La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions POL

A propos

P.O.L. : la petite fabrique de littérature En onze ans, P.O.L. est devenu un laboratoire incontournable pour le renouvellement des Lettres. Sans pour autant revendiquer un quelconque label. Chez P.O.L., la curiosité et le risque semblent être des investissements productifs. Ma vision de l’édition s’est ouverte et en même temps précisée. Je sais maintenant que la frontière ne se situe pas entre les livres difficiles et ceux qui s’adressent au plus grand nombre, mais entre les bons et les mauvais livres. » Ces propos de Paul Otchakovsky-Laurens, publiés en novembre 1982 par Livres hebdo, le directeur des éditions P.O.L. est prêt à les signer aujourd’hui encore. Car ils ne forment pas une boutade : pour preuve, la concomitance sous la couverture blanche d’auteurs comme René Belletto, Danielle Sallenave, Hubert Lucot ou Olivier Cadiot. Pour preuve encore, le...
décembre 1994
Le Matricule des Anges n°6

Une écoute attentive

En 11 ans, P.O.L. a publié une vingtaine d’ouvrages dont les manuscrits sont arrivés par La Poste. Aujourd’hui ce sont près de deux mille envois par an qui arrivent 8, Villa d’Alésia dans le 14e. Chaque manuscrit est, dès réception, répertorié sur le réseau informatique de la maison. Grâce à un logiciel efficace, le nom et l’adresse de l’envoyeur, le genre de l’ouvrage (de roman à projet...
décembre 1994
Le Matricule des Anges n°6

Ouvrages chroniqués

Index alphabétique des titres

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y

C

Cahier des fleurs et des fracas
de Claude Ollier
2010
Lmda N°110 Trop méconnue, l’écriture de Claude Ollier suit à la trace le transit du temps. Double parution. Dans Réminiscence (1980-1990) Claude Ollier écrivait : « Il remonte dans le temps ou dans le champ, si se mettre hors-champ est prendre possession du temps ». Une mise en retrait du monde, de soi, voilà sa marque d’écriture, qu’il pratique avec une affection particulière pour le journal, les notes brèves. Deux ouvrages s’ajoutent aujourd’hui à son corpus. Le plus volumineux s’intitule...
Sous le fracas
février 2010
Cahiers de la guerre et autres textes
de Marguerite Duras
2006
Lmda N°78 Dix ans après sa mort, l’auteur mythique de L’Amant nous revient avec des pièces de jeunesse : retour sur l’enfance d’une œuvre. Voici donc réunis les documents les plus anciens parmi ceux que Marguerite Duras (1914-1996), un an avant sa mort, a déposés à l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (Imec). Quatre petits cahiers datant de 1943 à 1949 (et notamment ces « deux cahiers des armoires bleues de Neauphle-le-Château » évoqués dans La Douleur), ainsi que quelques textes de la fin des années 1930, colligés en...
Durassiquement vôtre
novembre 2006
Calque
de Ryoko Sekiguchi
2001
Lmda N°38 Ryoko Sekiguchi est une des nouvelles voix de la poésie japonaise que deux recueils tentent aujourd’hui de faire découvrir. L’un est l’oeuvre d’une traduction collective de poètes français, l’autre -celui paru chez P.O.L- est une « version française » de l’auteur, version « indépendante » qui permet de « demeurer »en surface« , comme le fait la version japonaise ». Traductrice de littérature...
Décalco-manie
mars 2002
Le Candidat
de Frédéric Valabrègue
2010
Lmda N°118 Un jeune Burkinabé insolent et intuitif fait le grand voyage pour l’Europe. Un périple de la langue et de sa malléabilité, par Frédéric Valabrègue. C’est en revenant d’Afrique, au sortir de l’adolescence, que Frédéric Valabrègue dit s’être mis à l’écriture d’un premier roman. Des années après, avec Le Candidat, il revient sur cette terre pour un « livre de gratitude » qui rassemble des images demeurées intactes ajoutées à celles véhiculées par les médias, la littérature ou le cinéma. Le jeune Burkinabé Abdou, un « zéro...
La débrouille d’Abdou
novembre 2010
Candy Story
de Marie Redonnet
Lmda N°1 Aujourd’hui n’est pas un jour comme un autre. C’est sûrement ce que Marie Redonnet a dû se dire en attaquant la rédaction de son cinquième roman, Candy Story. Les décors anémiés de son imagination, la langueur ouatée et dépersonnalisée de son monde, ont disparu, ou plutôt ont mué, laissant place à des lieux reconnaissables, traversés par des hommes et des femmes à l’état civil bien établi....
Redonnet l’intigrante
novembre 1992
La Castration mentale
de Bernard Noël
Lmda N°8 Le Syndrome de Gramsci et La Castration mentale évoquent un apocalypse culturel à venir. Le premier sur le mode de la fiction, le second sur celui de l’essai. Deux livres de l’éveil. Le Syndrome de Gramsci pourrait être une longue lettre écrite à une femme. C’est ainsi en tout cas que se présente le roman qui n’a de roman que le nom. Le narrateur s’adresse à un vous derrière lequel se cache une amante. Sa missive revêt un caractère obsessionnel. Notre narrateur, lors d’une discussion avec un ami en Italie, a eu tout à coup un trou de mémoire à propos d’un nom propre,...
L’affolement de la perte
avril 1994
Cavale
de Nathalie Quintane
2006
Lmda N°75 On est globalement satisfait de lire la poésie de Nathalie Quintane. Au pire, on suit une phrase stylée et dans son plus simple appareil syntaxique inventive. Au mieux, on s’arrête sur l’évidence incongrue d’une proposition logique à rebours de toute convenance. Seulement, avec ce dixième livre il s’agit d’un premier roman, et ça change tout. Cavale ressemble à une improvisation échevelée de...
Échappée belle ?
juillet 2006
Cavalier d’épée
de Pierre Chopinaud
2021
Lmda N°229 Entrelaçant l’intime et le politique, Pierre Chopinaud poursuit sa réflexion sur l’altérité et la domination, dans un manifeste vibrant pour la défense des Roms et des minorités. C’est parce que, dit-il, de son premier – et magistral – premier roman, Enfant de perdition (Lmda N°211), « la charge n’avait pas explosé », sa réception trop « littéraire » en occultant, selon lui, la dimension proprement politique, que Pierre Chopinaud, sous les traits de ce Cavalier d’épée, se jette de nouveau dans la bataille. Réaffirmant, cette fois de façon très explicite, sa volonté de...
Chants de bataille
janvier 2022
La Centrale
de Elisabeth Filhol
2010
Lmda N°110 Elisabeth Filhol raconte le quotidien des ouvriers d’une centrale. Un premier roman puissant qui est aussi une fable sur notre modernité. Vingt millisieverts de radiation autorisée. Pour « quatre-vingts kilogrammes de squelette et de muscles ». Quatre-vingt-dix-neuf fois sur cent le gars qui « ne décroche pas ». Sept tranches sur le site. Quelques semaines d’intervention pour mille intérimaires. Mille hommes pour un arrêt de tranche. Trois minutes pour nettoyer le générateur. Trois suicides en six mois. E = mc2. Entre les...
Pression nucléaire
février 2010
Ces mots qui nourrissent et qui apaisent
de Charles Juliet
2008
Lmda N°98 Le cheminement de Charles Juliet parmi les œuvres qui le nourrissent depuis un demi-siècle a une évidente dimension spirituelle. Il s’est toujours agi pour lui, par la lecture autant que par l’écriture, de disperser les ténèbres d’une vie commencée sous les auspices de la douleur et de la perte. Il s’est toujours agi de se refonder, de se reconstruire, de « mourir à soi-même » pour renaître...
Ces mots
novembre 2008
Cette histoire n’est plus la nôtre mais à qui la voudra
de Jean-Jacques Viton
2016
Lmda N°179 Le poète signe un livre de grande santé impressionnant, focus acéré sur la capacité du poème prosé à être une pièce de résistance à la dévastation du monde. Avec plus de quarante livres à son actif, Jean-Jacques Viton s’amuse toujours à miner ses informations biographiques de coquetteries burlesques. Elles font sourire, tant l’humour pince-sans-rire s’allie à l’esprit dadaïste. Par exemple, il se fait naître en 1933, date vérifiable, et mourir, lui, le bien vivant à l’œil de Sioux, en 1620, à Paris. Les deux précisions ne servent rien, peut-être...
Fusées viton
janvier 2017
La Chair de l’homme
de Valère Novarina
1995
Lmda N°11 Nommer c’est créer. Fort de ce credo, Valère Novarina convoque plus de trois mille bouches pour manger le monde tout en le créant. Gigantesque. Il faut lire Valère Novarina à voix haute. Laisser le ventre, puis les poumons éjecter ces mots que lisent nos yeux. Il faut y aller franchement, comme on plongerait dans une piscine. Ne pas s’arrêter tout de suite au déchiffrage, à la quête du sens. Novarina écrit d’abord en rythmes, en sonorités. Ses phrases rebondissent de césures en rimes, d’alitérations en inventaires. Il faut s’y...
La grande cène du monde
mars 1995
Chaussures
de Nathalie Quintane
Lmda N°21 Remarques et Chaussures, les deux premiers livres de Nathalie Quintane, s’emploient à mettre en évidence les évidences. Pour un étonnement. Dans Remarques, Nathalie Quintane, en de courts fragments, s’attache à nous révéler des instants en apparence insignifiants, des détails de nos vies ordinaires : en voiture, à la maison, dans les simples sensations de nos corps. Dans Chaussure, cette...
A portée de pieds
novembre 1997
Chez l’oto-rhino Une contre-enquête du Commissaire liberty
de Raphaël Majan
2004
Lmda N°54 Raphaël Majan lance une nouvelle série policière : les « contre-enquêtes » du commissaire Wallance, divertissements cyniques et enlevés. L’intrigue repose sur une curieuse idée, qui rafraîchit le genre. « À quoi servirait son métier, à quoi aurait-il consacré vingt-sept ans de sa vie s’il y avait des crimes sans assassins ? » s’agace le commissaire Wallance. Confronté à l’un de ces crimes, il finit par trouver une réponse appropriée en mettant un innocent sous les verrous. L’affaire est ainsi bouclée, mais il apparaît vite...
Il y a trop d’innocents
juin 2004
Chino aime le sport
de Christian Prigent
2017
Lmda N°185 Comment, en poésie, dire le sport et ses légendes et prendre cyclisme, football, boxe comme des lorgnettes à regarder l’Histoire ? Avec Chino, le sport est tragico-rigolo. Chino, c’est l’auteur lui-même mais taille gamin quand, en Bretagne, il aimait « Trancher des lombrics ou vers la mer aller/ Crabouiller la coque à taper le ballon » et qu’il applaudissait « Au stade Fred-Aubert » les joueurs de l’ASSE et ceux de l’UA Sedan Torcy car « même en chiqué amical gnangnan/ en cinquante-sept c’est nectar de p’tit-lait/ pour qui y a un peu encore biberonnait ». ...
Émois sportifs
juillet 2017
Chino au jardin
de Christian Prigent
2021
Lmda N°225 Ébouriffant et drôle, le nouvel opus de la série des Chino est une course d’obstacles syntaxique sur le champ de la mémoire intime et universelle. Une partition de virtuose. Chino, c’est grosso modo, Christian Prigent en enfant (confronté à la matière plus qu’à sa représentation dans le langage et faisant l’expérience de perdre l’une au profit de l’autre). C’est aussi, adulte, l’alter ego du même, habitant d’une mémoire qu’il va narrer comme Schéhérazade, le fil de la narration maintenant peu ou prou le souffle de la vie. On démarre avec Chino au jardin comme...
Proust en carnaval
juillet 2021
Chrétiens
de Jean Rolin
2003
Lmda N°48 Jean Rolin délivre d’un séjour en Palestine un récit passionnant. Ou l’art de faire de la littérature à partir d’un constat d’échec. Pendant les mois de décembre 2002 et janvier 2003, Jean Rolin séjourne à Bethléem et dans d’autres localités de la région dans le but d’écrire quelque chose sur les chrétiens de Palestine. Le bonhomme n’est pas tombé de la dernière pluie. Les campagnes bosniaques, largement sillonnées, l’ont endurci. Il sait qu’un tel projet risque d’être fraîchement accueilli, susciter plus de méfiance que...
En terre ceinte
novembre 2003
Chronique des sentiments : livre I, Histoires de base
de Alexander Kluge
2016
Lmda N°172 Chronique des sentiments, d’Alexander Kluge Ma première rencontre avec l’œuvre de l’écrivain et cinéaste allemand Alexander Kluge fut impromptue et intuitive. Elle eut lieu un jour de printemps 2001, au détour d’une émission littéraire dont il était l’invité. Lorsque le présentateur en vint à rappeler la parution sensationnelle, quelques mois auparavant, de Chronique des sentiments, la fulgurance de ce titre m’interpella, s’imposa à...
Vincent Pauval
avril 2016
Chronique des sentiments : livre I, Histoires de base
de Alexander Kluge
2016
Lmda N°173 On sait que les mouches ont un regard à facettes, qui leur donne une vision plus ouverte que la nôtre, multiperspectiviste. Mais saura-t-on jamais vraiment ce qu’elles voient ? Connaîtra-t-on jamais le point de vue des mouches ? Saura-t-on jamais penser ce qu’elles pensent, à partir de leur absence de pensée dont rien ne nous dit qu’elle ne soit pas une pensée ? Dans ses Nouvelles de la...
La vie d’une mouche
mai 2016
Le Cinéma des familles
de Pierre Alferi
1999
Lmda N°29 Roman familial virtuel, Le Cinéma des familles de Pierre Alferi s’égare, se disperse en pure perte. Et ne laisse guère de place au lecteur. Si l’on y réfléchit, et c’est ce que fait Tom, le frère du narrateur du Cinéma des familles, la mousse nous plonge dans des abîmes de douceur, des infinis de platitude, végétation extraplate, « flore vue d’avion » qui fait de nous des dieux, bouleversant durablement notre rapport au monde. Manifestation du « presque rien », « vibration d’une surface trop longtemps fixée », elle recouvre la...
Tristesse de la mousse
janvier 2000
Le Cinéma que je fais
de Marguerite Duras
2021
Lmda N°228 Avec Le Cinéma que je fais, l’écrivaine offre au lecteur une visite guidée de sa production cinématographique. Loin des canons de l’époque. Après la réédition, l’été dernier, des entretiens croisés avec Jean-Luc Godard (Dialogues, chez Post-éditions), voici donc un volume posthume consacré aux 19 films que Marguerite Duras (1914-1996) a réalisés, de La Musica (1966) aux Enfants (1985), en passant bien sûr par les deux chefs-d’œuvre que sont India Song et Le Camion. Se trouvent donc exclues du présent florilège les adaptations de...
Duras, « tueuse de cinéma »
novembre 2021
Citizen Do
de Dominique Fourcade
2009
Lmda N°101 Citizen Do s’apparente à un testament poétique dans lequel les horizons du tutoiement, de Poussin à Char, forment la matière même des raisons d’écrire…. Les cinq parties qui composent Citizen Do, dont le « Post-scriptum » lui-même, s’entrecroisent en un savant jeu d’aller-retour dont, petit à petit, nous découvrons, les sujets. Du « Char », écrit d’abord solitaire où se déplient l’amitié et le lien poétique que Dominique Fourcade eut avec l’auteur de Fureur et mystère, au dernier poème isolé « Chanson pour moi », en passant par l’étrange...
La luge de Fourcade
mars 2009
Le Club des gourmets et autres cuisines japonaises
de Ryoko Sekiguchi
2019
Lmda N°208 Français si jaloux de votre boustifaille, prenez garde, car le Japon n’est pas en reste ! À en croire Ryoko Sekiguchi, qui nous a concocté cette anthologie, il semblerait même que nous jouions petit bras en la matière, y compris dans la littérature : la scène de table serait au roman japonais ce que la scène de lit est au français. Aussi n’a-t-elle eu que l’embarras du choix lorsqu’il...
Le Club des gourmets et autres cuisines japonaises, par Ryoko Sekiguchi
novembre 2019
Cœur blanc
de Richard Millet
Lmda N°7 L’écriture de Richard Millet a l’apparente fluidité des rivières et la douceur des corps de femmes que ses narrateurs vénèrent. D’une pureté toute classique ses nouvelles hypnotisent le lecteur de ses méandres de relatives et de subjonctives où s’accrochent comme des feuilles de lierres des subjonctifs naturels et des vouvoiements d’amoureux. On se laisse prendre, et comment résister, par ces...
Coeur blanc
février 1994
Le Collège du crime
de Raphaël Majan
2004
Lmda N°58 Chouette : Raphaël Majan ajoute deux nouveaux chapitres, drôle et retors, à sa série policière. Si, après chaque meurtre, on arrêtait immédiatement le premier ou le deuxième venu, il n’y aurait plus de crime impuni » : c’est la raison toute nue qui a ouvert les yeux du commissaire Wallance. Une allègre logique, dont il s’autorise pour mener à bien sa croisade sécuritaire et s’effacer ainsi devant une mission qui « relève du travail d’intérêt général plus que particulier ». Sauf que...
Mission très accomplie
novembre 2004
Colloque sentimental
de Julie Wolkenstein
2001
Lmda N°37 Colloque sentimental dresse le portrait de quelques universitaires réunis dans une petite ville pour se pencher sur le mystère qui entoure une romancière méconnue du dix-neuvième siècle ayant, un beau jour, décidé de cesser d’écrire. Dans ce huis clos littéraire, qui mêle au récit quelques extraits de textes de la romancière -lesquels justifient, sans doute involontairement, qu’elle soit...
Colloque sentimental
décembre 2001
Colourful
de Judith Elbaz
Lmda N°43 "Colourful" est un livre sautillant sur l’écran de la page. N’est pas pris qui croyait prendre. N’est pas mort qui l’on croyait. Un euphorisant et délicat livre de deuil. Colourful ne veut pas dire plein de couleurs, mais « coloré » ou « pittoresque », c’est aussi le titre d’un premier « roman » plein de phrases dépareillées, d’histoires éparpillées, de fictions vraies ou fausses, d’aventures incohérentes, de photos de famille plutôt floues mais pas toujours, de renseignements précieux sur la mort de Mallarmé d’une cacahuète avalée de travers, la robe pas très...
James Dean is not dead
mars 2003
Comme la chienne
de Louise Chennevière
2019
Lmda N°203 Pour son premier roman, Comme la chienne, Louise Chennevière emprunte un titre à Sade et ventriloque des voix de femmes potentielles. L’idée est belle. On ne naît pas femme mais on est traversée par des voix de femmes, familiales, fictives, mythologiques ou judiciaires, qui nous sculptent et nous disloquent. Le premier roman de Louise Chennevière naît d’un parti pris énonciatif. Ni tout à fait je, ni tout à fait nous, mais tour à tour tu, je, elles, la narration explose en une multiplicité de voix, donnant corps à une...
Fille de chœur
mai 2019
Comme Ulysse
de Lise Charles
2015
Lmda N°166 Deuxième roman de Lise Charles, Comme Ulysse nous embarque dans les histoires et la fantaisie vacharde d’une adolescente. L’occasion de jouer avec les faux-semblants de la représentation. On ne sait pas à qui elle parle, quel âge elle a, ni si ce qu’elle nous raconte est vrai. Même si Lou Milton (« Lou for Louise ? No, Lou for Loo, L double O. ») n’est certainement pas son véritable prénom, on dévore ses aventures. Ce n’est pas tous les jours que l’on rigole, en Littérature. Lou Milton donc, qui est une cousine parisienne de l’héroïne délurée de Queneau et de la Lolita de...
Zazie aux states
septembre 2015
Comment ça je dis pas dors
de Caroline Dubois
2009
Lmda N°103 Caroline Dubois forge une langue à la douceur entêtante, fragile, bancale, et reflet des affections d’un cœur exposé à froid. Les livres de Caroline Dubois sont tous des modules de recherche du corps. Il y a toujours en eux la recherche d’un « Je veux être physique » (titre de son premier livre, Farrago, 2000). Son cinquième ouvrage, Comment ça je dis pas dors le précise encore, mais autrement : « ainsi délimitée la scène qui m’est dévolue parmi les ombres et les objets commence à faire entrer les hommes les...
Séquences familiales
mai 2009
Conversations avec Antoine Vitez
de Leslie Copfermann
1999
Lmda N°28 La réédition de ces Conversations avec Antoine Vitez, près de vingt ans après leurs tenues, permet une fois encore de vérifier toute la modeste intelligence d’un homme qui compte parmi les plus marquants de ces dernières décennies de théâtre. Le titre d’origine, De Chaillot à Chaillot a été abandonné pour un autre, moins circonstancié. Il recèle néanmoins des références importantes....
Vitez, penseur et poète
octobre 1999
Coudrier
de Jacques Dupin
2006
Lmda N°74 Dans « Coudrier », les vers de Jacques Dupin agissent comme les perles d’un même collier, où la langue, rocailleuse, s’emporte toujours au bout d’elle-même. Le coudrier est l’autre nom du noisetier, mais plus couramment, la baguette de bois (de coudrier) du sourcier. Elle agit à la présence d’une source, d’une nappe d’eau souterraine. Elle est magnétique, vibrante, canal d’énergies et, dans ce nouveau livre, ce que l’écriture aborde et prend à elle comme sa part inconnue, son X virevoltant à idée fixe. Jacques Dupin l’annonce sans détour dans les...
La passe du bâtonnier
juin 2006
Courir, mourir
de Marco Lodoli
Lmda N°10 Avec son 4° texte publié en France, Marco Lodoli perpétue sa dissection du désordre intérieur. Nouvelle mise en perspective d’un péril annoncé. L’écrivain de cette fin de siècle semble confronté à un terrible dilemme : d’un côté la certitude d’être un représentant privilégié de la conscience d’une époque. De l’autre, la nécessité de courir après d’énigmatiques chimères pour se persuader de la valeur d’un hypothétique avenir. Ainsi, certains livres paraissent tirer inexorablement vers le creux d’un abîme, celui du questionnement,...
Fin de course
décembre 1994
Le Cours de Pise
de Emmanuel Hocquard
2018
Lmda N°192 Comment apprendre à désapprendre ? Emmanuel Hocquard enseigne à ses étudiants ce qu’il ne sait pas, pour l’apprendre lui-même. La parution des conducteurs des cours qu’Emmanuel Hocquard donna à l’École des Beaux-Arts de Bordeaux nous permet de le vérifier : il nous reste encore à continuer d’apprendre à lire sa poésie, c’est-à-dire à toujours mieux désapprendre, nous désaccoutumer. Ses « leçons de grammaire » données dans un atelier de recherche et de création intitulé d’abord Langage & Écriture puis Procédure,...
À quoi sert un samouraï aujourd’hui ?
avril 2018
Crac
de Jean Rolin
2019
Lmda N°199 Prétextant s’être baigné à Dinard depuis la même plage que celle que fréquenta Thomas Edward Lawrence cinquante ans avant lui, Jean Rolin, pour lequel tout prétexte au voyage est bon à suivre, décide de mettre ses pas dans ceux de Lawrence d’Arabie. Plus exactement : de partir à la découverte des 35 châteaux médiévaux visités par le jeune Thomas Edward autour de l’année 1909 (et ensuite en...
Crac de Jean Rolin
janvier 2019
Crâne chaud
de Nathalie Quintane
2012
Lmda N°139 Parce que « les nerfs du cul sont (…) reliés au cerveau et de là produisent des phrases », Nathalie Quintane interroge le sexe et la littérature. Impatient, burlesque et agité. Elle a imposé avec Remarques et Chaussure (1997) sa « myopie phénoménale », écrivant si près de l’objet que, sous l’évidence et le prosaïsme, se révélaient une déroutante étrangeté et l’illusoire présence de la réalité. Une dizaine de textes plus tard, publiés pour l’essentiel chez P.O.L, Nathalie Quintane façonne avec Crâne chaud un nouveau dispositif, non moins déconcertant que les...
Décollage immédiat
janvier 2013

Auteurs