La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Histoire littéraire Monsieur Cendrars n’est jamais là

mars 1995 | Le Matricule des Anges n°11 | par Éric Dussert

Monsieur Cendrars n’est jamais là

Diplômé de la faculté de Louvain, l’Anversois Robert Guiette arrive à Paris au début de l’année 1922 pour y poursuivre des études de littérature médiévale. Croisant Blaise Cendrars dont il est un admirateur fervent, il le suit pendant quelques jours dans ses tournées des bistroquets et des ateliers de peintre. Robert Guiette est fasciné par le « poète moderne » qui partage avec le compère Fernand Léger le vin et la bonne humeur. Attentif, il ne perd pas une parole du « plus fécond des conteurs » qui juge à l’occasion Cocteau, Apollinaire, Cravan, le groupe des Six ou Jean Epstein.
Sous la forme de comptes rendus rédigés sur le vif, ses notes forment un témoignage documentaire précieux sur la vie quotidienne, les liens et les inimitiés du tourbillon Cendrars. Ces riches heures laisseront au jeune homme le sentiment d’une formidable ivresse : « les cours ne m’intéressent plus que très médiocrement depuis que je vois la vie. »

Edition du Limon
230, rue Saint-Charles,
75 015 Paris
(Tél : 44.26.07.69)
56 pages, 56 FF

Monsieur Cendrars n’est jamais là Par Éric Dussert
Le Matricule des Anges n°11 , mars 1995.
LMDA papier n°11
6.50 €