l’art et les peintres....
Jacques Dupin, l’intempestif
août 2001
Ecrit au couteau ; une leçon d’anatomie (Journal de l’Œuvide III)
de Christian Prigent
1993
Lmda N°5 Si certains écrivent encore avec des plumes d’oies, Christian Prigent, lui, préfère porter des coups à la langue plutôt que des caresses. Parution d’Ecrit au Couteau. Il y a des livres qui ressemblent à des météores. Ils traversent le ciel des lettres à une vitesse fulgurante, on les aperçoit, mais sans vraiment les voir, trop fulgurants, trop éloignés des écrits qui s’offrent à nous habituellement. Et pourtant, pour les témoins attentifs, le ciel après ce passage, n’est plus le même. Il en fut ainsi du premier (et seul) roman de Christian Prigent,...
Christian Prigent : combat avec la langue
octobre 1993
Ecrits poétiques
de Christophe Tarkos
2008
Lmda N°99 Les Écrits poétiques de Tarkos amorcent un vaste chantier de publications, une archéologie en somme de la voix en acte. Qui aura entendu lire Christophe Tarkos, ou improviser, ou performer ses textes, aura eu la sensation flagrante, presque dérangeante, qu’il soulevait et mettait à nu, par sa seule voix, des hectares de terres langagières. Comme si de ce visage anguleux, de cette bouche presque immobile, une véritable profération, toute sobrement entêtée, devait être sortie du corps et abandonnée à la masse...
Opération “ patmo “
janvier 2009
Ellis Island
de Georges Perec
2019
Lmda N°202 La rêverie documentaire, intime, d’un orphelin sur la terre d’asile – et de refus – que fut Ellis Island, face à New York, pendant trente ans. Des millions de destins croisés, quatre-vingts pages et toute la pudeur de Georges Perec. Ce que c’est d’avoir traversé l’océan, d’arriver au point d’arrivée qui n’est en fait qu’un point de départ, ou pire, de retour à zéro, néant, d’être trié, de répondre à des questions (vingt-neuf), d’être marqué d’une lettre à la craie en cas de maladie (C, E, F, H, K, L, SC, TC, X), d’être parqué dans une salle immense, de voir en face la statue de la Liberté, d’être né en Europe dans la...
L’île des larmes
avril 2019
En laisse
de Dominique Fourcade
2005
Lmda N°65 Les trois nouveaux livres de Dominique Fourcade, véritable triptyque flottant, sont des exposés fluorescents de notre époque, trois coupes dans notre temps où, nécessairement, l’abject côtoie le sublime. On peut comparer l’œuvre de Dominique Fourcade à celle d’André du Bouchet ou de Jacques Dupin, pour la génération antérieure. Elle en a la liberté, l’ampleur et la force de déplacement. Rien ne restreint l’écriture chez Fourcade, sinon sa capacité à se ployer dans la vérité sensible et crue du monde. « Chevilles/ dont le talc est brisé. » (En laisse) Mais il y faut l’art de la composition...
Trois coups sous les arbres
juillet 2005
Enfant de perdition
de Pierre Chopinaud
2020
Lmda N°211 Roman initiatique ? Épopée ? Le premier roman de Pierre Chopinaud souffle son « verbe de feu et d’or » sur la guerre, la race et l’universel. Hors cadre, hors norme. Ou plutôt définissant les siens propres, ce par quoi s’impose l’évidence d’une œuvre. Il aura fallu quatre ans d’écriture, auxquels s’est ajoutée plus d’une année de révision du texte, pour amener le petit millier de pages produites aux quelque six cents que forme aujourd’hui ce massif premier roman. Enfant de perdition de Pierre Chopinaud est une sorte de monstre, à...
De l’impur
mars 2020
Les Enfants vont bien
de Nathalie Quintane
2019
Lmda N°209 Nathalie Quintane continue à dresser à sa façon décalée un état de notre société. Saisissant la forme du cut-up, elle nous fait réentendre des discours autour des réfugiés. À lire le titre du nouveau livre de Nathalie Quintane, on imaginait une critique bien sentie de l’Éducation nationale. On se réjouissait et on redoutait ce que l’auteure de Chaussure et de Tomates, l’auteure de Que faire des classes moyennes ? et d’Ultra-Proust pouvait dire de son milieu professionnel. Mais non, Les Enfants vont bien ne parle pas d’élèves, de profs ou de parents ni de dérives...
Allô la France
janvier 2020
Éponges modèle 2003
de Dominique Fourcade
2005
Lmda N°65 Les trois nouveaux livres de Dominique Fourcade, véritable triptyque flottant, sont des exposés fluorescents de notre époque, trois coupes dans notre temps où, nécessairement, l’abject côtoie le sublime. On peut comparer l’œuvre de Dominique Fourcade à celle d’André du Bouchet ou de Jacques Dupin, pour la génération antérieure. Elle en a la liberté, l’ampleur et la force de déplacement. Rien ne restreint l’écriture chez Fourcade, sinon sa capacité à se ployer dans la vérité sensible et crue du monde. « Chevilles/ dont le talc est brisé. » (En laisse) Mais il y faut l’art de la composition...
Trois coups sous les arbres
juillet 2005
Erre, erre
de Sébastien Brebel
2021
Lmda N°224 Un homme, qui séjourne dans un village après un accident, perd peu à peu ses repères. Erre, erre, jusqu’au vertige. Sébastien Brebel, c’est cinq livres en vingt ans : Place forte, Le Fauteuil de Bacon, Villa Bunker, La Baie vitrée et aujourd’hui Erre, erre, tous chez P.O.L. Leur point commun : ils cultivent souvent une inquiétante étrangeté, et celui-ci particulièrement, dont le titre fait écho aux paroles d’une chanson de Bashung. Dans cette histoire d’un homme – le narrateur – qui semble fuir quelque...
Désorienté
juin 2021
L' Esclandre
de Jacques Dupin
2022
Lmda N°234
Tresse et détresse de la lumière
juin 2022
Article non disponible
L' Espace du poème : entretiens avec Dominique Sampiero
de Bernard Noël
Lmda N°23 Cinq livres signés Bernard Noël prolongent une œuvre exigeante de pensée et de cœur.Sa correspondance avec Georges Perros en est la preuve. Le 7 mai 1960, Bernard Noël, ému par sa lecture de Papiers collés écrit à Georges Perros une lettre pleine de respect : « Comment parler quand on voudrait entretenir avec l’œuvre qui vous a bouleversé quelque chose comme le dialogue de la vague et du rocher ? » Phrase visionnaire qui indique déjà l’impossibilité pour toute correspondance de briser totalement l’absence : « J’ai lu votre livre,...
Mon cher Georges…
juin 1998
Est-ce que j’peux placer un mot ?
de Dominique Fourcade
2001
Lmda N°35 Dans Est-ce que j’peux placer un mot ? le poète Dominique Fourcade court après le mot de l’enfance perdu : le mot manquant de toute écriture. Né en 1938 à Paris, Dominique Fourcade écrit depuis plus de trente-cinq ans. C’est un travail d’endurance que les écrivains connaissent bien, puisqu’ils ne sont jamais qu’en devenir. Ils s’arrêtent de l’être (au moins pour eux) au moment où l’écriture...
Ce qui manque
août 2001
L' État crépusculaire
de Rochelle Fack
2019
Lmda N°202 Long monologue bourdonnant, L’État crépusculaire de Rochelle Fack retrace l’errance d’une femme à la recherche de son passé. Hypnotique. Les lieux sont les plus forts. Ce sont eux, les marqueurs de mémoire. Ils contiennent toutes les peines. Ce sont des buvards de sentiments. » Voilà pourquoi la narratrice, après un séjour prolongé au Caire, déambule dans Paris. Elle y poursuit des souvenirs de son adolescence et des nuits dans les clubs de Pigalle en compagnie du mystérieux Emma. Ce dernier l’a quittée avant son départ en...
L’émotion des villes
avril 2019
Ethan Frome
de Edith Wharton
2014
Lmda N°207 Avec Ethan Frome, la romancière américaine Edith Wharton (1862-1937) donne à lire une tragédie à la fois rurale et sentimentale. Bienvenue à Starkfield, petite bourgade imaginaire du Massachusetts. Un village enseveli tout l’hiver sous une épaisse couche de neige, avec des congères qui s’amoncellent à chaque carrefour, harcelé par les tempêtes de février, et entouré par un « paysage muet et mélancolique » ainsi que par des « surfaces misérables et gelées ». À tel point coupé du reste du monde que les plus malins de ses...
Voie sans issue
octobre 2019
Être
de René Belletto
2018
Lmda N°190 Schizophrénique et sophistiqué, le nouveau roman de René Belletto interroge la création littéraire. Embarrassant roman que voilà. Comment bien vous en parler sans trop en dévoiler l’originalité ? C’est que le nouveau livre du productif et décidément très inventif René Belletto est digne de la plus sophistiquée des pièces d’horlogerie. Les connaisseurs de montres le savent : un boîtier est d’autant plus admirable qu’il abrite un jeu de mécanismes complexes – on dit complications dans le...
Être ou ne pas être dans le livre
février 2018
Ex machina
de Hugues de Chanay
Lmda N°32 Ciel, un androïde à visage humain qui narre ses exactions sur la planète Terre ! Diable, des rats porteurs de micropuces lancés à sa poursuite ! Putain, une entreprise de prostituées synthétiques dissimulée dans l’espace ! Un esprit malveillant pourrait croire à un mauvais trip des frères Bogdanov, il n’en est rien. « Je passe en mode de décomposition temporelle (encore une compétence que je...
Ex machina
septembre 2000
Les Exozomes
de Charles Pennequin
2016
Lmda N°172 Un nouveau romancier imbu de sa personne, une fiancée énamourée, un chefaillon peu scrupuleux et un crabe : voici quelques-uns des personnages qui peuplent la soirée improvisée par le narrateur et ses amis en l’honneur de « la mort de quelque chose ». Une fête triste et alcoolisée, au cours de laquelle apparaissent brièvement Lacan et Lautréamont, et où il est question d’amour, « cette petite...
Les Exozomes de Charles Pennequin
avril 2016
Explosion de la durite
de Jean Rolin
2007
Lmda N°82 Le Paris-Kinshasa de l’étonnant voyageur est plus passionnant que tous les Paris-Dakar. En tissant l’histoire du Zaïre à la sienne, l’écrivain nous émerveille. Jean Rolin tient ses promesses : L’Explosion de la durite débute par l’explosion d’une durite. Le narrateur, l’auteur lui-même, se trouve dans la vieille Audi à la durite défaillante. La voiture et ses passagers se trouvent alors sur la route de Kinshasa au Congo. Qui plus est sur une portion de la chaussée qui ne permet pas de se ranger et fait du véhicule à bout de souffle un obstacle...
Rolin au Congo
avril 2007
L' Exposition
de Nathalie Léger
2020
Lmda N°214 Réédition du premier roman de Nathalie Léger, un étrange paysage de ruines où la photographie révèle toute sa puissance spectrale. Avant le très remarqué Supplément à la vie de Barbara Loden (2012) ou La Robe blanche (2018), il y a eu L’Exposition (2008), que les éditions P.O.L rééditent en poche. Comme eux portrait d’une femme défaite – ici de l’« immobile et féroce » comtesse de Castiglione, là de la cinéaste Barbara Loden ou de la performeuse Pippa Bacca –, L’Exposition est né d’une fascination – « énorme et...
Aux vaincues
juin 2020

Auteurs

Index alphabétique des auteurs

A B C D E F G H J K L M N O P Q R S T V W Y Z

E