La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Dossier La littérature nous sauvera
L’Amérique m’inquiète de Jean-Paul Dubois par Virginie Mailles Viard

février 2019 | Le Matricule des Anges n°200

L’Amérique m’inquiète

La littérature nous sauvera

L’Amérique m’inquiète de Jean-Paul Dubois est un livre vers lequel je me tourne souvent. C’est une révélation quand pour la première fois je lis ces chroniques sur l’Amérique, parues en 1996. Je découvre que la littérature peut se mêler de journalisme. Et ça me fait un bien fou. Observateur discret, Dubois arpente modestement, mais avec beaucoup de courage et de ténacité, « le cœur brutal et aveugle » de l’Amérique, « qui déjà battait en silence pour celui qui allait advenir bien des années plus tard ».
Il y a les chiffres, froids, implacables, dont il fait une lecture politique : quand près de 2 000 citoyens forment une milice en Arizona, alors que les dépenses de santé et d’aide aux pauvres ont baissé de 17 %. Ou c’est le décompte du temps qu’il faut pour mourir, sanglé sur une chaise, face à un public venu assister à l’exécution.
Puis des personnages surgissent, révélations et incarnations de ce que l’Amérique porte de pire. Voici le Führer de l’Arizona, Joseph Arpaio, shérif mégalomane, adoré par la population pour tous les mauvais traitements qu’il fait subir à ses ouailles en captivité. Il règne impitoyablement sur près de 6 000 prisonniers, à qui il fait lire la Bible, dans une prison à ciel ouvert. Qu’il a lui-même conçue : des barbelés, des toiles de tente, dans le feu du désert.
Mais dans cette Amérique-là, il y a aussi des hommes providentiels. Comme le docteur Jack qui à l’aide de trois flacons suspendus dans sa camionnette, aide les gens à mourir. J’ai en tête cette image étrange de lui sautillant comme un oiseau au soleil. Et j’aime savoir que jamais le narrateur n’a pu franchir la porte de son appartement. Il était si pauvre qu’il préférait passer les entretiens dans un café. Dubois est un écrivain de terrain, et toute son œuvre est bâtie sur ce rapport au réel. Et sur l’obsession de la mort, ou plus précisément, comment meurt-on, quelle fin nous attend ?
Parfois, j’ouvre le livre juste pour relire ce moment qui précède la chute de l’acteur Marlon Brando : « Au début il y a un homme assis, un homme chez lui qui regarde venir la nuit. Il fait cela très bien. Il en a l’habitude. Sa vie s’est construite autour de cette manière très personnelle de poser ses yeux sur le monde et de le maintenir à distance. » À chaque fois, la mécanique opère, Marlon surgit, il me tourne le dos, immense, et, en apparence, intouchable.
J’aime chez Dubois cette alliance des contraires, où souvent une seule phrase suffit pour que j’aie l’impression de tenir l’univers et l’humanité tout entiers dans la paume de ma main. Sombres et lumineux à la fois.
Dans ce Jean-Paul Dubois chroniqueur et journaliste, je sais que l’écrivain est déjà là, et l’œuvre littéraire en devenir. Ces personnages, qu’il rencontre au fil de ces pérégrinations américaines, je les retrouverai dans La Succession, Hommes entre eux, Le Cas Sneijder, ou Les Accommodements raisonnables. Pour mieux saisir son univers, et savoir de quoi il s’est...

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

LMDA papier n°200
7.00 €
LMDA PDF n°200
4.00 €