La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Flammarion

A propos

Trente pièces à Llamas Retour sur les planches du dramaturge Armando Llamas après des années d’absence avec des petites formes à jouer : une trentaine de textes très courts et plus corrosifs que jamais. Voilà plus de cinq ans qu’Armando Llamas n’était pas revenu à Paris. Juste avant de prendre son avion pour l’Espagne où il vit, l’écrivain nous donne rendez-vous place Gambetta, à deux pas du Théâtre de la Colline où il a travaillé avec Jorge Lavelli dans les années 80. Installé au Café du Métro, derrière ses lunettes noires -une coquette plaisanterie qu’il enlèvera dès notre arrivée- Armando Llamas observe la vie parisienne s’agiter au dehors. Il parle, parle, parle… opérant mille digressions, entre anecdotes et coups de gueule, dont il s’excusera à la fin de l’entretien. « Ça...
janvier 2001
Le Matricule des Anges n°33

Ouvrages chroniqués

Index alphabétique des titres

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z

D

Da capo
de Henri Deluy
Lmda N°24 Il peut se le permettre« . Voilà en somme ce qu’on est tenté de dire à la lecture du nouveau recueil de poèmes d’Henri Deluy, né en 1931, animateur de la revue Action poétique depuis les années 50 et directeur de la plus récente Biennale Internationale des Poètes en Val-de-Marne. Les fonctions ne doivent pas effacer l’auteur, mais tout lecteur comprendra aisément par les références faites...
Le livre d’un lecteur
septembre 1998
Dans cette obscurité
de Nicolas Cendo
Lmda N°30 Nicolas Cendo est un homme discret, et un auteur rare. Les contrées qu’il fréquente sont très éloignées des lumières coupantes et crues du battage médiatique : ses paysages se meuvent plutôt dans une pénombre discrète, comme l’indiquent les titres de ses précédents ouvrages1 -ainsi que le dernier, Désaccordé parmi les ombres2, où il nous offre en quarante-neuf petites proses un monde...
Nicolas Cendo, entre ombre et lumière
mars 2000
Le Dernier Livre des enfants
de Ariane Dreyfus
2016
Lmda N°180 La poésie d’Ariane Dreyfus est une célébration de la vie. Il existe une écriture, note János Pilinszky, « commune au hasard et à la douleur ». Cela même se lit en exergue du nouvel ouvrage d’Ariane Dreyfus. L’on retrouve ainsi les « sources, si vives », que sont pour l’auteure la littérature, le cinéma, la photographie, ou encore la danse. Scènes et personnages prennent place dans le cadre d’un monde retraduit à l’aune du langage. À cela vient se...
L’invitation au voyage
février 2017
Dernières poésies immédiates
de Matthieu Messagier
2020
Lmda N°211 Entre géographie mentale, humour organique et décharges d’images instantanées, la poésie funiculaire de Matthieu Messagier vise les étoiles pour mieux faire rempart à l’arrogance des mélancolies. Tout en parades sauvages et hautes hardiesses, outrances syncopées et pudeur de paradis, la poésie de Matthieu Messagier. Installée dans le paysage poétique français depuis le début des années 1970 – Messagier est l’un des cosignataires (aux côtés de Michel Bulteau, Zéno Bianu, Jacques Ferry, Jean-Jacques Faussot…) du Manifeste électrique aux paupières de jupes –, elle est polyphonie de...
Chroniques de l’immédiat
mars 2020
Des pommes et des oranges, Californie
de Christophe Lamiot
Lmda N°34 Le poème ferait l’effet d’une photographie. Rectangle brillant posé sur la page, il fixerait les plus instables effets de lumière et des instants l’émotion qui ne revient plus. C’est ce rêve peut-être, du poème comme instantané photographique, qui anime l’écriture de Christophe Lamiot dans son premier recueil, Des pommes et des oranges, Californie. Narratif, mais en des narrations condensées,...
Orange évanescence
avril 2001
Descente
de Charles Pépin
Lmda N°28 Un étudiant de bonne famille, homonyme de l’auteur, vient se réfugier (avec son chien) dans une vaste maison secondaire de Bourgogne. Dans le village, il rencontre une jeune fille de bonne famille. Il roule en Golf, écoute de la house ou Portishead boit du vin et de la vodka. Elle s’habille de jeans et tee-shirt, a de petits seins et préfère Bob Dylan. Inutile, sans saveur et passablement...
Eau plate au pays du vin
octobre 1999
Dissection du mariage
de Elisabeth Butterfly
2003
Lmda N°46 Dans le sillage de Sartre, séminaires et colloques s’épuisèrent un temps sur cette redoutable question : que peut la littérature ? Élisabeth Butterfly, dans son roman, propose une réponse grand-guignolesque : la littérature enfante le crime. Le narrateur de Dissection du mariage, bibliophile éclairé et mari fatigué, croit découvrir, dans un exemplaire de la Physiologie du mariage de Balzac,...
L’impossible anatomie
septembre 2003
Le Dossier M, livre 2
de Grégoire Bouillier
2018
Lmda N°191 Le Dossier M de Grégoire Bouillier est une fresque passionnée, drôle, ennuyante et intime, qui donne la nostalgie des grandes entreprises. C’est l’histoire d’une asphyxie amoureuse : l’histoire d’un cerveau contaminé par un fantasme et dont le langage s’épuise à essayer d’épuiser le désir. Il arrive que, pour être à la hauteur d’une histoire éprouvée, l’alternative se pose : ou bien fuir et ne rien en dire – laisser le silence emporter l’intensité – ou bien l’affronter et la dire, mais alors n’avoir pas le choix, et...
L’épaisseur d’une rencontre
mars 2018
Drôle de vie la vie
de Carmen Martin Gaïte
1999
Lmda N°29 Petite descente aux Enfers d’une jeune femme en mal de mère : une petite musique jouée par l’Espagnole Carmen Martin Gaite. Trouver sa place, donner un sens à sa vie n’est pas toujours chose facile surtout lorsqu’un parent, ici une mère omniprésente, presque trop parfaite, obstrue avenir et passé. Petit clône de l’auteur de ses jours, même voix, même silhouette, même prénom, Agueda Soler végète. Impossible pour elle de se différencier, plus encore de s’aimer, de construire sa vie. Essayant de donner le change,...
Brouillon de vie
janvier 2000

Auteurs