La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Deyrolle

A propos

Deyrolle Editeur : de l'art et la manière François-Marie Deyrolle a créé sa maison d’édition à 24 ans. Un pari fou. Poésie, écrits sur l’art, récits, romans composent son catalogue doté d’une cinquantaine de titres. Curiosité et ouverture : credo d’une passion. Lorsque en 1990, François-Marie Deyrolle décida de créer sa propre maison d’édition, les anges ne durent pas être très nombreux à se bousculer au chevet du nouveau-né. A l’actif du fondateur : une passion débordante pour le livre, et une petite expérience éditoriale chez Séguier et chez Aubier où il se frotte aux premiers comités de lecture, découvre les rapports avec les auteurs et se rend compte que la liberté d’initiative n’est pas une mince affaire. A son passif : peu de moyens disponibles (35 000 F), une situation économique difficile, et un âge (24 ans) dont on ne sait, tout compte...
février 1994
Le Matricule des Anges n°7

Mise en garde aux poètes

Il est logique qu’un éditeur aussi avide de découvertes que François-Marie Deyrolle soit très attentif aux manuscrits reçus par La Poste. Mais les places sont extrêmement chères. Sur la soixantaine de textes environ réceptionnés chaque mois au 25, rue Condorcet, un seul a été publié : Un de Gérard Lépinois. Principale caractéristique de ces envois spontanés : une forte proportion de poésie...
février 1994
Le Matricule des Anges n°7

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Aux Déserts que l’histoire accable : l’art de Tal Coat
de Henri Maldiney
1995
Lmda N°18 Claude Louis-Combet. Il est des livres dont la beauté d’écriture fait trembler. Celui-ci en est un, rare parmi les plus rares et les plus précieux. Il réunit les quelques textes dispersés que Maldiney a consacrés à Tal-Coat de 1949 à 1993, parus notamment dans Les Temps modernes et Derrière le miroir. Le dernier est extrait de L’Art, l’éclair de l’être publié chez Comp’Act (1993). Si la peinture fut, pour...
De l’art d’écrire la peinture
décembre 1996
Bonjour, monsieur Chardin
de Gil Jouanard
Lmda N°6 Gil Jouanard n’est pas un homme pressé. Bonjour, monsieur Chardin et Le Goût des choses ou le doux murmure qui défie la valeur marchande du temps. L’écriture de Gil Jouanard impose un autre rythme de lecture que celui auquel notre siècle nous a habitués. Il faudrait, comme un orchestre avant le concert, accorder chaque élément de notre environnement, se faire offrir le silence et la quiétude, avant de se laisser accompagner par les méditations de l’auteur. Si l’on accusait Gil Jouanard de n’être pas de ce temps, l’écrivain aurait sans...
Hymne au quotidien
décembre 1994
Boue
de Antoine Emaz
1997
Lmda N°21 Boue confirme, s’il en était encore besoin, la singularité et la force de la voix d’Antoine Émaz. Un écorché vif parle. Toisième recueil d’Antoine Émaz publié par François-Marie Deyrolle (après C’est en 1992 et Entre en 1995), Boue s’oppose à une poésie contemporaine parfois trop expérimentale et difficile à déchiffrer. Car ce qui séduit d’abord, dans la voix d’Émaz, c’est sa lisibilité, sa transparence : « On va, tente d’aller. Difficile de trancher : on se déplace dans le même. On a bougé, c’est sûr, dans le...
Les Sens de la marche
novembre 1997
C’est
de Antoine Emaz
Lmda N°11 Minimale, sèche, saillante et rase, la poésie d’Antoine Emaz dit ce qui passe entre le dehors et ce qui nous est intérieur. Les mots d’Entre, son dernier recueil, en sont les traces serrées. Sec, le carré bleu de Gauloises dans la main, venu d’Angers où il vit pour nous rencontrer chez son éditeur, Antoine Emaz (né en 1955), la voix hésitante ou mal assurée, a accepté cet entretien, sachant que dire ou approcher le pourquoi ou le comment du poème (sa cuisine) est toujours un exercice voué à l’échec. Antoine Emaz parla donc de ce mot de poésie, mot qui l’aimante, le creuse, chaque...
Les mots menus d’Antoine Emaz
mars 1995
Les Capitales
de Joë Bousquet
Lmda N°19 On mesure parfois les capacités d’un écrivain lorsqu’il parle de ses confrères. Avec Joë Bousquet, ces capacités deviennent un don, tant il est vrai que cet auteur était un homme de partage. Les Capitales furent publiées en 1955 et bénéficient ici d’une première réédition. Valeur littéraire sûre, l’auteur de Poisson d’or et de L’Œuvre de la nuit n’a pas encore la reconnaissance qu’il...
Les partages de Bousquet
mars 1997
Le Chemin de la plage
de Gilles Moraton
Lmda N°20 C’est à un travail de recomposition de la mémoire que nous convie pour son quatrième ouvrage, Gilles Moraton, né en 1958, bibliothécaire à Béziers. La haute enfance, ses petits accidents-événements sont les déclencheurs de ce travail proche de celui du peintre, du photographe, du cinéaste : choix méticuleux des lumières, filtres, focales que l’on retrouve dans la formulation et l’éclatement...
Mes petites amoureuses
juillet 1997
Les Dents de Bérénice
de Jean Roudaut
Lmda N°19 Une promenade très précieuse dans l’art et la littérature pour explorer les trésors visibles ou cachés des bibliothèques : un essai à la gloire du livre. Après son essai consacré à Louis-René des Forêts (Seuil, 1995), Jean Roudaut a trouvé avec Les Dents de Bérénice de quoi séduire tous ceux que l’histoire du livre continue d’intriguer. Sous-titré Essai sur la représentation et l’évocation des bibliothèques, ce nouveau volume offre au lecteur un voyage de plusieurs siècles (de la Bible à Michel Rio, de Raphaël à Vieira da Silva), pour...
Le tombeau des vivants
mars 1997
La Double Vue
de Robert Lebel
Lmda N°5 Avec La Saint-Charlemagne et la Double Vue, Robert Lebel s’interroge sur son enfance et la quête créatrice de l’artiste. Rééditions. Certaines personnes mènent une double vie, un peu comme les agents secrets. D’autres ont le sentiment de disposer d’une double vue, dont un des foyers les ferait pénétrer dans l’inexprimable, tandis que par l’autre foyer, le réel ne disparaîtrait jamais de leur champ. Robert Lebel appartient aux deux catégories, se nourrissant de l’ombre pour bâtir sa propre quête de la pierre philosophale....
Lebel, la double vie
octobre 1993
Entre
de Antoine Emaz
1995
Lmda N°11 Minimale, sèche, saillante et rase, la poésie d’Antoine Emaz dit ce qui passe entre le dehors et ce qui nous est intérieur. Les mots d’Entre, son dernier recueil, en sont les traces serrées. Sec, le carré bleu de Gauloises dans la main, venu d’Angers où il vit pour nous rencontrer chez son éditeur, Antoine Emaz (né en 1955), la voix hésitante ou mal assurée, a accepté cet entretien, sachant que dire ou approcher le pourquoi ou le comment du poème (sa cuisine) est toujours un exercice voué à l’échec. Antoine Emaz parla donc de ce mot de poésie, mot qui l’aimante, le creuse, chaque...
Les mots menus d’Antoine Emaz
mars 1995
Journal d’un veau
de Jean-Louis Giovannoni
Lmda N°16 Après vingt ans d’écriture poétique, Jean-Louis Giovannoni s’attaque au roman. Une étonnante métamorphose. Le lecteur des précédents livres s’interroge. Pourquoi un poète écrit-il un roman ? Pourquoi Jean-Louis Giovannoni qui jusqu’alors s’en était tenu à l’aridité d’une écriture poétique, à son ascèse, se livre-t-il dans son Journal d’un veau à une telle débauche de phrases, à une telle jubilation rhétorique ? Est-ce trahison de sa part ou ruse, renoncement ou bien désir d’avancer, d’aller plus loin par le détour de la prose, dans la...
Qui veut faire l’ange fait le veau
juin 1996
Le Littrorama ou le triomphe de la roue libre (Livre Premier)
de Pierre Bettencourt
Lmda N°19 Selon Pierre Bettencourt, Le Littrorama, au titre passablement énigmatique correspond à son dernier feu d’artifice littéraire, « à une manière de lancer (ses) derniers rayons ». Le mot « rayon » est ici à entendre dans sa double acception puisque l’auteur a collecté, à la fois dans les pages du Littré et dans celles des innombrables livres qui composent sa bibliothèque, citations insolites ou...
Le fouineur de langue
mars 1997
Le Littrorama ou le triomphe de la roue libre (Livre Premier)
de Pierre Bettencourt
Lmda N°19 Selon Pierre Bettencourt, Le Littrorama, au titre passablement énigmatique correspond à son dernier feu d’artifice littéraire, « à une manière de lancer (ses) derniers rayons ». Le mot “rayon” est ici à entendre dans sa double acception puisque l’auteur a collecté, à la fois dans les pages du Littré et dans celles des innombrables livres qui composent sa bibliothèque, citations insolites ou...
Le fouineur de langue
mars 1997
Lumineux comme des pans d’iceberg avec des parts de nous-mêmes
de Jacques Lébre
1994
Lmda N°8 Postier de son état, Jacques lèbre avait pris l’habitude de se donner à lire dans les revues. Aujourd’hui deux éditeurs récompensent son talent. D’un côté, la mièvrerie, l’impossible pose du poète rêvassant, fleur à la boutonnière, lyre sous le bras ; l’amour, les oiseaux, le printemps léger si léger que le livre s’envole dans l’oubli. De l’autre, le mur opaque, la tentation de se construire avec des mots un miroir où nous, vampires dans l’univers si pur du poète, nous ne nous retrouvons pas. La guimauve d’un côté, le narcissisme...
Le chant de la terre
avril 1994
Miroirs du texte
de Claude Louis-Combet
Lmda N°11 Ecrivain de l’expérience intérieure, Claude Louis-Combet voit dans la littérature comme le questionnement d’une quête spirituelle. Son nouveau roman possède la beauté d’un oratorio. Avec un recueil d’articles critiques, de courts essais, chez Deyrolle et un nouveau roman chez Corti, Claude Louis-Combet ravira tous ses aficionados qui, s’ils ne sont pas aussi nombreux qu’une telle œuvre le mériterait finissent par constituer un happy-few fort respectable. Blesse, Ronce noire qui relate la relation incestueuse entre le poète Trakl et sa sœur Gretl, marie magistralement...
Claude Louis-Combet : de la prière à la mythobiographie
mars 1995
Pas la mort
de Gérard Lepinois
Lmda N°12 Gérard Lepiinois, d’abord dramaturge, publie, après un essai sur le théâtre et un récit, son premier livre de nouvelles, Pas la mort. Gérard Lepinois a écrit pour le théâtre, mais pour un théâtre (Dominique Houdard a mis en scène certains de ses textes) qui ne consiste pas seulement à reproduire sur la scène une situation ou un lieu immédiatement reconnaissable (une rixe dans une rue par exemple). Il s’agirait bien plutôt, comme il le précise dans son essai L’Action d’espace (Deyrolle éditeur, 1992), de parvenir à écrire...
De la sauce à volonté
juin 1995
Raison perdue
de Bruno Krebs
Lmda N°19 Cent trente-huit textes brefs pour un premier voyage en barque dans les méandres d’une rivière sans courant : ennui garanti. On a sans doute trop tendance à considérer un livre comme un produit fini, comme un objet hermétiquement clos, se suffisant à lui-même, ainsi qu’à perdre totalement de vue le projet au sein duquel il s’origine et qui sert parfois de fil directeur à toute une œuvre. Il est vrai que les médias semblent plus enclins à faire croire en l’existence d’une saison du livre (la fameuse rentrée...
Au fil de l’eau
mars 1997
La Saint-Charlemagne
de Robert Lebel
Lmda N°5 Avec La Saint-Charlemagne et la Double Vue, Robert Lebel s’interroge sur son enfance et la quête créatrice de l’artiste. Rééditions. Certaines personnes mènent une double vie, un peu comme les agents secrets. D’autres ont le sentiment de disposer d’une double vue, dont un des foyers les ferait pénétrer dans l’inexprimable, tandis que par l’autre foyer, le réel ne disparaîtrait jamais de leur champ. Robert Lebel appartient aux deux catégories, se nourrissant de l’ombre pour bâtir sa propre quête de la pierre philosophale....
Lebel, la double vie
octobre 1993
Tu m’entends ?
de Patrick Renou
Lmda N°11 Patrick Renou, auteur d’un premier récit, déploie dans Tu m’entends une prose précise, nette et répétitive, l’histoire crue de l’échec d’une vie. Ces pages décrivent les effondrements et les heurts auxquels un gamin de dix ans, témoin de la mort de son père, n’échappera pas, allant jusqu’à les porter comme son dû de douleur, cloisonnant sa vie autour d’un centre innommable, immobile et...
Tu m’entends
mars 1995
Un tombeau pour Félicien
de Jean-Marie Barnaud
Lmda N°17 Un Tombeau pour Félicien de Jean-Marie Barnaud Félicien est mort sans que son existence ait pu être déchiffrée par ses plus proches. Sa mère d’abord qui n’accepte pas la disparition et demande à ses amis de retracer le portrait du fils afin d’y voir un peu mieux. Son meilleur ami, sans cesse admiratif parce qu’il voyait en Félicien ce qu’il voulait voir en lui-même. Félicien mort, ces...
Un Tombeau pour Félicien
septembre 1996

Auteurs