La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Table ronde

Ouvrages chroniqués

Index alphabétique des titres

A B D E F G H I J L M N O P R S T U V

P

Pardon pour l’Amérique
de Philippe Rahmy
2018
Lmda N°198 Philippe Rahmy a parcouru le pays de Donald Trump pour y rencontrer les oubliés d’un système impitoyable. Lauréat de nombreux prix littéraires, Philippe Rahmy est décédé en octobre 2017, à l’âge de 52 ans. Atteint de la maladie de verre qui l’a cloué dans un fauteuil roulant, Philippe Rahmy ne s’est cependant jamais résigné et a toute sa vie tenté de se défaire de son carcan de douleur en voyageant à travers le monde et en écrivant. Comme il le confie ici, c’est « au moyen du langage » qu’il a...
Un tombeau pour l’Amérique
novembre 2018
Le Partisan (suivi de) Marcheur
de Yves Martin
Lmda N°18 L’actualité éditoriale met l’oeuvre d’Yves Martin sous ses feux. L’occasion, enfin, de savourer la richesse d’un poète qui change les mots en images. Tous ceux qui en ont abusé savent qu’on ne fréquente pas impunément les grands poètes. On s’en nourrit avec délectation, on en explore tous les pièges magiques. Ainsi, se laisser prendre aux mots d’Yves Martin, c’est subir une influence subtile et définitive. On raconte que plus d’un apprenti est tombé dans ses rêts, que d’autres font depuis belle lurette du Martin. Ils sont sous le charme....
L’imagicien de quartier
décembre 1996
Pendant que tu étais à Florence
de Jean-Paul Chabrier
Lmda N°36 D’une passion tue, d’une distance avec l’être aimé, Jean-Paul Chabrier donne un texte sensible où le vagabondage rejoint le coeur de l’écriture. La littérature… elle est quand même et d’abord épistolaire. » Ces mots, lâchés par Jean-Claude Pirotte dans le dernier numéro de la revue Brèves*, Jean-Paul Chabrier les illustre brillamment dans son cinquième ouvrage, Pendant que tu étais à Florence, suite d’adresses publiées sous l’égide du premier cité dans sa nouvelle collection « lettres du Cabardès (et d’ailleurs) » à La Table ronde. ...
L’amour, les lettres et le silence
septembre 2001
Petite chambre
de Yves Charnet
2005
Lmda N°65 quatre reprises, une par saison, Yves Charnet a résidé au Cayla dans la maison tarnaise du poète Maurice de Guérin, mort en 1839 à l’âge de 29 ans. De ces séjours dans une campagne marquée par le souvenir du poète et de sa sœur, Eugénie, également femme de lettres, Yves Charnet a ramené des notes comme des morceaux épars de poésie. Il s’agit tout autant de s’adresser à « la dérisoire figure...
Je de notes
juillet 2005
Petites scènes de la vie en papier
de Michel Ohl
2017
Lmda N°182 Deux livres pour (re)découvrir Michel Ohl (1946-2014), son acharnement à se détacher de tout, son funambulisme verbal et sa verve délirante. Il y a des livres indispensables à l’hygiène de nos esprits endormis, des livres qui nous conduisent là où règnent l’incongru, l’ivresse et cette forme d’humour ravageur où même la mort devient bouffonne. Les livres de Michel Ohl sont de ceux-là. Quasi inconnu même si sa légende ne cesse de planer sur les Lettres depuis plus de quarante ans, Michel Ohl, né dans les Landes en 1946 et mort en...
Au bord du rire et de la mort
avril 2017
Petits Etats d’Amérique
de Françoise de Maulde
Lmda N°7 Petite carte d’Amérique Une série de petits textes coupés au couteau, tel est le cadeau-souvenir que Françoise de Maulde nous a ramené de son voyage aux Etats-Unis. Nouvelles ? Carnets de voyage ? Documentaires ? A quel genre littéraire appartiennent donc ces Petits Etats d’ Amérique ? A la nouvelle, ils empruntent la forme : développement narratif concis et clos sur lui-même. Des...
Petite carte d’Amérique
février 1994
Plaisirs des sports
de Jean Prévost
2003
Lmda N°45 Toute la bête en lui tempêtait et souhaitait le tapis, mais une petite voix humaine, orgueilleuse, domina ce désordre et commanda de faire front« , c’est dans des phrases de ce genre qu’un grand intellectuel de l’entre-deux-guerres rend un hommage au sport encore pensé, de manière aristocratique et classique, comme valeur, recherche de beauté et de maîtrise de soi. Ami avec chaque muscle et...
Plaisirs des sports
juillet 2003
Plis perdus
de Jean-Claude Pirotte
1994
Lmda N°11 Pirouette d’acteur ou fausse modestie : on croit Jean-Claude Pirotte à moitié lorsqu’il avoue « se foutre » de sa propre production et avoir le sentiment d’avoir toujours été mal employé. Le cabotinage colle bien au personnage. Pourtant, à lire Plis perdus (Prix 94 de la région Poitou-Charentes), on peut accepter l’idée que cet escamoteur a raté sa vocation, si tant est que ce terme barbare...
Hymne à la lecture
mars 1995
Le Poison de la Riviera
de Jean Lorrain
Lmda N°2 Héroïnomane, érotomane, travesti, homme de grand vice, Lorrain a scandalisé ses contemporains. La Table Ronde publie deux de ses méfaits, dont un inédit. Sulfureux. Toute déchéance, morale ou physique, de l’individu, dans une société elle-même déchue, est bonne a priori ». Pour Jean Lorrain, ce n’était pas seulement une maxime, mais un mode de vie. Il l’a mis en pratique, corps et âme, se vautrant dans le vice jusqu’à ce que mort s’ensuive. L’homme s’affichait en compagnie de lutteurs de foire aux biceps tatoués, et paraissait en société horriblement...
En passant par Jean Lorrain
novembre 1992
Le Pot au noir
de Louis Chadourne
1994
Lmda N°8 Chadourne et les réprouvés Après la publication en 1987 du Journal d’un homme tombé de la lune par les éditions des Cendres, La Table ronde vient d’avoir l’heureuse initiative de rééditer le Pot au Noir de Louis Chadourne, un des classiques français de l’exotisme. Né en 1890 et déjà oublié des dictionnaires, Louis est le frère de Marc Chadourne, un autre homme de lettres qui connut...
Chadourne et les réprouvés
avril 1994
La Poule pond (suivi de) Sonica mon lapin
de Michel Ohl
2017
Lmda N°182 Deux livres pour (re)découvrir Michel Ohl (1946-2014), son acharnement à se détacher de tout, son funambulisme verbal et sa verve délirante. Il y a des livres indispensables à l’hygiène de nos esprits endormis, des livres qui nous conduisent là où règnent l’incongru, l’ivresse et cette forme d’humour ravageur où même la mort devient bouffonne. Les livres de Michel Ohl sont de ceux-là. Quasi inconnu même si sa légende ne cesse de planer sur les Lettres depuis plus de quarante ans, Michel Ohl, né dans les Landes en 1946 et mort en...
Au bord du rire et de la mort
avril 2017
Proses du fils
de Mauricio Rosencof
Lmda N°5 Aux jeux des questions il en est une qui amuse beaucoup : « Si vous étiez sur un île déserte, quels livres… ? ». La pléthore d’ouvrages publiés nous condamne chaque jour à ce petit jeu. Voici trois livres pour insulaires. Dans la pile des livres reçus, la main tout à coup hésite, effleure, s’arrête, ô temps suspends ton vol… Il ne se passe rien d’autre que la magie d’une rencontre, et c’est beaucoup… Aux confins de Salesches, petit village rugueux du Pays de Mormal, un livre c’est pas n’importe quoi. C’est comme une pomme, un panier d’œufs frais, un bouquet de branches vertes, ou même un morceau de lierre sur...
La chronique du campagnard
octobre 1993
Proses du fils
de Yves Charnet
Lmda N°41 Entre parturition symbolique et travail du deuil, les portées déchirantes de l’entrée en littérature d’Yves Charnet. Des proses qui disent l’imparfait radical du réel. Il y a plusieurs façons de mettre son cœur à nu. Baudelaire l’a fait en donnant sa vision intime du monde et des hommes, Yves Charnet s’y applique avec la rage et l’urgence d’un enfant naturel en quête d’identité. Placé sous le triple signe de la folie de Nerval, du spleen de Baudelaire et de la foi de Bernanos (tous cités en exergue), Proses du fils (dont la première parution date de 1993)...
Lettre au père
novembre 2002

Auteurs