La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Livre de poche

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Adieu à Berlin
de Christopher Isherwood
2004
Lmda N°61 Ce n’est que superficiellement que je suis superficielle " déclarait la Madame De… de Max Ophüls. Cette réplique paradoxale pourrait servir d’épigraphe à cet Adieu à Berlin, adieu doux-amer, tout à la fois tendre et désabusé, d’Isherwood à cette ville qui disparaît en même temps que sa jeunesse, à la fin des années 30, quand il se retourne vers elles. Il ne s’agit pas d’une autobiographie...
Acide nostalgie
mars 2005
L' Amant
de Mireille Sorgue
2001
Lmda N°38 L’Amant de Mireille Sorgue est de la lumière mise sur papier. Long poème fragmenté, mêlant prose et poésie, ce livre n’existe pas. Il s’est achevé lorsque Mireille Sorgue est tombée du rapide Paris-Toulouse, le 17 août 1967. Elle avait 23 ans :« Je crois que la mort seule peut me finir mon enfance/ Je crois que la mort m’éternisera dans l’enfance ». Fille un peu garçonne, elle entre dès...
Mystique de l’amour
mars 2002
Anantomie de l’errance
de Bruce Chatwin
2006
Lmda N°71 Bruce Chatwin aime brouiller les pistes. Collectionneur acharné, il a également été un globe-trotter infatigable, capable de partir sur un coup de tête en envoyant un simple télégramme : « Suis parti en Patagonie ». Expert pour la très sérieuse maison de ventes aux enchères Sotheby’s, reporter épris d’indépendance pour The Sunday times magazine ou History today, il cumule les paradoxes. Ces...
L’infini voyage
mars 2006
La Beauté, tôt vouée à se défaire
de Yasunari Kawabata
2004
Lmda N°60 « Je peux te prêter mon bras pour un soir », dit la fille. Et, le détachant de son épaule droite, elle le prit dans sa main gauche et le déposa sur mes genoux. » Dans « Le Bras », nouvelle fantastique et infiniment poétique, un jeune homme passe une nuit troublante, d’un érotisme délicat, auprès du bras de son amie, et s’initie à la transgression des tabous sexuels et identitaires. Autre...
Charnel Kawabata
février 2005
Catch 22
de Joseph Heller
2006
Lmda N°77 Ce roman délirant de l’écrivain américain Joseph Heller observe à la loupe des soldats malmenés par la guerre. Entre satire et épopée. Que fait l’homme en temps de guerre ? Quand il n’écrit pas ses Carnets, il se morfond, en attendant des jours meilleurs. À l’occasion, il prie. Mais le soldat ? Que fait le soldat quand les événements l’appellent sur le terrain ? Avant Joseph Heller (1923-1999), jamais la littérature ne s’était penchée sur la question. Jamais avec une telle application. Avec un tel souci d’exhaustivité. Osons...
Revue de troupes
octobre 2006
Chroniques de Bustos Domecq
de Jorge Luis Borges, Adolfo Bioy Casares
Lmda N°33 Au rebours de ce que l’on entend parfois dire dans tel ou tel café du Commerce, la réalité ne dépasse pas encore la fiction, du moins pas si celle-ci est l’œuvre conjointe de Jorge-Luis Borges et Adolfo Bioy Casares. Parmi les affaires de plagiat qui troublent à intervalles réguliers le petit monde littéraire, nulle ne saurait en effet se comparer à l’entreprise de César Paladion dans le...
Deux princes-sans-rire
janvier 2001
Le Coeur est un chasseur solitaire
de Carson McCullers
2012
Lmda N°137 Avec le premier roman de Carson McCullers (1917-1967), plongée dans l’Amérique des années 1930, où il ne fait pas si bon vivre. Le Cœur est un chasseur solitaire se trouve enfermé dans une ville du Sud comme il doit s’en faire tant aux États-Unis : 30 000 habitants environ, quatre grandes filatures de coton et, planant au-dessus des rues, un bon vieil air de blues. Une ville censée incarner une Amérique profonde, misérable, fasciste envers le peuple noir, et en proie à une certaine violence sociale, comme c’est...
Musique du rêve
octobre 2012
De loin on dirait des mouches
de Kike Ferrari
2020
Lmda N°221 Il est insolite qu’un auteur de polar, quand bien même argentin, convoque pour la structure de son roman la « Classification des animaux » que forge Borges dans Enquêtes. D’où le titre, De loin on dirait des mouches, et treize sections qui démarquent le texte borgésien : « I. Appartenant à l’Empereur », « II. Embaumés », « III. Apprivoisés », etc. et même « XII. Et cætera ». Aussi, le livre...
De loin on dirait des mouches de Kike Ferrari
mars 2021
Dictionnaire des Lettres françaises : le XXè siècle
de Collectif
Lmda N°24 La confection d’un dictionnaire est une excellente occasion de se fâcher avec ses contemporains. Souhaitons que Martine Bercot et André Guyaux, les directeurs du volume du Dictionnaire des Lettres françaises consacré au XXe siècle s’y étaient préparés. En se lançant dans cette entreprise, ils ont dû introduire des noms, en supprimer tout en sachant que leurs options ne satisferaient personne....
Sous réserve d’inventaire
septembre 1998
Fuite au nord
de Klaus Mann
Lmda N°40 Johanna, jeune militante démocrate, fuit l’Allemagne après la catastrophe politique de 1933. Elle se rend chez une amie en Finlande. Celle-ci, Karin, a un frère, célibataire : Ragnar. Une demeure aristocratique abrite cette famille menacée de ruine. Une passion y naîtra au moment où la famille implose et où la stabilité politique de l’Europe est compromise. Cette attirance rapide rapproche...
L’exil et l’amour
septembre 2002
La Guerre aux pauvres commence à l’école
de Ruwen Ogien
2014
Lmda N°153 Le projet de restaurer des cours de morale à l’école est confus philosophiquement et dangereux politiquement. » D’emblée, Ruwen Ogien dit les choses de but en blanc. À la manière d’un mécano écoutant le bruit du moteur pour voir ce qui ne va pas, ce philosophe regarde ce que la « morale laïque » défendue par Vincent Peillon a sous le capot. Si l’ex-ministre projette en elle vertu, citoyenneté...
La Guerre aux pauvres commence à l'école de Ruwen Ogien
mai 2014
Histoires, essais et poèmes
de Edgar Allan Poe
2006
Lmda N°82 Digne successeur de Philarète Chasles et de Marcel Schwob, Jean-Pierre Naugrette fait reluire avec amour les classiques de la Fiction anglo-saxonne à travers ses essais, ses traductions et ses romans. Il est homme d’exégèse : Jean-Pierre Naugrette, enseignant à l’Institut du Monde Anglophone (Sorbonne Nouvelle) est l’auteur d’un Robert Louis Stevenson, l’aventure et son double (Presses de l’ENS), le co-directeur d’un colloque de Cerisy intitulé Stevenson-Doyl : l’aventure de la fiction (Terre de Brume, 2003). Cependant, depuis qu’ont paru ses traductions de Stevenson et Conan Doyle ainsi...
En fiction toute !
avril 2007
Jans va mourir
de Anna Seghers
2004
Lmda N°60 Dans un récit étincelant de tristesse l’un de ses premiers écrits de 1925 et retrouvé depuis peu, Anna Seghers explore l’intimité de la souffrance d’un enfant et de ses parents confrontés à sa maladie. Cette nouvelle ne pourrait être qu’une triste et banale histoire de famille dans un milieu marginalisé. Martin Jansen est ouvrier, sa femme, Marie, femme au foyer. Ensemble, ils ont un fils de 7 ans, Jans, autour duquel ils ont construit une image de perfection pour compenser la misère de leur couple et leur vide intérieur. Car c’est seulement grâce à la naissance de Jans que « l’espoir...
La vie comme traversée
février 2005
Journal de l’amour Journal inédit et non expurgé des années 1932-1939
de Anaïs Nin
2003
Lmda N°50 Anaïs Nin (1903-1977) fut une diariste de la trempe d’Amiel : graphomane comme le fut l’écrivain suisse un siècle plus tôt, elle commença son Journal à l’âge de 11 ans pour laisser à sa mort l’équivalent de 35 000 pages. Volet à part dans cette immense saisie du quotidien, hésitant entre l’autobiographie et la fiction, ce Journal de l’amour, non expurgé mais amputé ici de sa première section...
Les passions d’Anaïs
février 2004
La Langue maternelle
de Vassilis Alexakis
Lmda N°14 La Langue maternelle, le roman le plus grec de Vassilis Alexakis, ressemble à un tableau impressionniste. Sur la toile : une lettre sans signification, une mère disparue, des paysages dans le brouillard. Bref, de l’impalpable, montré de main de maître. C’est en haut d’un immeuble du XVe arrondissement de Paris. Impossible de se tromper de palier : la porte est bleue, d’ « un bleu marine très vif », une couleur que Vassilis Alexakis, comme il le raconte dans son autobiographie, Paris-Athènes, a eu du mal à trouver à Paris où se vendent de préférence des bleus ternes. On sonne. Vassilis Alexakis était en train de travailler à la version...
Vassilis Alexakis : croquis d’un Grec
novembre 1995
La Langue maternelle
de Vassilis Alexakis
Lmda N°14 Dessinateur de presse à Paris, Pavlos, le narrateur, retourne à Athènes sans raison apparente. Perplexe, désœuvré, il observe la ville, ce qui se passe autour de lui. Il laisse son attention s’arrêter sur une question a priori sans conséquence : pourquoi une lettre isolée, l’epsilon, ornait-elle l’entrée du temple d’Apollon où officiait la Pythie de Delphes ? Pavlos se prend au jeu de cette...
Portrait d’une absente
novembre 1995
Le Maître de thé
de Yasushi Inoué
2000
Lmda N°30 L’univers dans lequel se déploient les personnages de Yasushi Inoué ancre ses racines dans une tradition et une culture qu’il nous est possible d’appréhender intellectuellement, mais difficile de sentir. Pourtant, par la grâce d’une écriture dont le lyrisme n’exclut pas la sobriété, ces deux ouvrages entraînent rapidement le lecteur en quête de la nature cachée d’un monde où la tragédie se...
Les chemins de la vérité
mars 2000
Mémoires de Hongrie
de Sándor Márai
2006
Lmda N°80 Dans ses " Mémoires de Hongrie ", fresque historique antinazie et antistalinienne, Sándor Márai (1900-1989) analyse les ravages irréversibles de l’humaine cruauté. Une œuvre éthique inestimable. En mars 1944, la Wehrmacht envahit la Hongrie. Flanquée de pronazis hongrois, elle assiège Budapest, pousse Miklós Horthy à la démission et nomme le chef des Croix Fléchées, Ferenc Szálasi. Bien que maints intellectuels de l’Est européen aient été contraints à l’exil, Sándor Márai se contente d’échapper à la traque orchestrée par les sbires du Troisième Reich en se réfugiant dans un village...
Le crépuscule des âmes
février 2007
Le Poids du feu
de Claude Aveline
1958
Lmda N°19 De Claude Aveline on a retenu qu’il était un éditeur soigneux, un auteur original et un critique marxiste. C’est oublier qu’il a créé un genre nouveau avec ces chroniques cinématographiques. En amateur éclairé. Claude Aveline, un nom qui sonne doux à l’oreille, s’appelait en réalité Avgen Avtsine. Il est né à Paris le 19 juillet 1901 de parents russes, il est mort en 1992. Cet écrivain discret n’a jamais cherché à s’imposer même si son nom reste lié aux grands événements sociaux de ce siècle. Son œuvre est abondante, variée récits, nouvelles, souvenirs d’enfance romancés, contes pour enfants,...
Claude Aveline : un marxiste très courtois
mars 1997
Les Régates de San Francisco
de Pier Antonio Quarantotti Gambini
2006
Lmda N°73 L’éditorialiste et écrivain Pier Antonio Quarantotti Gambini situe dans sa ville de prédilection, Trieste, ce roman publié juste après la Seconde Guerre mondiale. Sur les quais du port, trois enfants entrent dans l’adolescence au cœur des années 1930. Berto et sa sœur, Lidia, vivent dans une famille où le père règne en maître. Ario, qui vit seul avec sa mère, fantasme un père soi-disant parti...
L’empire des sens
mai 2006
Une comédie humaine
de William Saroyan
2004
Lmda N°62 Avec lyrisme et optimisme, William Saroyan dresse le portrait d’une petite ville américaine et de ses habitants sur fond de Seconde Guerre mondiale. Ithaca. Californie. Une bourgade au milieu de nulle part, loin de l’agitation du monde et des horreurs de la Seconde Guerre mondiale. C’est là que vit la famille Macauley, pivot de ce récit qui se décline en courts épisodes. Ithaca, c’est aussi la patrie qu’Ulysse chercha pendant vingt années à travers la Méditerranée, un foyer rassurant, pôle autour duquel tournent le monde et ses dangers....
Bienvenue à Ithaca
avril 2005

Auteurs