La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Prolégomènes

janvier 1993 | Le Matricule des Anges n°3

Admirations et Circonstances

Jean-Paul Michel, alias Jean-Michel Micheléna, qui a écrit jusque là une oeuvre toute poétique nous livre aujourd’hui dix sept proses et un poème, dédiés à des artistes.
Bien que ces textes soient de « circonstances », l’enterrement d’Hervé Guibert, une rencontre avec Michel Foucault, d’« admirations », pour l’oeuvre contemporaine du photographe Bernard Faucon ou celle, ancienne, de la Boétie, ou de circonstances et d’admirations mêlées, la lecture d’un livre de Pierre Bergougnioux ou celle subjuguées d’Ostinato de Louis René des Forêts, ils rendent tous un son d’achèvement et renvoient un éclat d’épure.
Jean-Paul Michel parle de livres de peintures et de photographies donc. Il dit aussi ce qui le séduit chez des hommes tels que Kenneth White, Jude Stefan ou Etienne de la Boétie. Cela pourrait ressembler aux annotations laudatives et fraternelles d’un critique d’art bienveillant et enthousiaste ; ce sont en fait les propos d’un philosophe qui fait de la poésie et d’un poéte qui fait de la philosophie, et l’imbrication des deux pratiques donne à l’auteur un prétexte à l’introspection et à une réflexion en filigrane sur sa propre oeuvre.
Jean-Paul Michel se délivre d’une partie de lui-même, en désignant ses ancêtres et ses frères, les vivants et les morts et en les convoquant à un cérémonial dont il est le grand ordonnateur. Ces textes possèdent tous « la vertu apéritive d’une clef » (dixit Pascal) quant aux oeuvres qu’ils commentent autant que celle, propre, de celui qui les écrit.
Au milieu de sa vie, le subtil Jean-Paul Michel nous parle de lui-même et nous invite à connaître son oeuvre et celle de ceux qui l’ont rendu possible.

Admirations et Circonstances
Jean-Paul Michel

Editions William Blake and C°
104 pages, 88 FF

Prolégomènes
Le Matricule des Anges n°3 , janvier 1993.