La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Actes Sud

A propos

Actes Sud : de David à Goliath De petite maison d’édition aux livres séduisants, Actes Sud est passé en une décennie à la taille des grandes. Un succès qui repose sur deux credo majeurs : être de son temps et être cosmopolite. Le tout, sous le soleil arlésien. Arles. Ses arènes, ses Alyscamps, son fantôme de Van Gogh, son école de photo, ses Arlésiennes, et… sa maison d’édition. En seize ans, Actes Sud ne s’est peut-être pas transformé en curiosité touristique de la ville, mais a incontestablement contribué à sa réputation. Parce que la petite est devenue grande, ou du moins, s’est formidablement développée tout en restant indépendante. Immédiatement identifié par ses livres au petit format et au papier de qualité, puis par ses auteurs phares, Nina Berberova, Paul Auster ou Roy Lewis, Actes Sud est maintenant solidement installé dans le paysage...
octobre 1994
Le Matricule des Anges n°9

Françoise la gestionnaire

Quand Françoise Nyssen vous accueille, d’emblée elle vous parle littérature. Avec une passion communicative. Françoise Nyssen dirige, gère, administre. Mais « c’est l’évidence bien comprise de notre fonctionnement économique que d’être près du texte. Si la conviction fondamentale qui vient du texte ne passe pas dans nos rouages, comment voulez-vous la faire passer aux lecteurs ? » De...
octobre 1994
Le Matricule des Anges n°9

2998 perdants

Deux ou trois fois par semaine, les manuscrits arrivés par la poste - 12 par jour ouvrable, soit 3000 par an - après avoir été numérotés et enregistrés, sont apportés par cageots dans le bureau d’Hubert Nyssen. Avec Bertrand Py, directeur de l’éditorial, ils se partagent équitablement les lots. « Tous les manuscrits sans exception passent par nos mains. On feuillette, on flaire, on lit un...
octobre 1994
Le Matricule des Anges n°9

Ouvrages chroniqués

Index alphabétique des titres

1 7 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Z

L

L’Est
de Andrzej Stasiuk
2017
Lmda N°188 Poursuivant plus à l’Est ses habituelles pérégrinations, Andrzej Stasiuk désormais voyage aussi vers une destination plus intime : son propre passé. Dès l’abord nous retrouvons ici la voix singulière de ce drôle d’explorateur qu’est Stasiuk, la petite musique de cet aventurier paradoxal des confins infréquentés et des trous perdus. Comme nous en avons l’habitude depuis maintenant près de vingt ans (grâce à Actes Sud mais aussi Christian Bourgois ou Noir sur blanc), nous allons l’accompagner pour commencer là ou personne, semble-t-il,...
Lointains intérieurs
novembre 2017
Le Labyrinthe du pèlerin Mes chemins de Compostelle
de Cees Nooteboom
2004
Lmda N°55 Cees Nooteboom, année après année, atteindra-t-il enfin Saint-Jacques-de-Compostelle ? Ses tours et détours composent un labyrinthe passionné et érudit. Où sommes-nous, qui sommes-nous, lorsque nous voyageons ? Fuyons-nous simplement notre présent, la suite inéluctablement grise des jours, et ce « je » familial et social, concrétion gênante, masque à la longue devenu visage ? Qu’allons-nous chercher dans ces paysages où nous ne sommes pas nés, dans ces monuments de civilisations mortes ou qui s’éteignent ? Quelle utopie, quelle...
L’Espagne à vif
juillet 2004
Le Lamento de Winnie Mandela
de Njabulo Ndebele
2019
Lmda N°208 De Patience à Winnie (Mandela), l’écrivain sud-africain Njabulo Ndebele suit le parcours de solitude de femmes délaissées par leurs maris. Elles sont des millions sur la planète, les descendantes de Pénélope : des femmes qui attendent ad vitam le retour d’un mari, d’un amant, et dont on loue, non sans perversité, « l’exemplaire fidélité ». En Europe, on a patienté jusqu’aux années 1970 et à Barbara (Dis, quand reviendras-tu ?), pour voir enfin raillée l’assommante « vertu » des « femmes de marin ». Idem ou presque en Afrique du...
Contre toute attente
novembre 2019
Laver les ombres
de Jeanne Benameur
2008
Lmda N°97 La phrase est courte, l’écriture dépouillée, le rythme vif. C’est de Lea qu’il est question. Lea qui prépare le spectacle qu’elle donnera pour les dix ans de sa Compagnie. Lea qui aime, mais qu’une sorte d’intranquillité mine. Comme une fêlure par où elle est parfois aspirée, et qui lui a fait quitter tous les hommes qu’elle a aimés. Quelque chose comme une malédiction, une sorte de...
Laver les ombres
octobre 2008
Lefeu ou démolition
de Jean Amery
Lmda N°16 Le lecteur français peut, depuis quelques années, découvrir les textes que Jean Améry a consacrés à Auschwitz. Une même exigence creuse les limites du témoignage, jusqu’à mettre radicalement en cause. Je parle en ce moment de Hans Mayer, alias Jean Améry, philosophe suicidé et théoricien du suicide (…) : sa vie est tendue entre ces deux noms, une vie qui n’a pas connu la paix et ne l’a pas recherchée. » C’est par ces lignes, extraites du livre de Primo Levi Les Naufragés et les rescapés (Gallimard, 1989) que le lecteur français a pu faire la connaissance de Jean Améry, philosophe et...
Jean Améry : écrire contre l’ordre des choses
juin 1996
Lettres à Felician
de Ingeborg Bachmann
2006
Lmda N°71 Intenses et énigmatiques sont les lettres d’amour écrites en 1945-46 par la jeune Ingeborg Bachmann (1926-1973), depuis sa Carinthie natale tout juste sortie du cauchemar nazi. Dans cette suite de mots, en vers ou en prose, amarrés sur le papier à « l’attente balbutiante » de son inspirateur, il s’agit bien d’aimer, mais seulement dans l’absence, sous forme de manque, de creux : « en...
Je ardent
mars 2006
La Lève, Catherine Barker, Hélène
de Jean Audureau
1996
Lmda N°16 Actes Sud-Papiers nous offre l’occasion de redécouvrir Jean Audureau, souvent comparé à Claudel, et pour qui la poésie est à la base du théâtre. Proposer un recueil de trois pièces d’Audureau est une excellente idée. En effet, chaque texte de l’écrivain semble lié aux précédents. Hélène est, d’une certaine façon, la suite de Katherine Barker, avec plusieurs personnages récurrents, il est donc important de pouvoir les lire dans leur continuité. Ensuite, il faut s’immerger dans cette écriture si particulière pour s’en laisser pénétrer....
Un homme seul dans le silence astral
juin 1996
Les Lieux mouvants (suivi de) Canto (suivi de) Dans la maison les histoires se défont (suivi de) Immersion (suivi de) Stolz (suivi de) L'année de l'amour (suivi de) Dans le ventre de la baleine (suivi de) L'oeil du coursier (suivi de) Marcher à l'écriture
de Paul Nizon
1997
Lmda N°82 Sept nouvelles années du « Journal » et la réédition de deux récits importants, pour un portrait de Paul Nizon en toxicomane amoureux. Sans complaisance. Ce troisième volume du Journal de Paul Nizon s’intercale entre Les Premières Éditions des sentiments et L’Envers du manteau, tous deux publiés chez Actes Sud ; à eux trois ils forment un ensemble complet de 1961 à 1989. Ce nouveau prélèvement s’ouvre en 1973, au lendemain de la parution allemande d’Immersion et se referme en 1979, la veille de son cinquantième anniversaire, alors que L’Année...
Vertiges de l’amour
avril 2007
Liquidation
de Imre Kertész
2004
Lmda N°53 Imre Kertész réaffirme sa conviction qu’Auschwitz n’est pas qu’un moment de l’Histoire qui peut être dépassé : avec lui une certaine idée du Mal s’est enracinée dans les consciences, contaminant pour longtemps les valeurs fondamentales de l’Occident. Lorsqu’il a reçu le prix Nobel de littérature en 2002, Imre Kertész travaillait sur un livre dont le titre provisoire était Felszámolás, qui signifie Liquidation. Et c’est sous ce titre que paraît aujourd’hui en français cet ouvrage, le premier achevé depuis la consécration suédoise. Jusque là Kertész, né à Budapest en 1929, était connu pour son roman Être sans destin paru aux éditions Actes...
Naître sans destin
mai 2004
Lisario ou le plaisir infini des femmes
de Antonella Cilento
2016
Lmda N°173 Le conte de La Belle au bois dormant quitte avec Antonella Cilento le registre du merveilleux pour aborder celui du roman picaresque, non sans parodie. Il s’agit également d’un roman historique, car, situé au XVIIe siècle, il met en scène une jeune fille confrontée à bien des aventures rocambolesques : apprenant à lire seule, « vu qu’il est interdit aux filles d’étudier », fuyant dans le...
Lisario ou le plaisir infini des femmes de Antonella Cilento
mai 2016
Le Lit de l’étrangère
de Mahmoud Darwich
2000
Lmda N°33 Il n’est pas facile de s’approprier la thématique amoureuse, sans risquer de sombrer dans la mièvrerie. Rares sont les poètes qui ont su réussir cet exercice de style, Mahmoud Darwich est l’un d’eux. En s’inspirant d’une vieille tradition orientale, mêlant sensualité et courtoisie, l’auteur revisite le ghazal, un genre de la poésie arabe classique. Un style hautement lyrique nous emporte avec...
Hommage à la féminité
janvier 2001
Le Livre d’or des gens de Sunne
de Göran Tunström
1999
Lmda N°28 Décernons un prix : celui du meilleur premier chapitre de cette rentrée littéraire à Göran Tunström pour Le Livre d’or des gens de Sunne. Une nuit dans un village suédois, des personnages regardent la lune pour la première fois à travers une lunette astronomique et se risquent à en nommer les mers. Puis un homme surgit derrière eux et s’effondre, ivre mort, après cette intervention :...
Les lumières de Sunne
octobre 1999
Livre des poisons
de Antonio Gamoneda
2009
Lmda N°109 Déplaçant la question de la réception du poétique, le Livre des poisons d’Antonio Gamoneda est bien plus qu’un voyage en pays vénéneux. Comment mieux faire comprendre que « les genres ne sont rien d’autre que de la poésie diversement apprêtée » ? En en proposant l’illustration, suggère Antonio Gamoneda, l’une des voix majeures de la poésie espagnole. Fasciné par le Codex du grec Dioscure (1er siècle après J.-C.), une véritable bible de botanique et de médecine en six livres, Gamoneda a choisi dans le livre VI - « Sur les...
Poison poétique
janvier 2010
Le Livret de l’amour : Journal 1973-1979
de Paul Nizon
2007
Lmda N°82 Sept nouvelles années du « Journal » et la réédition de deux récits importants, pour un portrait de Paul Nizon en toxicomane amoureux. Sans complaisance. Ce troisième volume du Journal de Paul Nizon s’intercale entre Les Premières Éditions des sentiments et L’Envers du manteau, tous deux publiés chez Actes Sud ; à eux trois ils forment un ensemble complet de 1961 à 1989. Ce nouveau prélèvement s’ouvre en 1973, au lendemain de la parution allemande d’Immersion et se referme en 1979, la veille de son cinquantième anniversaire, alors que L’Année...
Vertiges de l’amour
avril 2007
Les Lois de l’ascension
de Céline Curiol
2021
Lmda N°220 Peut-être trop psychologisant, le nouveau roman de Céline Curiol, Les Lois de l’ascension, raconte la tentation de l’engagement. Quelque 850 pages… Voilà un très gros roman ; mais est-ce un grand roman ? La question se pose toujours devant un ouvrage qui en impose physiquement, disons. L’impressionnante pagination laisse d’emblée deviner l’ambition qui anime Céline Curiol : embrasser toute une époque à travers six personnages principaux, trois hommes et trois femmes, repris en alternance sur quelques journées de...
Vies, mode d’emploi
février 2021
Les Lois de la frontière
de Javier Cercas
2014
Lmda N°149 L’Espagnol Javier Cercas part en guerre contre nos certitudes. Les Lois de la frontière n’est rien qu’un grand décrassage salvateur. Obsession qui tournerait à la maniaquerie ? De livre en livre, Javier Cercas traque l’ombre, l’envers du décor, ou du miroir. Il talonne l’infime, le petit machin à peine discernable, le détail qui tue parce qu’on ne le voit pas, non pas parce qu’il est noyé dans la masse mais parce que nos yeux sont fatigués, nos consciences endormies. Alors Cercas scrute, cherche, renifle, s’interroge,...
En quête du doute
janvier 2014
La Longue marche
de Ayhan Geçgin
2019
Lmda N°209 À Istanbul, un homme se déprend de sa vie et se met en route : Ayhan Geçgin nous force à partager cette dépossession initiatique, dans une Turquie funèbre. À qui a-t-on affaire ? Dès l’abord, nous entendons le monologue intérieur pauvre, hésitant, heurté, d’un jeune homme énigmatique : « Il se prépara. Mit quelques affaires dans son petit sac à dos. Demain matin, pensa-t-il, je vais me lever tôt et me mettre en route. Je vais marcher longtemps ». Les premières pages sont troublantes : est-on, à ses côtés, dans un rêve ou dans une réalité...
Sa vie parmi les ombres
janvier 2020
Lucien jacques - sourcier de giono
de Collectif
2019
Lmda N°215 Trois livres rendent à l’auteur de Colline ce qui lui revient. Avec des beautés inouïes parfois. Il est toujours l’heure de lire Giono, mais on y est parfois poussé. Cette année, trois volumes tout frais y incitent sans vergogne et sans morgue, simplement, pressé par l’amitié de trois hommes qui furent des proches de l’écrivain : Alfred Campozet (1910-2003), maçon et marcheur, Lucien Jacques (1891-1961), graveur et « sourcier », Jean Carrière (1928-2005), impétrant romancier et prix...
Retour à Giono
juillet 2020
La Lune dans son envol
de Gilbert Sorrentino
2009
Lmda N°103 Dans une langue mêlant dérision et inventivité, Gilbert Sorrentino dénonce les artifices du rêve américain. Les personnages des nouvelles de Gilbert Sorrentino se ressemblent tous. Intellectuels, artistes ou écrivains vivant dans de grandes villes comme New York ou San Francisco, ils sont à jamais figés dans une uniformité faite des mêmes aspirations naïves et du même conformisme affligeant. Décédé en 2006, Sorrentino est surtout connu pour son roman Salmigondis et son œuvre qualifiée de...
Faux en écriture
mai 2009

Auteurs