La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions POL

A propos

P.O.L. : la petite fabrique de littérature En onze ans, P.O.L. est devenu un laboratoire incontournable pour le renouvellement des Lettres. Sans pour autant revendiquer un quelconque label. Chez P.O.L., la curiosité et le risque semblent être des investissements productifs. Ma vision de l’édition s’est ouverte et en même temps précisée. Je sais maintenant que la frontière ne se situe pas entre les livres difficiles et ceux qui s’adressent au plus grand nombre, mais entre les bons et les mauvais livres. » Ces propos de Paul Otchakovsky-Laurens, publiés en novembre 1982 par Livres hebdo, le directeur des éditions P.O.L. est prêt à les signer aujourd’hui encore. Car ils ne forment pas une boutade : pour preuve, la concomitance sous la couverture blanche d’auteurs comme René Belletto, Danielle Sallenave, Hubert Lucot ou Olivier Cadiot. Pour preuve encore, le...
décembre 1994
Le Matricule des Anges n°6

Une écoute attentive

En 11 ans, P.O.L. a publié une vingtaine d’ouvrages dont les manuscrits sont arrivés par La Poste. Aujourd’hui ce sont près de deux mille envois par an qui arrivent 8, Villa d’Alésia dans le 14e. Chaque manuscrit est, dès réception, répertorié sur le réseau informatique de la maison. Grâce à un logiciel efficace, le nom et l’adresse de l’envoyeur, le genre de l’ouvrage (de roman à projet...
décembre 1994
Le Matricule des Anges n°6

Ouvrages chroniqués

Index alphabétique des titres

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y

M

M’introduire dans ton histoire
de Jacques Dupin
2007
Lmda N°84 Jacques Dupin rassemble cinquante-quatre ans d’écoutes de la poésie moderne. Une somme vivante, rageuse, où s’invente une communauté en résistance. M’introduire dans ton histoire, titre emprunté à un sonnet érotique de Mallarmé, correspond bien à la façon dont Jacques Dupin pense la poésie. Écrire étant à la fois un acte d’intrusion et d’habitation. L’ouvrage réunit préfaces, interventions diverses à des hommages, des catalogues, des invitations. Chacun des textes fut donc une occasion, et dans la langue de Dupin un appel serré, dense,...
Aux grands astreignants
juin 2007
Ma haie
de Emmanuel Hocquard
2001
Lmda N°35 Avec Ma haie, Emmanuel Hocquard aère l’espace. Dans un livre qui rêve de n’être pas un livre, il n’écrit pas des phrases, pour échapper au format littéraire. Des poètes sont des poètes. Ils font de la poésie. Ils ne remettent rien en question des chemins qu’ils empruntent dans la langue, de leurs sentiments poétiques. D’autres poètes, heureusement, ne sont pas des poètes. Un peu comme le...
Espèce d’idiot
août 2001
Ma vie dans la CIA
de Harry Mathews
2005
Lmda N°63 Dans les années 70, Harry Matthews a semble-t-il dépensé beaucoup d’énergie pour détromper son monde : non, il n’était pas employé par la CIA, comme s’obstinaient à le croire jusqu’à ses proches amis juste un membre américain de l’Oulipo, vivotant le plus clair de son temps à Paris. Et puis, lassé de se débattre en pure perte, il finit par s’adapter à la rumeur. Ma vie dans la CIA narre ainsi...
Espion aux endives
mai 2005
Les Mains gamines
de Emmanuelle Pagano
2008
Lmda N°96 Ce sont quatre monologues de femmes morcelés comme en un puzzle dont le motif n’aurait pas besoin d’être montré pour être vu. C’est d’abord l’épouse d’un riche viticulteur qui s’exprime, en une sorte de monologue intérieur. Elle est enfermée dans la maison de maître où le couple vit sans enfants mais pas sans domestiques. Elle est enfermée dans le rôle que son mari lui impose : tenir sa...
Traces indélébiles
septembre 2008
Martin
de Bertrand Schefer
2016
Lmda N°170 Rêve désagréable cette nuit, difficile à raconter : je suis moi-même et en même temps mon double qui n’est autre que moi, celui du rêve, dont je vois bien qu’il ne me ressemble pas exactement, dont les actes s’accomplissent comme à l’envers de ma vie, dans une sorte de vie inverse, quelque chose comme ça. Lecture de Martin de Bertrand Schefer hier soir : le narrateur essaie de raconter sa...
Destitution de pans entiers de moi-même
février 2016
Matthieu disparaît
de Patrice Robin
2003
Lmda N°46 Remarqué pour son deuxième roman Les Muscles, Patrice Robin poursuit avec Matthieu disparaît la délicate remise en ordre de son monde. Un beau livre sur l’éloignement. Qu’on ne s’y méprenne pas. Si Patrice Robin avoue être fasciné par les pages écrites par les grands écrivains sur la mort, si le titre de son nouveau livre annonce une disparition, s’il y est fortement question d’éloignement, ce dense roman est aussi le beau livre, fragile, d’une réconciliation ; la poursuite d’un geste qui entend fouiller les origines les siennes, son histoire d’enfant...
L’origine bouge
septembre 2003
Mausolée
de Louise Chennevière
2021
Lmda N°226 D’une rupture amoureuse, Louise Chennevière construit un mausolée de mots. Pour reprendre corps et parler pour toutes les femmes abandonnées. Rencontre. On la retrouve dissimulée derrière de larges lunettes de soleil, attablée à la terrasse d’un joli rade de Ménil-montant, un quartier pari- sien qu’elle a longtemps fréquenté. Louise Chennevière appréhende sa première rentrée littéraire et la sortie de son deuxième roman aux éditions P.O.L. « Ça me fait marrer d’écrire un roman d’amour », lance-t-elle d’une voix légèrement enrouée par un...
Cœur battant
septembre 2021
Les Mauvestis
de Frédéric Valabrègue
2005
Lmda N°63 Entre deux barres d’immeubles, juchés sur un muret tel un îlot protecteur, les personnages de Frédéric Valabrègue jouent pour nous la tragédie de leur quotidien. Après deux romans liés à l’enfance, Frédéric Valabrègue revient avec son cinquième livre sur son terrain de prédilection, Marseille. Il plante magistralement le décor. Vue d’ensemble : un quartier séparé de la ville par un immense terrain vague. « Il y a Bon-Secours et le Grand Dehors ou Reste du Monde, synonymes d’attentes, désirs, appels. » Plan rapproché : « Les blocs de la résidence de...
Au pied du mur
mai 2005
Les Mauviettes
de Dennis Cooper
2010
Lmda N°114 Ses deux nouveaux livres contournent le roman, l’un par la voie de la poésie, l’autre par le chemin du texte court. Les Mauviettes aurait tout aussi bien pu appartenir au registre du texte bref, tant la poésie de Cooper ici emprunte à la prose ses caractéristiques : certains poèmes narratifs, prosaïques dans leur forme autant que dans leurs sujets, évoquent des moments vécus dans une sorte...
Nouveaux éclairages
juin 2010
Médecine générale
de Olivier Cadiot
2021
Lmda N°220 Sortir du monde pour guérir, mais de quoi ? Et qui est le malade ? Ordonnance sur mesure d’Olivier Cadiot – ou la langue comme réparation. Au deuxième étage du 141 Wooster Street à New York, le touriste curieux peut visiter une installation de Walter Di Maria, créée en 1977 et soigneusement entretenue depuis : entre les murs blancs d’un grand loft vide, 300 tonnes de terre, ratissée et arrosée, d’où sortent parfois pousses d’herbe, champignons ou libellules. Rencontre abrupte entre nature et urbanité, Earth Room est avant tout...
Monument au mort
février 2021
La Mer à l’envers
de Marie Darrieussecq
2019
Lmda N°207 Au prisme de la vie d’une femme, Marie Darrieussecq aborde subtilement la question migratoire. Un beau roman du dépassement de soi. Extrêmement difficile, ce roman. Pas à lire mais à écrire. C’est Marie Darrieussecq elle-même qui le dit dans l’un des entretiens qu’elle a donnés depuis la sortie du livre. Cinq ans qu’elle le portait et qu’il lui échappait. La trame de fond était bien là – l’envie de parler des migrants d’une façon ou d’une autre – mais la forme faisait défaut, les personnages peinant à s’incarner....
Mère courage
octobre 2019
Mes amis mes amis
de Frédéric Boyer
2004
Lmda N°56 Frédéric Boyer parle aux vivants d’avoir voulu mourir : un poème adresse bouleversant comme les grands livres de convalescent. Le quatrième livre de poèmes de Frédéric Boyer, Mes amis mes amis, s’adresse à quelques-uns. On appelle cette façon d’appeler l’autre dans le poème, de le convoquer ou de l’inviter, l’épître. La tradition de l’épître remonte à la nuit des temps, comme le mourir, selon le vieil Archiloque, est le rythme essentiel qui tient depuis toujours les hommes. Ce tressé entre adresse et mourir est ainsi...
La vie continue
septembre 2004
Mon histoire avec Robert
de Patrice Robin
2019
Lmda N°204 La rencontre avec le réalisateur Robert Kramer ressuscite les rêves de l’adolescent Patrice Robin et permet, vingt ans après, leur concrétisation. Comme un héritage. À la fin de Le Voyage à Blue Gap, Patrice Robin décrit la montre à gousset ayant appartenu à un grand-oncle : « on pouvait lire l’heure sur son cadran à la fois en chiffres romains, discrètement entourés d’un liseré d’or, et en chiffres arabes d’une belle couleur rouge, moderne, preuve, me disais-je, que son propriétaire avait, lui aussi, eu le souci de relier le vieux monde au nouveau ». Ce...
Les chemins du monde
juin 2019
Les Muscles
de Patrice Robin
2001
Lmda N°36 Le déficit musculaire peut saboter une adolescence. On ne parle pas, ici, de la musculature indispensable à toute survie, mais bien du biceps superflu et des abdos ornementaux. De cette maçonnerie humaine qui sépare très tôt le squelette errant, condamné à avancer dans la vie en cliquetant comme un jeu d’osselets, de l’Apollon des plages, remuant avec fierté ses pectoraux décoratifs. Victor...
Pompes à encre
septembre 2001

Auteurs