La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Vie littéraire Le goût du mercure

mars 2002 | Le Matricule des Anges n°38 | par Pierre Hild

Le Goût de Barcelone

Le Goût de Lisbonne

Le Goût de Venise

Depuis déjà six ans, le Mercure de France développe une drôle de collection qui n’a pas encore trouvé la renommée qu’elle mérite au sein du paysage littéraire : une place à part, certes, de celles où aiment vagabonder, au gré des livraisons, ceux qui fréquentent les rivières, dont on sait, plus loin, qu’elles font ou feront fleuve.
De son format 10x16, elle tire son nom : « Le petit mercure », collection qui donne de courts ensembles de textes, groupés en livraisons thématiques de trois à six volumes, généralement confiées au goût d’un singulier. Ainsi, on a pu se régaler de Recettes littéraires sur six volumes, ou du Vin des écrivains en trois serrés petits recueils. Au catalogue, aussi, comme emblématique, deux volumes des Nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon. Pour cette salve, Jean-Noël Mouret présente trois ensembles de textes choisis donnant un peu du Goût de… Barcelone, Lisbonne, Venise, villes aux mythes vivants qui firent et font vibrer de nombreux écrivains. Trois volumes gardant même profil : une présentation générale, un choix de textes littéraires légèrement commentés, suivis d’un petit lexique et d’un guide pratique minimal.
L’on y retrouve ou découvre enfin, les écrivains qui marquent l’imaginaire de ces villes. Pour exemple, et pour Lisbonne, dans l’ordre : Camões, Pessoa, Saramago, Torga, Lobo Antunes, Tavares Rodrigues, Ferreira, Vicente, Tabucchi, Cardoso Pires, Eça de Queirós, Joao Franco. À côté d’un Venise plus hétérogène passant du délicieux Patrick Mauriès à Patricia Highsmith via Carlo Gozzi.
Le plus curieux de tous reste peut-être Barcelone qui, outre les incontournables Mendoza et Montalbán, exhume quelques voyageurs français des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, et offre la prose contemporaine inédite d’un Zarrakuli sur la Sagrada Familia ou le réjouissant La Passion du Barça de Pérez de Rozas.
Pour enflammer le souvenir des uns, préparer le voyage des autres, faire rêver ceux qui préfèrent les voyages immobiles.

Le GoÛt de Barcelone
Le GoÛt de Lisbonne
Le GoÛt de Venise

Mercure de France
144 pages, 4,20 (27,55 FF) chaque

Le goût du mercure Par Pierre Hild
Le Matricule des Anges n°38 , mars 2002.
LMDA PDF n°38
4.00 €