La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Corpus Auteurs

Gros plan

  • On est loin du village de Montblanc (Hérault) où se déroulait La Mer c’est pas grand-chose (P.O.L, 2016), loin aussi des manchots empereurs de La Fonte des glaces (P.O.L, 2017). L’Arbre d’obéissance qui paraît cette année, se situe pour l’essentiel dans un désert écrasé de chaleur, abandonné de Dieu si Dieu a jamais existé. Quelques villages de misérables éleveurs sont disséminés à ses abords, quelques ruines témoignent de l’aridité des lieux que ponctue un monastère où « accueillir » ne se décline à aucun temps. C’est là que veut se rendre l’adolescent Théodoret, au grand dam de son père qui le bat pour lui (...)

    Joël Baqué

  • Comment nommer un éblouissement collectif reproduit trois mois par an, qui cesse à l’âge adulte et dont la mémoire affecte durablement le restant d’une vie ? Un mirage, une épiphanie, un satori… ? Sur une île grecque minuscule, des familles d’archéologues se retrouvent l’été à investiguer le sol d’un ancien palais. Les pères, érudits, passionnés brillent par leurs comportements fantasques et outranciers. Les mères s’ébrouent en dansant le soir dans les tavernes. Pour les enfants, le monde commence et finit ici, dans une totale liberté. Il palpite « vivant, chaud » dans leurs mains, sous leurs pieds. « Ses (...)

    Christine Avel

  • Ce sont d’abord des chants d’oiseaux qu’on entend, au loin. Puis les cordes graves d’un violon qui étirent l’espace sonore. Quelques secondes plus tard, la voix, reconnaissable entre toutes, récite : « Non de Vénus les ardentes étincelles/ Et moins les traits desquels Cupido tire,/ Mais bien les morts qu’en moi tu renouvelles/ je t’ai voulu en cette œuvre décrire. » C’est Délie le grand œuvre de Maurice Scève publié en 1544 dont l’écrivain et musicien Emmanuel Tugny vient d’extraire, pour les mettre en musique, seize poèmes, des 449 dizains du recueil (Délie objet de plus haute vertu, Emmanuel Tugny, Boom (...)

    Christian Prigent

  • Bien connue des Services de bibliographie, la romancière Anne Serre a surpris souventes fois ses lectrices et lecteurs. À l’occasion de la parution de Petite table, sois mise ! (Verdier, 2012), par exemple, un très beau livre libre, parfois qualifié de fantaisie érotique. Cette année, elle récidive en produisant, toujours avec la même fraîche et désinvolte liberté, un objet littéraire « décalibré », si l’on peut dire, pour concasser les conventions. Et, apparemment, Anne Serre a de plus en plus de mal à respecter tout ce qui serait conventionnel. Sa Grande tiqueté, déambulation gyrovague de trois vagabonds (...)

    Anne Serre

  • Quand, en 2009, paraît Les Veilleurs, on se dit que ce roman-là a été écrit par un vieux briscard de la littérature qui a gardé assez de fraîcheur dans son sang pour marier ensemble une maîtrise impressionnante de la construction romanesque, un imaginaire débridé et une liberté dans le traitement de l’écriture. Un portrait qui colle assez mal avec la photo du très jeune homme qui accompagne la sortie du livre : Vincent Message, qui sourit légèrement, arbore un visage qu’habite encore l’adolescence. L’homme, apprend-on, est né vingt-six ans plus tôt, en 1983 à Paris où il enseigne la littérature à (...)

    Vincent Message

Notre sélection

Domaine français Dov Lynch

Hauts-fonds Editions Seuil
2018
Après le superbe Mer noire, le deuxième roman de Dov Lynch tente un impossible voyage dans le temps, sur fond de guerre froide. Puissant. Avril 1945. Les chars russes sont aux portes de Vienne. La ville, éventrée par les bombardements, ne tiendra pas longtemps. La débâcle est totale : ceux qui en ont la force et les moyens s’enfuient à l’Ouest pour échapper aux soldats de l’Armée rouge, qu’une atroce réputation précède – bouchers et violeurs à la chaîne. C’est là que commence l’histoire de Klem. Klem, ou « Klemens Steiner,...
Valérie Nigdélian
mars 2018
Le Matricule des Anges n°191

Domaine étranger João Gilberto Noll

La Brave bête du coin Editions Do
2018
Découvrons l’univers inquiétant et délicat du brésilien João Gilberto Noll, qui fait de l’identité et ses incertitudes un puissant moteur narratif. Les voies de l’édition ont beau être impénétrables, elles nous laissent parfois perplexe. Ainsi, on serait en droit de s’interroger sur le temps qu’il aura fallu attendre pour que soit enfin traduit en français João Gilberto Noll (1946-2017), un des plus remarquables écrivains brésiliens des quarante dernières années, jouissant dans son pays natal d’une reconnaissance plus que méritée. Sans...
Guillaume Contré
avril 2018
Le Matricule des Anges n°192

Poésie William Cliff

Au Nord de Mogador Editions Dilettante
2018
Dans une langue qui a la transparence nue d’un La Fontaine et les accents parfois de Villon, William Cliff donne réalité à sa façon d’habiter son être-là. On sait le lyrisme rauque, le mélange de sordide et de somptueux, le parler vrai et la manière de regarder le monde proche ou lointain, qui caractérisent la poésie de William Cliff, né en 1940, à Gembloux, l’un des poètes les plus singuliers de l’actuel champ poétique belge. Deux nouveaux livres, Au nord de Mogador (Le Dilettante) et Matières fermées (La Table ronde) viennent confirmer cette...
Richard Blin
mai 2018
Le Matricule des Anges n°193

Théâtre Pauline Bureau

Mon cœur Editions Actes Sud-Papiers
2018
Face au scandale du Mediator, Pauline Bureau met en scène le récit documenté et sensible d’un combat mené pendant de longues années. Cela fait longtemps qu’Irène Frachon a entamé son parcours de lanceur d’alerte et que l’affaire du Mediator est devenue emblématique des différents scandales mettant en cause de grandes firmes industrielles. C’était en 2009. Nous découvrions ce médecin pneumologue du CHU de Brest, son énergie et sa volonté d’attaquer les laboratoires Servier et de faire reconnaître leurs responsabilités....
Patrick Gay Bellile
mars 2018
Le Matricule des Anges n°191

Auteurs chroniqués

Index alphabétique des auteurs

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

V