La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Verdier

A propos

Papillon Sombre Papillon Sombre- Mario Luzi (extrait du Voyage..) Souris-moi -il le dit du regard à son hargneuse mère la vie- caresse-moi une fois, juste une, ne sois pas tous les jours de fer avec moi, si peu amène en rien mon amie… il mendie presque la lumière, l’air ou des bribes de la fête glorieuse dont il est exclu - il pense et n’aperçoit pas la fureur céleste qui éclate en floraisons autour de lui, en splendeurs d’auréoles, en éclairs, en flammes de vigueur et le couronne tandis qu’il vole au cœur du printemps lui papillon-ombre, papillon- sombre, et qu’il en fait...
février 1996
Le Matricule des Anges n°15

Verdier : treize ans de fraternité

La voix de Gérard Bobillier, le directeur de Verdier, est à l’image de ces livres : il faut l’écouter pour l’entendre. L’homme parle avec douceur, plus facilement des écrivains que de lui-même. Le Matricule des Anges : Comment s’est créé Verdier ? Gérard Bobillier : La maison a été créée en 1979 à Lagrasse dans l’Aude. L’idée de créer une maison d’édition ne date toutefois pas de cette époque ; nous l’avions en nous depuis quelque temps déjà. Simplement en 1979, nous avons fait le point sur les années gauchistes, sur l’inabouti partiel de ces années-là et nous avons eu...
novembre 1992
Le Matricule des Anges n°1

L’avant-texte

Vous écrivez et vous envoyez votre manuscrit par la poste aux éditions Verdier. Voici donc son parcours. Votre manuscrit arrivera probablement en compagnie de trois autres textes puisqu’en moyenne Verdier reçoit quatre manuscrits par jour, soit au bureau parisien, soit à Lagrasse. Généralement, c’est à Lagrasse que les bizarreries sont les plus fréquentes, puisque dans ce village de l’Aude, ce sont surtout les habitants du département qui envoient leur production, littéraire ou non, et ce, pour...
novembre 1992
Le Matricule des Anges n°1

Ouvrages chroniqués

Index alphabétique des titres

A B C D E F G H I J L M N O P Q R S T U V

M

Ma province
de Maxime Ossipov
2011
Lmda N°123 En deux nouvelles, Maxime Ossipov réveille la tradition réaliste du médecin littérateur. Et pose sur une bourgade de province russe un regard qui embrasse d’un seul tenant corps et âmes. Maxime Ossipov est de ces écrivains dont la plume est un scalpel. Cardiologue de formation, écrivain de vocation, il offre avec Ma province son premier recueil publié en français : deux larges nouvelles dont la première est constituée de notes prises au cours de l’exercice de sa profession dans une bourgade nommée Taroussa, à une centaine de kilomètres de Moscou. L’autre raconte sur le mode...
Au cœur du vide
mai 2011
Machine arrière
de Robert Menasse
2003
Lmda N°47 Grotesque, absurde, outrancier, le livre de Robert Menasse dresse un portrait sans concessions d’une Autriche bon teint et nostalgique. La mère du héros de Machine arrière, citadine d’âge mûr, est persuadée qu’un retour aux sources, à la terre, peut lui apporter de nouvelles sensations, « une vie saine et sensée, en harmonie avec le cycle naturel de la nature ». En dépit des préjugés elle vient de se remarier avec un homme de quinze ans son cadet, « ce qui revient à dire qu’il a seulement cinq années de plus que toi, mon...
L’éternel retour
octobre 2003
Mahmoud ou la montée des eaux
de Antoine Wauters
2021
Lmda N°226 Le récit imaginé par Antoine Wauters met en scène Mahmoud, vieil homme endeuillé par la perte de son foyer. L’homme est au bord du gouffre et le voici seul désormais sur sa barque au milieu d’un lac artificiel, résultant d’un barrage bâti sous l’ère de Hafez El Assad. Ce projet titanesque entrepris à des fins d’irrigation sera finalement abandonné. La construction du barrage aura cependant...
Mahmoud ou la montée des eaux, d’Antoine Wauters
septembre 2021
Manifeste pour une psychiatrie artisanale
de Emmanuel Venet
2020
Lmda N°218 Enjeu de société, la psychiatrie défendue par Emmanuel Venet se veut artisanat d’art de l’altérité. La petite jaune » voit rouge. Et rouge écarlate, même. « La petite jaune », c’est l’intitulé de la collection la plus engagée des éditions Verdier. Et celui qui voit rouge c’est Emmanuel Venet, huit livres au compteur dont la moitié à cette même enseigne, par exemple Précis de médecine imaginaire ou Ferdière, psychiatre d’Antonin Artaud. Ces deux titres laissent deviner d’où l’auteur parle....
Fou allié
novembre 2020
mat
de Anne Serre
2005
Lmda N°69 Dans le tarot, « le mat » est ce curieux vagabond équipé d’un bonnet à grelots, d’un baluchon et d’un animal indéfinissable. Le mat est le coup final des échecs et le surnom d’un parrain de la pègre marseillaise, Jacky le Mat, connu pour l’aisance avec laquelle il défouraillait. Pour Anne Serre, Le.Mat c’est la figure ambivalente du tarot (de Marseille également), cet errant qu’elle a croisé...
Le vagabond mystérieux
janvier 2006
Mécanique
de François Bon
2001
Lmda N°36 Avec ce livre de deuil, François Bon exhume les objets, machines et lieux qui ont accompagné toute une vie. L’archéologie intime révèle ce que le monde a perdu. Très vite c’est le mot « enterrement » qui vient : celui du père de l’auteur, dans une ville que les fils ne connaissent pas bien, avec ses nouveaux ronds-points, sa nouvelle cité administrative. Mais aussi bien c’est une enfance qu’on enterre et les noms de personnes, de lieux ou d’objets liés à elle. Aussi bien c’est le siècle des automobiles, de la technologie mécanique et domestique...
Monter la mémoire
septembre 2001
Moi, Marthe et les autres
de Antoine Wauters
2018
Lmda N°196 Avec deux nouveaux romans, Antoine Wauters poursuit son exploration poétique et résolument personnelle des territoires de l’imaginaire. À son terme, le voyage dans l’univers d’Antoine Wauters suppose un temps de latence, comparable à la descente après une orgie de psychotropes, pendant lequel on recompte ses organes, histoire de vérifier qu’on n’a rien perdu en route. L’atterrissage laisse un peu pantelant, tout à la fois heureux de rentrer chez soi et encore absorbé par là-bas, déjà impatient de repartir. Après y avoir passé...
Théories du recommencement
septembre 2018
Mon temps libre
de Samy Langeraert
2019
Lmda N°199 De la plénitude amoureuse à l’expérience du vide, il n’y a qu’un pas, raconte Mon temps libre, première publication de Samy Langeraert. Voilà un premier roman dont l’atmosphère, par moments et toutes proportions gardées bien sûr, n’est pas sans rappeler Vestiaire de l’enfance, de Patrick Modiano. Une ressemblante dilatation du temps, un poudroiement des saisons tel que la narration semble, comment dire, vous envelopper. Et puis le narrateur de Samy Langeraert, qui se présente au lecteur après une déception amoureuse, a...
Seul dans Berlin
janvier 2019
La Mort d’Anton Webern
de Gert Jonke
2000
Lmda N°33 Un cigare malheureusement allumé de nuit à quelques mètres d’un soldat américain ivre, un coup de feu (de faux ?) : ainsi s’achève la vie du compositeur autrichien Anton Webern le 15 septembre 1945. Ami d’Arnold Schönberg et d’Alban Berg, Anton Webern aura écrit une musique souvent qualifiée d’aphoristique tant elle se concentre sur elle-même et déploie ses 31 opus sur de courtes séquences....
La Mort d’Antron Webern
janvier 2001
Mourir et puis sauter sur son cheval
de David Bosc
2016
Lmda N°169 Après un récit dédié au peintre Courbet (La Claire Fontaine), David Bosc revient sur le genre biographique en consacrant Mourir et puis sauter de son cheval à Sonia Araquistain, jeune peintre qui se suicida à Londres en septembre 1945. À l’origine du projet d’écriture : un passage des carnets du poète Georges Henein où il est fait mention du suicide de Sonia, deux articles du Daily Express...
Les souffrances de la jeune Sonia a.
janvier 2016
Mythologies d’hiver
de Pierre Michon
1997
Lmda N°20 Avec la parution de Mythologies d’hiver et de Trois Auteurs, Pierre Michon avoue à nouveau sa fascination devant le livre et la littérature. Depuis son premier livre, Vies minuscules (1984), on sait le rapport douloureux qu’entretient Pierre Michon avec l’écriture : des récits brefs, inachevés qu’il lui faut abandonner dans une sorte de répulsion, en espérant que cette progéniture saura grandir hors de l’atelier de l’écrivain et affirmer son indépendance. Mythologies d’hiver et Trois Auteurs ne sont pas des inédits et ont été...
Michon, un auteur
juillet 1997

Auteurs