La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
ZA Loup à Loup 83570 Cotignac
tel ‭04 94 80 99 64‬
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Corpus Auteurs

Gros plan

  • Écrire en catalan, c’est comme écrire en français pour Proust, pour vous ou pour les lecteurs de ce magazine » semble s’agacer ce jeune quadra. Natif de Saidi, petit village près du désert de Monegros, à la frontière entre Catalogne et Aragon, Francesc Serés vit aujourd’hui dans la Garrotxa, une région volcanique au-dessus de Figueras. Après des études aux Beaux-arts, il étudie l’anthropologie et devient professeur de catalan. À son actif, trois romans, des recueils de nouvelles et des pièces de théâtre, tous publiés chez Quaderns Crema. Les dix-sept nouvelles de La Force de gravité (prix national de (...)

    Francesc Serés

  • Jack-Alain Léger porte une mélancolie dissimulée sous des lunettes de soleil noires. Par téléphone, il a annoncé aussitôt la couleur : une dépression qui ne le quitte plus depuis trois ans, la grippe, depuis dix jours. Dans un café du XIIIe arrondissement parisien, il a accepté malgré tout l’entretien de bonne grâce, et fait remarquer dans un sourire, que c’est le premier que Le Matricule lui demande, en vingt ans d’existence. Dont acte. Au cours de la rencontre, on aura le temps de le questionner sur son œuvre atypique et abondante, entre succès fulgurants et déboires éditoriaux. Visiblement affecté (...)

    Jack-Alain Léger

  • L’œuvre et la pensée d’Annie Le Brun se déploient aux confins de nos troubles et de nos questionnements ; depuis longtemps elle donne des livres d’essais qui interrogent les angoisses et les zones les plus obscures de notre être. Annie Le Brun a participé aux activités du groupe surréaliste dans les années 60 et a réalisé l’édition des œuvres complètes du Marquis de Sade à qui elle a consacré par ailleurs un livre de référence. Farouchement opposée à tout système idéologique, son travail regarde du côté des créateurs les plus insoumis : elle a, entre autres, consacré des textes à Roussel et Jarry, attaqué les (...)

    Annie Le Brun

  • Annie Saumont ressemble aux phrases de ses nouvelles. Celles-ci, le plus souvent, sont émaciées, jetées sur la page comme un coup de griffe, un trait. Elles jouent d’une densité qui vise l’efficacité pour faire pénétrer le lecteur, immédiatement, dans la conscience d’un personnage, une atmosphère, une voix. Mais, à la différence de ses phrases qui se font volontiers dures, voire agressives, la nouvelliste accueille son visiteur avec une gentillesse et une délicatesse de grande dame. On l’a couronnée « reine de la nouvelle », ce qui la fait sourire et briller la malice dont ses yeux semblent pleins : « vous (...)

    Annie Saumont

  • Longtemps, il aurait fallu se lever de bonne heure pour entendre Oliver Rohe évoquer sa biographie. Si son premier et impeccable roman, Défaut d’origine posait d’emblée une problématique de l’origine, son auteur refusait de dévoiler où se passait la guerre civile dont il était question dans le livre. La création d’un ministère de l’identité nationale a dû lui apparaître comme une absurdité ubuesque et terrifiante. Cette réticence à parler de sa vie n’est pas affaire de coquetterie. L’homme a de bonnes raisons et, en ce jour d’ouverture du Salon du livre de Paris, on avance timidement nos questions, (...)

    Oliver Rohe

Notre sélection

Domaine français Pierre Ducrozet

Variations de Paul Editions Actes Sud
2022
Le nouveau roman de Pierre Ducrozet déploie un siècle de musiques où la tectonique du monde épouse les battements du cœur de son héros. En un chant sensible et monumental. Pierre Ducrozet ne manque pas d’ambition. Ses romans n’ont pas de frontières, le monde est son terrain de jeu et la quête d’un absolu constitue le ressort qui pousse ses personnages à toujours se dépasser jusqu’à atteindre une forme d’héroïsme. Pierre Ducrozet ne manque pas non plus de confiance : celle qu’il place dans la langue d’abord dont il use comme si elle était une source d’énergie...
Thierry Guichard
octobre 2022
Le Matricule des Anges n°237

Domaine étranger Claire Baglin

En salle Editions Minuit
2022
Deux récits alternés dans ce premier roman de Claire Baglin sur l’expérience du désenchantement. Le fast-food, c’est le 100 mètres de la restauration : en salle ou en cuisine, il faut que ça aille vite, très vite. Côté clients, on dévore, on engouffre, on bâfre et hop, plateau constellé de ketchup débarrassé, on s’éclipse, le ventre tout gonflé d’air. De l’autre côté du comptoir, aux postes de travail, ça carbure aussi, non-stop, à la chaîne ; surtout pas de temps morts, il faut tenir la...
Anthony Dufraisse
septembre 2022
Le Matricule des Anges n°236

Poésie Cole Swensen

Le nôtre Editions Corti
2013
Comme celui du jardinier, l’art de Cole Swensen est d’ouvrir l’espace, infiniment. Une nouvelle fois, en ouvrant un recueil de l’Américaine Cole Swensen, on change d’air. Raffinement du sujet, de l’expression, et des effets qu’elle produit ; univers rare où chaque mot, choisi au plus près de la simplicité, est un objet précieux, adéquat et congruant, objet parfait semble-t-il, posé là d’un geste de précision propre à l’horloger. À telle enseigne que l’on se surprend à...
Marta Krol
juin 2013
Le Matricule des Anges n°144

Théâtre Emmelyne Octavie

A contre-courant, nos larmes ! Editions Lansman
2023
Quand la mort semble être la seule solution offerte à une jeunesse abandonnée. En Guyane française, sur les bords du fleuve Maroni au cœur de l’Amazonie, vit une population amérindienne, les Wayanas. Amérindienne, et française, donc. Et chez les Wayanas, les jeunes se suicident. Vingt fois plus que dans l’Hexagone. Par pendaison, principalement. Emmelyne Octavie, une jeune auteure-comédienne, née à Cayenne, a voulu rendre hommage à ces morts sous la forme d’une pièce de...
Patrick Gay Bellile
avril 2023
Le Matricule des Anges n°242

Auteurs chroniqués

Index alphabétique des auteurs

3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

R