La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Actes Sud

A propos

Actes Sud : de David à Goliath De petite maison d’édition aux livres séduisants, Actes Sud est passé en une décennie à la taille des grandes. Un succès qui repose sur deux credo majeurs : être de son temps et être cosmopolite. Le tout, sous le soleil arlésien. Arles. Ses arènes, ses Alyscamps, son fantôme de Van Gogh, son école de photo, ses Arlésiennes, et… sa maison d’édition. En seize ans, Actes Sud ne s’est peut-être pas transformé en curiosité touristique de la ville, mais a incontestablement contribué à sa réputation. Parce que la petite est devenue grande, ou du moins, s’est formidablement développée tout en restant indépendante. Immédiatement identifié par ses livres au petit format et au papier de qualité, puis par ses auteurs phares, Nina Berberova, Paul Auster ou Roy Lewis, Actes Sud est maintenant solidement installé dans le paysage...
octobre 1994
Le Matricule des Anges n°9

Françoise la gestionnaire

Quand Françoise Nyssen vous accueille, d’emblée elle vous parle littérature. Avec une passion communicative. Françoise Nyssen dirige, gère, administre. Mais « c’est l’évidence bien comprise de notre fonctionnement économique que d’être près du texte. Si la conviction fondamentale qui vient du texte ne passe pas dans nos rouages, comment voulez-vous la faire passer aux lecteurs ? » De...
octobre 1994
Le Matricule des Anges n°9

2998 perdants

Deux ou trois fois par semaine, les manuscrits arrivés par la poste - 12 par jour ouvrable, soit 3000 par an - après avoir été numérotés et enregistrés, sont apportés par cageots dans le bureau d’Hubert Nyssen. Avec Bertrand Py, directeur de l’éditorial, ils se partagent équitablement les lots. « Tous les manuscrits sans exception passent par nos mains. On feuillette, on flaire, on lit un...
octobre 1994
Le Matricule des Anges n°9

Ouvrages chroniqués

Index alphabétique des titres

1 7 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Z

J

J’adore
de Mieko Kawakami
2020
Lmda N°212-213 L’enfance est tout un roman. Y compris dans et au dehors des salles de classe où se croisent les collégiens Hegatea et Mugi. L’on sait que l’amitié naît de la rencontre de points communs. Ces deux enfants ont tous deux perdu un parent ; mais les unit surtout leur désir effréné de nommer les choses de la vie. La première, dont le père est critique de cinéma, adore les films dont elle mime à la...
J'adore de Mieko Kawakami
mai 2020
Jacques Lecoq, un point fixe en mouvement
de Patrick Lecoq
2016
Lmda N°178 Un livre magnifique retrace le parcours d’un pédagogue exceptionnel, Jacques Lecoq, qui se disait volontiers « collectionneur de gestes ». Il y a dans les milieux du théâtre des histoires et des itinéraires qui séparent les comédiens entre ceux qui en sont et ceux qui n’en sont pas. Il y a ceux qui ont fait le Conservatoire et les autres, ceux de Paris et ceux de province, les tenants d’un théâtre psychologique et les brechtiens. Et puis il y a ceux qui ont fait l’école Lecoq. Ou plutôt qui ont fait « Lecoq ». Ils se...
Le corps en mouvement
novembre 2016
Les Jambes d’Alice
de Nimrod
2001
Lmda N°35 Avec son premier roman Les Jambes d’Alice, le poète tchadien Nimrod mêle avec grâce le fantasme d’un homme et la lâcheté révélée par la guerre. « Le flux monotone des réfugiés avait failli engourdir mon attention, quand, soudain, mes paupières ont frémi. À quelque trente mètres de moi, au-dessus de la mêlée, émergeaient les têtes d’Alice et de Harlem. Âgées de dix-huit ans, ces nubiles sont...
Le corps désarmé
août 2001
Jarmila, une histoire d’amour en Bohême
de Ernst Weiss
Lmda N°30 Ernst Weiss (1882-1940) demeure aussi célèbre pour son talent littéraire que pour avoir relaté dans Le Témoin oculaire (traduction française chez Gallimard) comment il soigna Hitler, alors atteint de cécité hystérique, pendant la Première Guerre mondiale. Certaines histoires juives font vraiment rire jaune. Nouvelle découverte à titre posthume, Jarmila se présente comme un modèle pour tous...
Dernier passage du témoin
mars 2000
Je est ailleurs
de Nikolaj Frobenius
2004
Lmda N°50 Nikolaj Frobenius poursuit son exploration d’une réalité déformée par le prisme de la perception humaine. Éprouvant. Heureusement, la littérature continue parfois à balayer des espaces de réalité troublants qu’on ne pensait pas parcourir avec autant de voracité. Elle mène le lecteur plus bas, lui donne le pouvoir d’aller au profond pour goûter ce qu’il pensait ne pas aimer. Car la saveur des textes de Frobenius contient l’obsession et l’angoisse, certains diraient même la perversion. Quelque chose d’humain,...
Les autres je
février 2004
Je ne reverrai plus le monde : Textes de Prison
de Ahmet Altan
2019
Lmda N°206 D’une Turquie bâillonnée nous parviennent encore quelques voix, par-delà les barreaux – ainsi celles, dissemblables mais fortes, d’Ahmet Altan et de Selahattin Demirtas. S’agirait-il d’une triste tradition, d’une sorte de destinée arbitraire ? Nâzim Hikmet, déjà, écrivit la majeure partie de son œuvre dans les geôles turques, où le pouvoir, dès Atatürk, l’enferma pour son idéal communiste. Tous, autour de lui, admiraient sa résistance, son infatigable énergie de vivre et de lutter – et l’on ne doit pas s’étonner que ses lettres de prison aient pour titre...
D’un pays entravé
septembre 2019
Jeune fille à l’ouvrage
de Yôko Ogawa
2016
Lmda N°171 Les nouvelles d’Ogawa sont de micro-univers, bien faits pour refléter ses plus vastes romans, mais aussi pour initier son lecteur à un monde fragile. Fragile est la mère en soins palliatifs dans « La jeune fille à l’ouvrage » : « combien de rêves ferait-elle » avant sa mort ? La brodeuse à l’ouvrage est bénévole auprès des patients, et quoique japonaise, on pense à celle de Vermeer, pour sa...
Jeune fille à l'ouvrage de Yôko Ogawa
mars 2016
La Jeune fille suppliciée sur une étagère
de Akira Yoshimura
2002
Lmda N°42 Étonnamment indifférente à son sort, une jeune fille attend que deux hommes prennent soin d’elle. Malgré les multiples cicatrices qui entaillent son corps, elle ne ressent aucune douleur. Elle perçoit en revanche le moindre chuchotement, les odeurs, une certaine gêne lorsque les instruments de ses bouchers charcutent ses entrailles. Mieko est morte. Ses parents ont vendu sa dépouille à un...
Douce mort
janvier 2003
Le Jour où Nina Simone a cessé de chanter
de Darina Al-Joundi , Mohamed Kacimi
2008
Lmda N°94 Face à l’embrasement idéologique de l’Orient, au gré des confessions de la comédienne libanaise Darina al-Joundi, la plume de l’écrivain et dramaturge Mohamed Kacimi dégoupille l’inaliénable grenade du rire. En exergue de la préface de L’Orient après l’amour, une citation du conteur Rabbi Nahman - « Plus les temps seront durs, plus notre rire sera fort » - donne la mesure d’une épopée littéraire à taille humaine. Enfant algérien qui n’a pas « connu d’aubes », Mohamed Kacimi entraîne le lecteur au rebours d’un itinéraire que ponctuent, entre autres, l’indépendance algérienne, le « redressement...
Le deuil du Levant
juin 2008
Journal d’un lecteur
de Alberto Manguel
2004
Lmda N°58 Lecteur, extraordinaire à la Manguel, ou ordinaire à la Fadiman, est bien une vie à plein temps et à pleins bonheurs. Les hasards de l’édition nous font entrer coup sur coup dans l’intimité de deux lecteurs aussi passionnés qu’inlassables, et parmi l’aménagement de leurs bibliothèques. L’Argentin Alberto Manguel rassemble ses livres, venus d’autant de pays que de domiciles et d’un garde-meuble canadien, pour les installer dans une grange de la campagne poitevine. Anne Fadiman connaît le délicieux déchirement...
Habiter les livres
novembre 2004
Journal de galère
de Imre Kertész
2010
Lmda N°118 Philosophe de l’impensable, mythographe du réel, l’écrivain hongrois, prix Nobel 2002, construit une œuvre dont la visée est l’avènement de l’Holocauste comme culture. Naviguant entre introspection et contemplation, Journal de galère en dévoile les fondations théorico-littéraires. En 1975, grâce au concours de l’essayiste Pal Réz, Imre Kertész publie Sorstalanság, premier roman dont le titre hongrois signifie « absence de destin » et qui, en français, deviendra Etre sans destin (Actes Sud, 1998). Avec cette œuvre atonale et radicale, il pose les bases d’une approche de l’expérience concentrationnaire qui ne souffre d’« aucune morale statique ». Tout en échappant à la...
Le galérien sans qualités
novembre 2010
Journal de l’hiver d’après
de Srdjan Valjarevic
2017
Lmda N°189 Après Côme (Actes Sud, 2011), Srdjan Valjarević poursuit son journal intime – d’une force et d’une mélancolie joyeuses. Victime d’une paralysie temporaire, dite aussi neuropathie alcoolique, Srdjan Valjarevićć passe en 2004 plusieurs mois à l’hôpital, avant de retrouver peu à peu l’usage de ses pieds. Le Journal de l’hiver d’après couvre les quatre mois suivants, alors qu’il est de retour chez lui et que la marche lui revient progressivement. Le convalescent arpente obstinément Belgrade gelée, où le conduisent...
Nouvelles du jour
janvier 2018

Auteurs