La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Nous

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


À supposer ...
de Jacques Jouet
2007
Lmda N°89 Où Jacques Jouet, en maître oulipien, philosophe à sa manière, entre pensée de l’expression et expression de la pensée. À proprement parler ce n’est ni un texte d’un seul tenant ni un recueil de textes. Il existe bien une forme philosophique, les scolies, mais cette forme-là ne saurait exactement définir ces « petites choses verbales », à mi-chemin de l’essai et du poème (ce dernier vocable désignant une attention soutenue au langage plutôt que la caractérisation scolaire d’une écriture). Si le genre de ces...
Suppositions
janvier 2008
Au nord du futur
de Christophe Manon
2016
Lmda N°177 Poème aux allures de chant déboussolé, Au nord du futur de Christophe Manon emporte le lecteur dans une aventure revigorante. Empruntant son titre au poème Dans les fleuves de Paul Celan, Au nord du futur produit dès l’abord un effet d’étrangeté, une image à la limite de la représentation. Or c’est de cette collision de l’espace et du temps que Christophe Manon se propose de partir afin d’en explorer l’étendue en un ensemble tripartite. « Nous n’étions rien c’était / il y a longtemps nous gardions chaque os / pour...
Renverse du souffle
octobre 2016
Comment le Japon est venu à moi
de Jean-Paul Honoré
2018
Lmda N°192 C’est de l’amour des commencements et de la fascination des origines que relève d’abord le projet de Comment le Japon est venu à moi : évoquer sous la forme d’un Je me souviens la façon dont le Japon est entré dans l’imaginaire de l’auteur, né en 1951, poète et linguiste qui enseigna et vécut longtemps au Japon, sa « seconde patrie sentimentale ». Ces souvenirs, qui datent des années 60 – il...
Comment le Japon est venu à moi de Jean-Paul Honoré
avril 2018
La Dissolution
de Jacques Roubaud
2008
Lmda N°101 Le prisme roubaldien trouve un écho cristallin dans la chambre noire d’un opus à quatre mains avec l’oulipienne Anne F. Garréta. Feuilletoniste » revendiqué, Roubaud aborde cette première partie de sa sixième branche intitulée La Dissolution, sept ans après la fin de la cinquième, La Bibliothèque de Warburg. Récapitulons pour ceux qui n’ont pas tout suivi, ou dont la mémoire flanche, les étapes du Traité de ladite en process : la branche 1 était Le Grand Incendie de Londres (1989), devenu le titre général de la Prose...
Jeux de lumière
mars 2009
Galaxies
de Haroldo de Campos
2019
Lmda N°204 œuvre majeure dans la production du fondateur de la poésie concrète, Galaxies d’Haroldo de Campos (1929-2003), figure centrale de l’avant-garde brésilienne, est un « voyage-livre » sous la forme d’une suite de 50 poèmes fleuves, au sens où ils coulent, ininterrompus, tempétueux, en de longs vers bouillonnants, où les langues, les lieux, les temps se mêlent incessamment. Écrits sur plus de...
Galaxies, de Haroldo de Campos
juin 2019
H ! Hache ! Hasch ! : Hallucinations de la lettre H
de Jacques Barbaut
2016
Lmda N°171 En 2010, le correcteur Jacques Barbaut entreprenait d’établir un alphabet personnel qu’il vient enrichit du volume consacré à la lettre H. Il avait auparavant réglé son compte au A, dans A as Anything (Nous, 2010), et dans le cadre d’un plan prémédité : « Hache ! Hasch ! H ! qui est une suite de A As Anything, permet de passer au Ah ! au Ah ! Ah ! de recommencer quasi d’articuler. Comme...
Mythes et réalités du H
mars 2016
Les Hommes et la poussière
de Elio Vittorini
2018
Lmda N°205 De 1932 à 1947, autour de la pierre angulaire du fascisme italien, les nouvelles d’Elio Vittorini interrogent l’énigme cachée derrière le langage. Pour la première fois traduits en français, la vingtaine de textes qui composent Les Hommes et la Poussière donnent à voir l’intégralité des nouvelles que Vittorini écrivit dans les années 1930 et 1940. C’est un recueil fait d’éclats – éclats de sens, éclats de langage, sous une lumière nostalgique, souvent onirique. Un univers profondément énigmatique qui se déploie autour d’une parole tue,...
Sous les mots
juillet 2019
Il n’est ni vie ni mort
de Mina Loy
2017
Lmda N°189 Nouvelle édition des Œuvres de la poète américaine. Vives, intrigantes, fortes. Par un effet stroboscopique bizarre, on a surtout retenu qu’elle a épousé le costaud Arthur Cravan, perpétuel impétrant qui est arrivé (tout seul) quelque part (mais on ignore où). D’abord formée à la peinture, Mina Loy (1882-1966) rencontre les futuristes à Florence. À Paris, elle avait fréquenté Apollinaire et Stein, elle est prête à des aventures poétiques nouvelles. « Raminetti/ faisait...
Saisissante Mina Loy
janvier 2018
L' Interdit
de Gérard Wajcman
2016
Lmda N°179 Trente ans après, L’interdit reparaît. L’écrivain et psychanalyste Gérard Wajcman relève le défi d’écrire un récit sans texte. Étrange livre que L’Interdit qui revendique le statut de roman alors que le texte est (presque) entièrement constitué de notes de bas de page. Dans la postface, Gérard Wajcman explique que cette forme particulière s’est imposée à lui : « je voulais m’adresser à un lecteur, et lui adresser un livre où il n’y aurait en un sens rien à lire, mais un blanc à voir. (…) les lignes du titre courant...
Lignes de flottaison
janvier 2017
Journaux
de Franz Kafka
2020
Lmda N°209 Journaux, de Franz Kafka Comment arrive-t-on en « Kafka-land » ? Chaque lecteur aura sa propre réponse, et aussi chaque traducteur. Il faut qu’il y ait là un « Wunsch », du désir. J’ai rencontré pour la première fois les textes de cet auteur juif de Prague qui écrivait en allemand (on trouve souvent dans des dictionnaires la mention « écrivain tchèque », alors que Kafka n’a été « tchèque » que pendant les cinq...
Robert Kahn
janvier 2020
Les Jungles plates
de Jean-Patrice Courtois
2010
Lmda N°111 Les Jungles plates de Jean-Patrice Courtois est un réservoir d’énergies, où la langue s’emploie à faire surgir des mondes comme autant de lames vives. Le titre du cinquième livre de Jean-Patrice Courtois est à lui seul un plaidoyer : qu’envisage-t-il en effet, sinon d’attaquer, avec une sorte de machette à mots, cette masse entremêlée d’espaces, de surfaces, de plans, que forme le dehors, c’est-à-dire le reste d’un monde. Détailler, élaguer, éclairer, là où la touffeur des choses («  : le noir a du halo ») étouffe les espaces respirables,...
Tranchant parfait
mars 2010
Les Mots sont des pierres
de Carlo Levi
2015
Lmda N°170 Quand le peuple entre dans l’histoire : les voyages de Carlo Levi sur les terres oubliées de Sicile. Il est parmi les écrivains majeurs de la seconde moitié du xxe siècle en Italie, et l’une des figures phares de l’intellectuel engagé. Poète, romancier, peintre, journaliste et homme politique : on ne connaît pourtant Carlo Levi en France que par Le Christ s’est arrêté à Eboli (1945), que Francesco Rosi adapta au cinéma en 1979 en prêtant à l’écrivain le regard doux et ironique de Gian Maria...
Première pierre
février 2016
Noir de l’Egée
de Michaël Batalla
2019
Lmda N°206 Avec Noir de l’Égée, Michaël Batalla fait de son tropisme grec un poème lucide sur l’exemplarité d’un peuple face au chaos migratoire. Été 2015, mer Égée, île de Samos, des hommes et femmes « presque sans bagage » marchent le long de la route côtière. Plus tard, à l’embarcadère pour Athènes, c’est la mobilisation. Sur le ferry pour la capitale, toutes nationalités confondues, Grecs, migrants, touristes se parlent : la traversée installe une Babel heureuse. Fondu au blanc. Fin de l’avant-poème. De cet avant-texte – qui est...
Vu d’ici
septembre 2019
Sortie de route : Romans rapides
de Natacha Michel
2017
Lmda N°189 Natacha Michel invente le « roman rapide » : méditations, portraits, nouvelles en rêve – pour dire notre commune humanité fragile. Il était possible de voir, il y a déjà quelques décennies, dans certaines pages du Nouveau Roman, dans leurs longues et méticuleuses descriptions objectives (Gérard Genette et la narratologie parlent alors avec justesse de pause), l’équivalent du ralenti cinématographique – et certains disaient s’y endormir. Mais l’inverse, l’accéléré donc, ne semblait pas, en littérature, avoir été tenté....
Récits vifs
janvier 2018
Le Sortilège
de Robert Creeley
2006
Lmda N°73 On connaît un peu Robert Creeley en France grâce à deux traductions disponibles : celle de son roman autobiographique L’Insulaire (Gallimard, 1972) et celle d’un ensemble de poèmes traduit par Jean Daive (La Fin, Gallimard, 1998). Mais surtout comme le compagnon de route de l’une des aventures les plus riches de la poésie américaine post-objectiviste (après les William Carlos Williams,...
Poèmes du gauche
mai 2006
Tendres boutons
de Gertrude Stein
2005
Lmda N°71 L’œuvre de Gertrude Stein, la poète-cubiste, se révèle comme l’une des plus novatrices de la littérature anglo-américaine. La preuve par trois parutions. D’origine américaine, Gertrude Stein (1874-1946) naît en Pennsylvanie dans une famille d’émigrants juifs allemands. Elle passera la plus grande partie de son enfance en Californie. La philosophie, les sciences et la psychologie l’attirent, et elle commence des études de médecine abandonnées en 1901. Ce n’est que trois années plus tard, habitée par ce qui se trouve en marge de sa propre...
La grammaire selon Stein
mars 2006
Tout le miel est fini : Voyages en Sardaigne
de Italo Calvino
2017
Lmda N°183 Un carnet de route en forme de portrait d’une terre immémoriale et de ses habitants et une méditation sensible sur l’espace et la durée : voici la Sardaigne de Carlo Levi. Après la Sicile, arpentée à plusieurs reprises au début des années 1950, et qui lui inspira le beau recueil Les Mots sont des pierres (Nous, 2016), Carlo Levi poursuivit son exploration ethnographique, morale et poétique du Mezzogiorno, cet « autre monde » à l’extrême sud de l’Italie : le voilà sillonnant, en mai 1952, les terres de Sardaigne. Et remettant ses pas dans les siens dix ans plus...
Voyages dans le temps
mai 2017

Auteurs