La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Corpus Auteurs

Gros plan

  • C’est une chose peu aisée que de naviguer à même l’œuvre de Claude Louis-Combet. À l’origine figure la trajectoire d’un ascète en devenir, son noviciat rompu et son inclinaison pour les humanités. Un homme discret donc, tout à la fois familier des textes fondateurs des Pères de l’Église et épris de la mystique du 17e siècle. Né en 1932 à Lyon, celui qui allait poser des années plus tard la pierre angulaire de la mythobiographie entre en religion en 1950, chez les Pères du Saint-Esprit. Une formation intellectuelle qui sera celle du tiraillement et de la révélation à l’égard d’Ovide ou de Mircea Eliade, (...)

    Claude Louis-Combet

  • Les livres, on ne le hurle pas assez ou à tort, renferment d’ahurissantes boîtes de Pandore. Impossible de trouver meilleure drogue, meilleur ferment de connaissances, meilleur démultiplicateur d’émotions, d’expériences, d’existence(s) que ces contenus libérés, mélange de fictions et de réel qui vibrionnent dans nos têtes, explosent, font évoluer les perceptions, les représentations, les conventions… Il en est ainsi d’Un hiver à Wuhan, difficilement dissociable de Chroniques d’une station-service (Verticales, 2019), deux volets d’un diptyque écrits par un Jedi armé d’un sabre à « haïkus caustiques ». Né (...)

    Alexandre Labruffe

  • Sur son visage et dans sa voix, Sébastien Lapaque a gardé quelque chose de l’enfance. Son débit de parole très rapide lance les mots à la poursuite d’une pensée en perpétuel mouvement, en perpétuelle transformation (à l’image de ces cumulonimbus filmés en accéléré). Cette enfance que l’homme porte en lui est celle d’une soif de découverte, d’apprentissage, de connaissance. On imagine les encyclopédistes des Lumières déployer cette même énergie sur l’observation et la compréhension de toute chose. Un appétit sans frontières : c’est la littérature qu’il ne cesse d’explorer pour le compte du Figaro littéraire ou (...)

    Sébastien Lapaque

  • Lire Segalen, c’est courir l’espace, remonter le temps, affronter la réalité sensible, « celle que nous touchons, palpons et dévorons de toutes les dents et de toutes les papilles de nos sens ». C’est s’aventurer dans l’immense continent du Divers, ausculter le corps du monde et découvrir la littérature comme forme de vie. La sienne, de vie, n’aura été qu’une alternance de départs et de retours. Né en janvier 1878, à Brest, il eut une jeunesse marquée par le poids des conventions religieuses et morales. Reçu à l’École de Santé navale, il s’installe à Bordeaux pour des études qui furent aussi celles d’une (...)

    Victor Segalen

  • Pour cause de centenaire, il y aura un jour peut-être une plaque de bronze apposée à la façade de l’hôtel Lenox rue Delambre à Paris. On y lira « Gabrielle Wittkop (1920-2002), écrivain, descendait dans cet hôtel. » En vérité, la romancière, essayiste et nouvelliste consentait à poser ses valises à l’hôtel d’Angleterre, rue Jacob, célèbre pour avoir hébergé le jeune Hemingway, lorsque le Lenox se refaisait une beauté. 2020 est aussi le jubilé de l’Allemand Paul Celan (1920-1970) – dont on a négligé de marquer le double centenaire de la naissance et cinquantenaire du décès – et de la Brésilienne Clarice Lispector (...)

    Gabrielle Wittkop

Notre sélection

Domaine français Richard Millet

Journal : Tome 1, 1971-1994 Editions Léo Scheer
2018
Jalonnant sa trajectoire d’écrivain qui a longtemps eu du mal à se dire, le journal de Richard Millet nous plonge dans la vie d’un homme qui a tout sacrifié à la littérature. À quoi peut ressembler la vie d’un individu qui a décidé de devenir écrivain, de tout demander à la littérature : l’armature et la justice, la gloire et, éventuellement, le salut. Pour en avoir une idée, il suffit de lire le journal de Richard Millet, dont les deux premiers tomes, couvrant les périodes allant de 1971 à 1994 puis de 1995 à 1999, viennent de paraître. « J’ai voulu être écrivain...
Richard Blin
juin 2019
Le Matricule des Anges n°204

Domaine étranger Laird Hunt

La Route de nuit Editions Actes Sud
2019
Le roman halluciné de Laird Hunt nous plonge dans la moiteur estivale de l’Indiana en 1930, alors qu’on s’apprête à lyncher trois jeunes Noirs. Un livre monumental et incandescent. Le 7 août 1930 à Marion dans l’Indiana, trois prisonniers noirs sont sortis de prison par la force, violentés par une foule de Blancs extatique venue les lyncher. Deux seront pendus à un arbre au pied duquel les femmes en robe d’été, les hommes en chemise et cravates vont faire la fête toute la nuit. C’est à partir de cet événement, cette ombre portée à l’histoire des États-Unis, que Laird...
Thierry Guichard
mai 2019
Le Matricule des Anges n°203

Poésie Arno Calleja

Un titre simple Editions Vanloo
2019
Dans une langue brute en équilibre délicat, la poésie d’Arno Calleja offre un curieux traité des sensations et redonne au lyrisme sa matérialité. Cacher, si l’on peut dire, un recueil de poésie derrière un titre aussi simple qu’Un titre simple ne saurait être une opération aussi simple qu’elle en a – justement – l’air. Ce titre en forme de pied de nez ou de pas de côté, comme s’il occupait l’espace d’un titre en devenir constant plutôt que titre à venir (puisque déjà présent dans son absence suggestive), semble vouloir nous dire...
Guillaume Contré
septembre 2019
Le Matricule des Anges n°206

Théâtre Sylvie Chalaye

Race et théâtre : Un impensé politique Editions Actes Sud / Papiers
2020
Pourquoi les comédiennes et comédiens non blancs trouvent-ils toujours aussi peu de place sur les scènes françaises ? Depuis quelques années les polémiques se multiplient autour de la notion d’appropriation culturelle. C’est-à-dire sur l’utilisation d’éléments appartenant en propre à une culture par des gens extérieurs à cette culture. Ce qui est une manière de les déposséder de leur histoire et de maintenir encore et toujours ce lien colonial que l’on croyait aboli. Il y a eu le spectacle empêché à la...
Patrick Gay Bellile
février 2020
Le Matricule des Anges n°210

Auteurs chroniqués

Index alphabétique des auteurs

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

D