La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Théâtrales

A propos

Passeurs de théâtre Dans un contexte économique difficile dû à la fermeture des lieux culturels, les éditions Théâtrales abordent leurs 40 ans d’existence avec pugnacité. Pierre Banos, directeur des éditions Théâtrales depuis 2011 est du genre combatif. Travailleur acharné, vibrant orateur, c’est un militant du texte de théâtre et du travail en collectif. Pour lui et son équipe, les 40 ans de la maison d’édition sont vécus comme une nouvelle étape. Comment sont nées les éditions Théâtrales ? En 1981, la Ligue de l’Enseignement fait appel à Jean-Pierre Engelbach, comédien issu du TNS, pour créer une collection de théâtre contemporain, plutôt à destination des amateurs. Très vite un slogan, qui va devenir le credo de la maison, s’impose : « Le théâtre,...
juin 2021
Le Matricule des Anges n°224

les dix coups de Théâtrales

Les éditions Théâtrales et l’association Théâtrales ne sont pas d’humeur casanière. Leur dixième anniversaire, très festif fut l’occasion de fêter la renaissance du texte théâtral. C’est en 1982, que Jean-Pierre Engelbach est chargé de créer la collection Théâtrales au sein d’EDILIG (les Editions de la ligne française de l’enseignement). Plus personne n’éditait de théâtre : « la raison évoquée était qu’il n’y avait pas d’auteur ! Mais les troupes amateurs regroupées au sein de la ligue française de l’enseignement étaient très demandeuses de textes contemporains d’où...
janvier 1993
Le Matricule des Anges n°3

Ouvrages chroniqués

Index alphabétique des titres

2 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Y Z

B

Babïl
de Sarah Carré
2019
Lmda N°204 Voici une pièce pour les plus jeunes, une pièce courte, toute simple. Sarah Carré l’a écrite en passant beaucoup de temps dans les classes maternelles, là où s’apprend l’altérité en même temps que se peaufine le langage. Pour l’auteure, prendre la parole c’est exister mais parler c’est aussi prendre le pouvoir. « Il y a ceux qui parlent fort, qui parlent haut, qu’on remarque, qu’on écoute,...
Babïl de Sarah Carré
juin 2019
Bailegangaire, la ville d’où le rire a disparu
de Thomas Murphy
Lmda N°4 Bailegangaire est un univers de femmes : Momo la grand-mère qui perd la tête et ses deux petites filles, Marie qu’elle traite en étrangère malgré sa serviabilité et Dolly la favorite qui pourtant vient rarement la voir. Les hommes, morts ou absents, sont au cœur du récit, le besoin d’amour de ces femmes n’ayant jamais trouvé véritable ment à s’assouvir. Un soir, Marie va vouloir...
Mourir de rire et rire aux larmes
avril 1993
Bailegangaire, la ville d’où le rire a disparu
de Thomas Murphy
Lmda N°17 Dans le cadre de L’Imaginaire Irlandais, sept nouvelles pièces sont publiées cet été. L’histoire douloureuse de l’Irlande est souvent représentée, avec des références parfois ardues pour des lecteurs français non initiés. Mais la confrontation entre l’histoire et l’intime rend ces œuvres universelles. Regarde les fils de l’Ulster marchant vers la Somme de Franck McGuinness traite du massacre...
Un été irlandais
septembre 1996
Bal-trap et Une envie de tuer sur le bout de la langue
de Xavier Durringer
1994
Lmda N°9 Xavier Durringer est un jeune auteur et metteur en scène d’une trentaine d’années qui garde la belle énergie de ses débuts. Il a fondé sa première troupe de théâtre à 19 ans et jouait en banlieue dans les bistrots, les boîtes de nuit, les salles des fêtes… Il a déjà écrit huit pièces, des scénarii de cinéma (il vient de réaliser son premier film La Nage indienne) mais c’est la première fois...
Durringer ou la scène réaliste
octobre 1994
La Bancale se balance
de Louise Doutreligne
2004
Lmda N°54 Une femme, un béret rouge sur la tête… « Et qui c’est le grand méchant loup ? » Pour cette phrase répétée à vingt ans d’intervalle par deux hommes différents, « … peu à peu arrivent les images/ Les vieilles images…/ Et en superposé les nouvelles…/ C’est comme des diapos corrigées/ Ou l’ancien et le nouveau visage glissent l’un sur l’autre/ Jusqu’à la confusion… » Louise Doutreligne donne à...
Les mots viscères
juin 2004
La Bataille d’Arminius
de Johannes von Saaz
Lmda N°12 Les éditions Théâtrales lancent une collection de classiques et de pièces oubliées. Une seule parution par an (il s’agit en effet de ne pas trop empiéter sur l’écriture contemporaine) et un premier titreLa Bataille d’Arminius de Kleist agrémenté d’un court dossier. Reprenant l’épisode de la libération de la Germanie du joug romain, Kleist (1777-1811) appelle de ses vœux la guerre contre...
La Bataille d’Arminius
juin 1995
Belgrade
de Angélica Liddell
2010
Lmda N°114 Le théâtre d’Angelica Liddell n’est pas un théâtre de l’interlocution. Imaginer un « parler ensemble » sur scène, ce serait en effet déjà une manière d’accorder les points de vue, de les rendre conciliables : le dialogue, au théâtre, c’est déjà une forme de paix. Or, c’est le conflit qu’explore le théâtre d’Angélica Liddell, qui a fondé pour cela en Espagne une compagnie baptisée Atra bilis,...
La fosse des balkans
juin 2010
Benjamin Walter
de Frédéric Sonntag
2017
Lmda N°182 La nouvelle pièce de Frédéric Sonntag est un jeu de piste en forme de quête philosophique. Ou l’inverse… Benjamin Walter est un texte que l’on pourrait qualifier de pop-up : il se déplie dans tous les sens, et de la littérature à la géographie en passant par la philosophie, le théâtre et le roman policier nous emmène à toute allure aux quatre coins de l’Europe. Trente personnages, plus tous les autres, un personnage central joué à chaque chapitre par un acteur différent, une importante partie...
À la recherche de l’auteur perdu
avril 2017
Berlin, ton danseur s’appelle la mort
de Enzo Cormann
2005
Lmda N°8 La première pièce d’Enzo Cormann, du moins « la première qui compte » selon son auteur vient d’être rééditée, entièrement remaniée par l’écrivain pour la « débarrasser des nombreux défauts » de la première version. Cette pièce est totalement bouleversante et terrifiante de par la violence qui s’en dégage. Gretl, une jeune chanteuse allemande, vedette de cabaret, va voir sa vie saccagée par le...
Berlin, ton danseur s’appelle la mort
avril 1994
Billybeille
de Evan Placey
2021
Lmda N°227 Billy est un garçon de 11 ans qui parle vite et beaucoup. C’est l’avis de Mme Cocker sa maîtresse. « En fait, ce qu’elle a demandé, c’est si j’avais pas une pile Duracell cachée derrière la tête. Parce que je ne m’arrête jamais. Jamais. Et même quand elle croit que je vais m’arrêter, que je vais finir par m’épuiser… Je m’arrête jamais, je m’arrête jamais de parler. » En classe, impossible...
Billybeille de Evan Placey
octobre 2021
Blanche, la nuit (suivi de) Voyage de Charlie
de Filip Forgeau
2019
Lmda N°209 Ces deux textes de Filip Forgeau sont écrits pour ses enfants, Blanche, la nuit pour sa fille et son fils et Le Voyage de Charlie pour son fils et sa fille. Deux textes comme deux voyages pour plonger dans le monde de l’imaginaire. Dans une postface imaginée comme un monologue, Charlie nous raconte : « Mon papa dit qu’il faut toujours rester un enfant, que l’on soit grand ou petit. Et que...
Blanche, la nuit et Le Voyage de Charlie de Filip Forgeau
janvier 2020
Le Bout du monde
de Astrid Saalbach
2007
Lmda N°86 La Danoise Astrid Saalbach nous plonge dans un cauchemar où notre monde se serait perdu dans des mirages de la toute-puissance. La traduction d’un des derniers textes d’Astrid Saalbach, Le Bout du monde, constitue une belle découverte singulière. Née au Danemark en 1955, Astrid Saalbach débute au théâtre comme comédienne. Elle écrit un premier texte pour la radio en 1981. En 1987 sa pièce Leçons de danse est mise en scène au Théâtre Royal de Copenhague. Dans les années 90, plusieurs de ses pièces sont jouées en...
La fuite du réel
septembre 2007

Auteurs