La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

collection Poésie Gallimard

Ouvrages chroniqués

Index alphabétique des titres

A B C D E F G H I J L M O P Q R S T U V

A

A la dérobée : poèmes
de Paul de Roux
2005
Lmda N°66 La chair du temps, les vérités d’un jour, l’état du ciel, la couleur d’un instant, tout ce qui est là sous nos yeux « étonnamment là » et que nous ne voyons pas, Paul de Roux le saisit, souvent à la dérobée, le métamorphose en poème ou le note dans ses Carnets. Des Carnets (couvrant, pour cette quatrième livraison, les années 1989-2000) qui n’obéissent à aucune contrainte et n’ont pas pour...
Gouttes de clarté
septembre 2005
L' Adieu aux lisières
de Guy Goffette
2007
Lmda N°82 C’est la beauté tremblante et terrible de toute existence, qu’en une encre teintée du sang invisible des larmes, modulent les poèmes de Guy Goffette. En vers boiteux ou mal polis, en chantant ou en déchantant, c’est ce dont une existence est faite que met en musique Guy Goffette. L’en allé, la façon dont l’invisible peuple le visible, à l’image des étincelles dans le silex. Le présent toujours plus gros de présences à mesure que le temps passe, et dont les Psaumes pour le temps qui me dure d’être sans toi disent toute la prégnance. Tout ce...
Errante et désarmée
avril 2007
L' Adoption du Système métrique
de Jacques Réda
2004
Lmda N°59 Le temps qui passe, les faubourgs, l’enfance, l’insaisissable beauté, Jacques Réda y écorche son âme… dans la lumière du vent et au rythme des Nombres qui nous gouvernent. Le ton Réda, la marque Réda, c’est peut-être une façon de disparaître dans la voix de ses poèmes. La voix, c’est l’écriture, l’ombre vive du travail silencieux de l’écriture, un mode singulier d’élocution, une forme et une formulation dont l’arrangement et les variations rythmiques sont à l’image du grand glissement universel qui emporte nos vies comme il emporte et emportera tout ce qui...
Le souffle du patineur
janvier 2005
L' Ajour
de André Du Bouchet
Lmda N°25 Parution du deuxième volume en poche des œuvres d’André du Bouchet. Le choix, établi par le poète, constitue un livre en soi et condense la traversée de vingt-trois ans d’un travail poétique majeur. Le 14 juillet 1958, Boris Parternak écrit : « Mon cher André du Bouchet, quand un rayon de soleil se fait jour à travers le jardin ombragé ou par les ténèbres de la forêt, chaque fois qu’il me brûle et m’éblouit, je pense à vous ». Et plus loin, s’excusant du retard de sa réponse, Pasternak dit de Dans la chaleur vacante : « à cause de l’air aveuglant, à cause des lignes « Avant que la...
Marcher à la langue
janvier 1999
Anthologie de la poésie française du XXe siècle 1
2000
Lmda N°31 Depuis les anthologies de Léautaud ou Georges Walsh, l’édition française n’a pas consenti souvent à la poésie un vade-mecum aussi accessible que l’Anthologie de la poésie française du XXe siècle. Elle se compose aujourd’hui de deux volumes bedonnants au format de poche -pour la poche, prévoyez large et solide. Le premier florilège composé par l’universitaire Michel Décaudin, spécialiste...
Une anthologie du tonnerre
juillet 2000
Anthologie de la poésie française du XXe siècle II
de Jean-Baptiste Para
2000
Lmda N°31 Depuis les anthologies de Léautaud ou Georges Walsh, l’édition française n’a pas consenti souvent à la poésie un vade-mecum aussi accessible que l’Anthologie de la poésie française du XXe siècle. Elle se compose aujourd’hui de deux volumes bedonnants au format de poche -pour la poche, prévoyez large et solide. Le premier florilège composé par l’universitaire Michel Décaudin, spécialiste...
Une anthologie du tonnerre
juillet 2000
Anthologie de la poésie grecque contemporaine
de Collectif
2000
Lmda N°34 Travail de fond mené par le traducteur Michel Volkovitch, l’Anthologie de la poésie grecque contemporaine est une somme de découvertes. Consacrée par la collection Poésie/ Gallimard, cette anthologie est aussi l’histoire d’un traducteur qui a permis la découverte de nombreux auteurs par ses Cahiers grecs1 : Michel Volkovitch. En assurant également le choix de ceux-ci, avec le risque d’impartialité qui l’accompagne, il mène un travail qui n’en est pas moins complet : faire connaître une poésie dont l’on peut dire qu’elle...
La Grèce éternelle
avril 2001
Anthologie de la poésie lyrique latine de la renaissance
de Collectif
2004
Lmda N°54 Pierre Laurens « ramène des Enfers » une belle anthologie de la poésie lyrique latine, qu’il nous dédie « sans se retourner ». Pendant plus de trois siècles, à Padoue, à Naples, mais aussi à Limoges, en Écosse, à Delft et Lisbonne, des poètes ont écrit des merveilles en langue latine. Dans cette lumineuse production, certains sont plus que célèbres (Pétrarque, du Bellay), d’autres restent ignorés ou méconnus. Alors que, comme l’annonce Dante, le latin « touche à son crépuscule », leur grandeur est d’avoir donné à...
Le complexe d’Orphée
juin 2004
Anthologie de la poésie portugaise contemporaine (1935-2000)
de Collectif
2003
Lmda N°54 Trente-quatre voix pour un panorama poétique où la foudre lente des mots le dispute aux rythmes des corps et de l’Histoire. Petit pays accroché aux franges occidentales de la péninsule ibérique, le Portugal est grand par ses découvreurs et ses poètes. Des Lusiades (1572) de Camões à la non moins célèbre Ode maritime (1915) de Fernando Pessoa, le lyrisme lusitanien n’est pas un vain mot. Aujourd’hui encore le Portugal est un pays où la poésie qu’António Osório définit comme « le miracle d’une arme/ absolue, d’un...
Portugal, un pays-poème
juin 2004
Après m’avoir fait tant mourir
de Théophile de Viau
2002
Lmda N°41 Double bonheur d’édition : un recueil licencieux et les œuvres choisies du libertin Théophile de Viau (1590-1626). Autant d’ancienne poésie pour rajeunir le cœur. « Honneur, foutre et vertu, c’est une même chose » : en 1623, le Parlement de Paris voyait la chose d’un autre œil, et ce vers et d’autres valurent à Théophile de Viau deux ans d’emprisonnement suivis d’un bannissement « à...
L’âme foutue
novembre 2002
L' Arbre-seul
de André Velter
2001
Lmda N°35 Figure incontournable du paysage médiatico-poétique aujourd’hui, André Velter poursuit une oeuvre où le monde devient chant. Cet éternel voyageur, en recherche de l’Orient, éprouve une extrême jubilation à être sur le devant de la scène. Questions d’altitude. Responsable de Poésie/Gallimard, de la collection L’Arbalète chez le même éditeur (huit titres par an), de l’émission Poésie sur...
Nomade Velter
août 2001
L' Archangélique et autres poèmes
de Georges Bataille
2008
Lmda N°95 Nus comme la nuit et beaux comme la mort, les poèmes de foudre, de folie et d’effroi, de Georges Bataille. Des poèmes dont il est aussi la victime extasiée. Ces poèmes marient l’horreur d’être à la transgression, et incarnent littéralement « l’approbation de la vie jusque dans la mort », autrement dit l’érotisme tel que le conçoit et le définit Georges Bataille. Né d’un père syphilitique et aveugle, en 1897, mort en 1962, il a rédigé le programme de la sociéte secrète et de la revue Acéphale, fondé, avec Michel Leiris et Roger Caillois, le...
L’inavouable
juillet 2008
Ariel
de Sylvia Plath
2009
Lmda N°105 De la puissance primitive de Ted Hughes aux hantises de Sylvia Plath, l’univers singulier de deux œuvres majeures. Personnage romantique à la façon du Heathcliff des Hauts de Hurlevent, Ted Hughes (1930-1998) voit enfin l’essentiel de son œuvre réuni dans Poèmes 1957-1994. Du Faucon dans la pluie au Chant de pluie pour le Duché, en passant par Lupercal, Wodwo, Journal de Moortown, c’est son génie païen qui s’impose. Loin du penser grec et du sentir chrétien, sa poésie est une invite à entrer dans un...
Doux sang noir
juillet 2009
Arpèges et paraboles
de Jean Grosjean
2007
Lmda N°84 Doucement mais sûrement, c’est ainsi que Jean Grosjean, décédé l’an dernier à l’âge de 94 ans, nous entraîne dans son monde ô combien inactuel. Parmi les émouvants hommages qu’accueille en son honneur La Nouvelle Revue Française (avril 2007) on apprend qu’il était prêtre, admirateur de Clausewitz, traducteur de la Bible et du Coran, et un « grand expert en soldats en plomb et...
Lever le voile
juin 2007
Aval
de Denis Rigal
2006
Lmda N°76 C’est à la force et à la symbolique des signes élémentaires que Denis Rigal a souvent recours pour dire l’alliance du fini et de l’infini comme la beauté précaire ou violente de la vie. À l’image du titre, qui suggère aussi bien le pays de la fin, de l’absolu dessaisissement, que l’approbation ou l’acquiescement. Une façon de refuser de défigurer ce qui prend tous les visages et n’en habite...
Néant fertile
septembre 2006
Avis de passage
de Henri Droguet
2005
Lmda N°69 Pour dire le grand charivari acide et fauve de tout ce qui passe et fuit, Henri Droguet dompte et conduit un vers aussi déferlant que musicien. Henri Droguet c’est d’abord un climat et une voix qui donne du corps aux pleins et aux déliés de la lutte majuscule que se livrent les éléments. Son poème est ouvert aux vagues, aux vents, aux « splendeurs hasardeuses » et aux dérives sauvages. Il y a « de l’embolie dans le chaos de l’éboulis / du bibelot de l’abattis de l’embargo / déferlements hirsutes / labours à l’étalée des déluges /...
L’être et le béant
janvier 2006

Auteurs