La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Actes Sud

A propos

Actes Sud : de David à Goliath De petite maison d’édition aux livres séduisants, Actes Sud est passé en une décennie à la taille des grandes. Un succès qui repose sur deux credo majeurs : être de son temps et être cosmopolite. Le tout, sous le soleil arlésien. Arles. Ses arènes, ses Alyscamps, son fantôme de Van Gogh, son école de photo, ses Arlésiennes, et… sa maison d’édition. En seize ans, Actes Sud ne s’est peut-être pas transformé en curiosité touristique de la ville, mais a incontestablement contribué à sa réputation. Parce que la petite est devenue grande, ou du moins, s’est formidablement développée tout en restant indépendante. Immédiatement identifié par ses livres au petit format et au papier de qualité, puis par ses auteurs phares, Nina Berberova, Paul Auster ou Roy Lewis, Actes Sud est maintenant solidement installé dans le paysage...
octobre 1994
Le Matricule des Anges n°9

Françoise la gestionnaire

Quand Françoise Nyssen vous accueille, d’emblée elle vous parle littérature. Avec une passion communicative. Françoise Nyssen dirige, gère, administre. Mais « c’est l’évidence bien comprise de notre fonctionnement économique que d’être près du texte. Si la conviction fondamentale qui vient du texte ne passe pas dans nos rouages, comment voulez-vous la faire passer aux lecteurs ? » De...
octobre 1994
Le Matricule des Anges n°9

2998 perdants

Deux ou trois fois par semaine, les manuscrits arrivés par la poste - 12 par jour ouvrable, soit 3000 par an - après avoir été numérotés et enregistrés, sont apportés par cageots dans le bureau d’Hubert Nyssen. Avec Bertrand Py, directeur de l’éditorial, ils se partagent équitablement les lots. « Tous les manuscrits sans exception passent par nos mains. On feuillette, on flaire, on lit un...
octobre 1994
Le Matricule des Anges n°9

Ouvrages chroniqués

Index alphabétique des titres

1 7 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Z

B

Le Bal des princes
de Nimrod
2008
Lmda N°91 Revenant sur la guerre au Tchad à travers son alter ego des Jambes d’Alice, Nimrod livre un roman impressionnant de force. Son écriture déploie tout l’arsenal de la littérature, contre la barbarie des armes. Dans ce deuxième volet de la trilogie, le lecteur retrouvera le narrateur des Jambes d’Alice. Il y apparaît plus mûr cependant au point d’avouer d’entrée : « Les pieds des Kimoises ne m’excitent plus ; la poésie de la poussière a vécu. » Il n’est toutefois pas nécessaire d’avoir lu le précédent roman de Nimrod pour entrer dans Le Bal des princes. L’intrigue n’en est pas l’essentiel. Nous...
À la recherche d’une terre perdue
mars 2008
Baleine
de Paul Gadenne
2014
Lmda N°155 C’était un blanc sans lumière, un blanc gelé, entièrement refermé sur lui-même, tournant le dos à toute gloire, avec une résignation à peine pathétique, vraiment le blanc d’une baleine qui ne faisait pas d’histoires, qui fuyait l’éloquence et défiait terriblement les mots. » Bel autoportrait. Gadenne/Baleine, nouvelle occasion de découvrir un naufragé des lettres françaises, abandonné sur son...
Baleine de Paul Gadenne
juillet 2014
Beaucoup de jours
de Frédéric Jacques Temple
2009
Lmda N°100 Poète, romancier, traducteur de Lawrence Durrell et biographe de Henry Miller, mais aussi homme de radio, lecteur, pêcheur, ornithologue à ses heures et soldat malgré lui, Frédéric Jacques Temple propose aujourd’hui des copeaux de sa vie. Des copeaux qui ont bien sûr de l’allure, et qui couvrent « trente mille jours », de sa naissance, en 1921, jusqu’à la fin de l’année 2006. Dans la mesure...
Jours
février 2009
La Bénédiction inattendue
de Yôko Ogawa
2007
Lmda N°83 Deux parutions simultanées de récits et nouvelles de l’auteure japonaise en vogue Yoko Ogawa est abondamment primée dans son pays et traduite dans le monde entier offrent deux occasions d’approcher des textes plus anciens, et souvent précurseurs de ses romans les deux recueils datent de 1999 mais aussi le choix entre deux univers : les récits, La Bénédiction inattendue, écrits à la première...
Fragments nippons
mai 2007
Beyrouth 2020 : Journal d’un effondrement
de Charif Majdalani
2020
Lmda N°218 Au Liban, l’année 2020 restera celle de plusieurs effondrements simultanés. Effondrements économique, politique, sanitaire, et finalement moral, puisque après l’essoufflement du mouvement de la « révolution » d’octobre 2019, devant les difficultés économiques et l’impossibilité de réforme, l’émigration massive achève de saigner les espoirs d’un pays. Le romancier Charif Majdalani aurait pu...
Beyrouth 2020 de Charif Majdalani
novembre 2020
La Bibliothèque, la nuit
de Alberto Manguel
2006
Lmda N°78 À son habitude, Alberto Manguel nous entraîne dans un labyrinthe riche de découvertes à travers ce royaume qui est aussi le nôtre : celui des livres. Entre les propos esthétisants du dilettante bien né inutile de citer des noms et la thèse universitaire avec son appareil sa forteresse ? de notes en bas de page et de bibliographie pléthorique, peut-être faudrait-il oser inventer un genre on dirait : voyage spirituel pour regrouper ces essais qui, depuis quelques années, allient érudition et subjectivité, notations autobiographiques et...
Le Livre des livres
novembre 2006
Blanche et Marie
de Per Olov Enquist
2006
Lmda N°70 Per Olov Enquist s’empare de deux grandes aventures scientifiques du monde moderne et nous conduit jusque dans les eaux troubles de leurs explorateurs. Ce n’est pas la première fois que Per Olov Enquist, important romancier suédois, écrit des récits mêlant la biographie et le roman, il l’a déjà fait par exemple dans Le Médecin personnel du roi, dans lequel il racontait le destin hors du commun de Struensee, qui fut au XVIIIe siècle le médecin et le conseiller de Frédéric V, roi du Danemark. Il se penche cette fois sur plusieurs personnages...
Amours irradiées
février 2006
Blessés
de Percival Everett
2007
Lmda N°80 Dans le Colorado, aux marges du Désert rouge, hommes et animaux sont aux prises avec l’immémoriale question : comment vivre ? Le roman, au long des siècles, a connu de multiples métamorphoses, sa plasticité, sa malléabilité s’est prêtée à nombre d’inventions et d’emprunts, il a su se nourrir de tout ce qui lui préexistait (théâtre, épopée) comme de ce qui se présentait de neuf. Nul doute que ce roman, dès l’abord, nous semble entretenir avec le cinéma un rapport étroit. Non seulement on y retrouve, comme dans la...
À l’Ouest, de nouveau
février 2007
Body Art
de Don Delillo
2001
Lmda N°47 Faites de la place dans vos bibliothèques : voici deux DeLillo. Le maître américain a toujours aussi soif des grands espaces thématiques et son art romanesque sophistiqué mais efficace ne donne (presque) pas de signes de fatigue. Michael Chin était sur le strapontin à présent, (…) calmement occupé à établir une anxiété d’une certaine ampleur ». Toujours le même profond élan vibratile, toujours la même rumeur fondamentale, le son originel de l’univers, la parole indifférenciée des foules, l’espèce de trame d’atomes quintessencielle de la conscience. Après le nuage de mort toxique de Bruit de fond, l’assassinat répété...
Argent, corps, art
octobre 2003
Bonbon acidulé
de Ricardo Sued
Lmda N°18 Lors des représentations, Bonbon acidulé se passe dans le noir complet. Le spectateur ne voit rien. Le lecteur, lui, s’interroge. Le lâche tremble de peur dans l’obscurité parce qu’il ne peut rien voir, il a peur du silence parce qu’il n’entend rien. Dans le monde obscur du soleil couchant, on a peur de l’espace, peur de la vérité, du manque de points de repère ; c’est un monde où les gens ont peur d’être vulnérables ». Cette réplique de Bonbon acidulé résume un peu le pari de cette pièce qui, jouée dans l’obscurité la...
L’oeuvre au noir
décembre 1996
Le Bonheur
de Emmanuel Darley
2007
Lmda N°84 Emmanuel Darley, dans une langue brute, tente un portrait de l’immigration clandestine vue de l’intérieur. Implacable et radicale dénonciation. Ils sont sans nom et sans passé, ou ils les ont oubliés. On les tutoie pour les arnaquer ou pour les renvoyer chez eux. Ils se tutoient entre eux, ça prête à confusion. Ils sont nés là-bas, ils ont voulu venir ici, on les reconduira là-bas. Ce sont des hommes. Ce sont des femmes. Ce sont des enfants. Emmanuel Darley fait, avec Le Bonheur, une sorte de ronde à la Schnitzler et c’est la parole...
Viande à charters
juin 2007
Les Bonnes Gens
de Laird Hunt
2014
Lmda N°151 À qui peut-on raconter ça ? Qui a les oreilles pour entendre une chose pareille ? » De l’écheveau de voix qui composent Les Bonnes Gens, émergent les bribes d’une histoire américaine, entre 1830 et 1930, quelque part entre le Kentucky et l’Indiana, dans les limbes de la mémoire, l’oubli et l’horreur. Des femmes se souviennent ; Ginny Lancaster, devenue Scary Sue, mariée à 14 ans à un éleveur...
Les Bonnes Gens de Laird Hunt
mars 2014
Bord de mer
de Véronique Olmi
2001
Lmda N°35 Dans une langue simple et rugueuse, sans pathos ni épanchement, Véronique Olmi nous plonge dans un drame sans issue. L’horizon n’est que boue. Avant ce remarquable premier roman, Véronique Olmi a publié plusieurs pièces de théâtre et un recueil de nouvelles aux éditions de l’Arche en 1998, Privée, où étaient déjà abordés les thèmes de la solitude et de la misère humaine. Le métro qui...
Vue sur l’amer
août 2001
Le Boulevard périphérique
de Henry Bauchau
2008
Lmda N°89 Poète, dramaturge et romancier, Henry Bauchau défie les lois de la pesanteur. À travers les expériences douloureuses de son narrateur, Le Boulevard périphérique éveille le lecteur à son inaliénable et non moins précieuse « condition mortelle ». Dans « Chemins d’errance », un des essais de l’éclairant L’Écriture à l’écoute, Henry Bauchau énonce ceci que le « poète suscite l’écriture qui ensuite le soutient et le guide dans son parcours aveugle. » Si elle ne doit rien à la préméditation, l’œuvre de l’auteur d’Œdipe sur la route sous-tend une cohérence dont la prise en compte des exigences de l’inconscient répond. Une œuvre dans les...
Un don de présence
janvier 2008
Boussole
de Mathias Enard
2015
Lmda N°166 Explorant les relations entre l’Occident et l’Orient par le prisme éclairé de la culture et de l’Histoire, le nouveau roman de Mathias Énard restitue la complexité oubliée du monde. Impressionnant. Dès la première – longue – phrase du livre (« Nous sommes deux fumeurs d’opium chacun dans son nuage… »), le lecteur est pris par une voix. Celle de Franz Ritter, un vieux musicologue autrichien, malade et insomniaque, qui rassemble au cœur de la nuit viennoise les souvenirs de toute une vie. C’est la voix aussi d’une vieille Europe en train de disparaître, celle des Lumières, de Proust et...
Au cœur des ténèbres
septembre 2015
Brooklyn follies
de Paul Auster
2005
Lmda N°68 Petite musique du hasard et prévisible chronique new-yorkaise ou comment Paul Auster peut s’engluer dans son propre talent. Brooklyn, printemps 2000 : Nathan Glass, ancien agent d’assurances, sexagénaire divorcé et réchappé d’un cancer, emménage, se promène à travers les rues, s’amourache vaguement d’une serveuse de cafétéria, retrouve son neveu Tom, longtemps perdu de vue, autrefois universitaire plein de promesses, désormais fruit sec mélancolique et presque obèse, recueille sa petite-nièce, se froisse avec sa...
Rien qu’un roman
novembre 2005
Le Bruit du tonnerre
de Kim Chuyông
2012
Lmda N°138 Le Bruit du tonnerre de Kim Chuyong Devant un livre aussi copieux que Le Bruit du tonnerre, le traducteur peut légitimement hésiter. Il sait à l’avance qu’à côté des bons moments, surtout si c’est lui qui a choisi le livre (c’est mon cas), il y aura aussi des moments creux, des moments de creux. La traduction d’un livre n’est en rien linéaire, elle est enthousiasmante et décevante, réussie et résistible. C’est une affaire...
Patrick maurus
novembre 2012
Butterfly 2
de Eric Nonn
2007
Lmda N°80 Butterfly, un opéra de Puccini. Nagasaki, 1904. Un jeune officier américain épouse, presque par jeu, une jeune geisha (Butterfly). Le temps de lui faire un enfant et il repart. Elle l’attendra, lui restera fidèle, et, quand il reviendra avec sa nouvelle épouse américaine, elle se fera hara-kiri. Chez Éric Nonn, Butterfly est le nom d’un bordel des faubourgs de Tokyo. À deux pas, « dans le...
Manière noire
février 2007
Le Buveur de lune
de Göran Tunström
Lmda N°21 Autour d’un shoot malheureux, un différend France-Islande vu par un écrivain suédois. Cocasse et épicé. L’histoire du Buveur de lune ne pouvait se dérouler qu’en Islande. A cause de l’importance des volcans, de l’industrie de la pêche et de la lande désertique. A cause de la petite taille et de la jeunesse de ce pays. Le livre raconte l’histoire d’un homme élevé par son père, voix célèbre de...
Le ballon de l’indépendance
novembre 1997

Auteurs