La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
ZA Loup à Loup 83570 Cotignac
tel ‭04 94 80 99 64‬
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Corpus Auteurs

Gros plan

  • Longtemps, il aurait fallu se lever de bonne heure pour entendre Oliver Rohe évoquer sa biographie. Si son premier et impeccable roman, Défaut d’origine posait d’emblée une problématique de l’origine, son auteur refusait de dévoiler où se passait la guerre civile dont il était question dans le livre. La création d’un ministère de l’identité nationale a dû lui apparaître comme une absurdité ubuesque et terrifiante. Cette réticence à parler de sa vie n’est pas affaire de coquetterie. L’homme a de bonnes raisons et, en ce jour d’ouverture du Salon du livre de Paris, on avance timidement nos questions, (...)

    Oliver Rohe

  • Annie Saumont ressemble aux phrases de ses nouvelles. Celles-ci, le plus souvent, sont émaciées, jetées sur la page comme un coup de griffe, un trait. Elles jouent d’une densité qui vise l’efficacité pour faire pénétrer le lecteur, immédiatement, dans la conscience d’un personnage, une atmosphère, une voix. Mais, à la différence de ses phrases qui se font volontiers dures, voire agressives, la nouvelliste accueille son visiteur avec une gentillesse et une délicatesse de grande dame. On l’a couronnée « reine de la nouvelle », ce qui la fait sourire et briller la malice dont ses yeux semblent pleins : « vous (...)

    Annie Saumont

  • L’œuvre et la pensée d’Annie Le Brun se déploient aux confins de nos troubles et de nos questionnements ; depuis longtemps elle donne des livres d’essais qui interrogent les angoisses et les zones les plus obscures de notre être. Annie Le Brun a participé aux activités du groupe surréaliste dans les années 60 et a réalisé l’édition des œuvres complètes du Marquis de Sade à qui elle a consacré par ailleurs un livre de référence. Farouchement opposée à tout système idéologique, son travail regarde du côté des créateurs les plus insoumis : elle a, entre autres, consacré des textes à Roussel et Jarry, attaqué les (...)

    Annie Le Brun

  • Écrire en catalan, c’est comme écrire en français pour Proust, pour vous ou pour les lecteurs de ce magazine » semble s’agacer ce jeune quadra. Natif de Saidi, petit village près du désert de Monegros, à la frontière entre Catalogne et Aragon, Francesc Serés vit aujourd’hui dans la Garrotxa, une région volcanique au-dessus de Figueras. Après des études aux Beaux-arts, il étudie l’anthropologie et devient professeur de catalan. À son actif, trois romans, des recueils de nouvelles et des pièces de théâtre, tous publiés chez Quaderns Crema. Les dix-sept nouvelles de La Force de gravité (prix national de (...)

    Francesc Serés

  • Jack-Alain Léger porte une mélancolie dissimulée sous des lunettes de soleil noires. Par téléphone, il a annoncé aussitôt la couleur : une dépression qui ne le quitte plus depuis trois ans, la grippe, depuis dix jours. Dans un café du XIIIe arrondissement parisien, il a accepté malgré tout l’entretien de bonne grâce, et fait remarquer dans un sourire, que c’est le premier que Le Matricule lui demande, en vingt ans d’existence. Dont acte. Au cours de la rencontre, on aura le temps de le questionner sur son œuvre atypique et abondante, entre succès fulgurants et déboires éditoriaux. Visiblement affecté (...)

    Jack-Alain Léger

Notre sélection

Domaine français Luc Blanvillain

Pas de souci Editions Quidam éditeur
2022
Deux romans de Luc Blanvillain pour une double allégorie du pouvoir et des limites du langage. « Je suis audiodescriptive », confie Chloé à sa « thérapeute sympa » dans Pas de souci. L’« audiodescription », qui permet aux non-voyants de comprendre un film en suivant à l’oreille son synopsis détaillé, c’est le métier de Chloé dans l’industrie du cinéma. Mais aussi sa pathologie. Une déformation professionnelle ? Ou peut-être l’inverse : elle avait des prédispositions pour le job. Et par...
Jérôme Delclos
octobre 2022
Le Matricule des Anges n°237

Domaine étranger Goliarda Sapienza

Le Fil de midi Editions Tripode
2022
avec ce récit enchevêtré d’une analyse douloureuse, Goliarda Sapienza nous offre, une fois encore, un manuel de survie. Nous avions partagé avec Goliarda Sapienza l’apprentissage que fut pour elle l’expérience de la prison (L’Université de Rebibbia), nous l’avions suivie dans ses premiers pas en liberté, dans la Rome des années de plomb (Les Certitudes du doute), nous la retrouvons, cette fois encore, grâce à la fidélité des éditions Le Tripode. Mais la chronologie est bouleversée – comme l’est la narratrice...
Thierry Cecille
novembre 2022
Le Matricule des Anges n°238

Poésie Jack Spicer

Trois leçons de poétique Editions Théâtre Typographique
2013
Les Trois leçons de poétique de Jack Spicer sont de formidables divagations, allusives et accordées à sa façon d’aller toujours vers sa propre ignorance. C’est mon vocabulaire qui m’a fait ça  » (My Vocabulary Did This to Me) sont les derniers mots qu’aurait prononcés Jack Spicer (né en 1925 à Los Angeles) avant sa mort en 1965 : il ne parle pas seulement de la puissance des mots, mais de tout le réseau qui constitue les champs lexicaux d’un poète et de leur force à pouvoir, à tel moment, l’éventrer… Cette phrase, si simple en apparence,...
Emmanuel Laugier
avril 2013
Le Matricule des Anges n°142

Théâtre Patrick Kermann

De quelques choses vues la nuit Editions Espaces 34
2012
Espaces 34 entreprend la salutaire réédition de l’oeuvre théâtrale de Patrick Kermann, peuplée de vivants bien gisants. On lit quelque part que son auteur aurait décrit De quelques choses vues la nuit comme une « déambulation dans un no man’s land entre ciel et enfer ». Tout semble dit : la guerre encore fraîche, l’errance, un rapport si ambigu à la transcendance et à la foi, et cet espace que ne définit qu’un mince intervalle, une double frontière. De fait, il s’agit là d’une suite de scènes qui toutes...
Etienne Leterrier-Grimal
juin 2012
Le Matricule des Anges n°134

Auteurs chroniqués

Index alphabétique des auteurs

3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

C