La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Corpus Auteurs

Gros plan

  • Salué dès parution par la critique, le nouveau roman de Jérôme Ferrari éclaire rétroactivement toute son œuvre. Parce qu’il prolonge une phrase élastique inaugurée avec Un dieu un animal (2009) et qu’il retrouve le bar et le village au centre de Balco Atlantico (2008). Mais surtout parce qu’il pousse, au cœur des ténèbres, une réflexion habitée depuis l’origine de l’écriture et dont on avait salué ici la force et la radicalité présentes dans Où j’ai laissé mon âme (2010, chez Actes Sud comme les deux autres cités). Jérôme Ferrari, et son nouvel opus le prouve, construit donc une œuvre d’importance (débutée (...)

    Jérôme Ferrari

  • Charles Juliet occupe une place à part dans le champ littéraire français. C’est ce que l’on se dit une fois encore en refermant le septième volume de son Journal, Apaisement. Lui vous répondra qu’il n’en a pas réellement, que ce n’est pas son affaire. On se souvient d’une réflexion lue dans Charles Juliet en son parcours, un livre d’entretiens avec Rodolphe Barry : « D’une certaine manière, je me suis toujours situé hors de la littérature. » On sait quel sens cette affirmation peut revêtir quand elle est ainsi énoncée par un homme tout entier voué à ce qu’il revendique comme une quête spirituelle. On (...)

    Charles Juliet

  • Donner une image de la façon dont l’œuvre de Jean-Christophe Bailly se construit, patiemment, n’est pas une tâche aisée. On aurait envie plutôt d’avoir un kaléidoscope en main et d’y montrer comment les facettes d’un même centre se diffractent, tant ses pratiques recoupent des régimes d’écriture différents, ne serait-ce que par les trois genres qu’il nomme lui-même : les essais, les récits (qui n’ont rien des récits tels que la littérature les pratique en général), ainsi que la poésie. À quoi il faut ajouter les écrits sur l’art, sur les peintres, les photographes, les architectures, l’urbanisme, etc., son (...)

    Jean-Christophe Bailly

  • Parmi les œuvres qui suscitent une ferveur secrète, voire une fascination, celle de Louis-René des Forêts, par la façon dont elle touche aux fondements mêmes de l’acte d’écrire, et par la manière dont elle met en doute l’interprétation que constitue toute lecture, a exercé, et continue d’exercer, une influence majeure sur la littérature de notre temps. Maurice Blanchot, Yves Bonnefoy, Pierre Klossowski, Edmond Jabès, Pascal Quignard, Gérard Macé, Pierre Michon, Richard Millet, tous ont souligné le déploiement d’une prose spéculative sans rivale dans la littérature du siècle passé. Fruit d’un rapport sans (...)

    Louis-René Des Forets

  • Un nouveau livre d’António Lobo Antunes est toujours une promesse de fulgurances serties au cœur d’une mélodie mélancolique, faite de ressassements et portée par des voix qui viennent de loin, qui ont connu la camarde et l’ont accueillie en même temps que le murmure des lauriers, le souvenir le plus enfoui de l’enfance, des bribes de conversation. C’est aussi, pour qui a la chance de pouvoir le rencontrer, le rendez-vous parisien dans le quartier de son éditeur Christian Bourgois. On se souvient qu’en 2009, l’homme était volontiers rieur, laissant à ses seuls yeux bleus l’expression d’une (...)

    Antonio Lobo Antunes

Notre sélection

Domaine français Jean-Paul Goux

Sourdes contrées Editions Champ Vallon
2019
À partir de lieux qui enferment de l’espace, des souvenirs et des émotions, Jean-Paul Goux donne à entendre ce que seule la littérature peut atteindre. Comptant au nombre des rares auteurs qui donnent encore un sens au mot littérature, Jean-Paul Goux continue de creuser son sillon singulier. Fidèle au ton et au registre d’une phrase dont la forme et la consistance sont une façon d’habiter le temps et de rendre sensible jusqu’à l’impalpable, il nous gratifie aujourd’hui d’un livre né de l’inquiétante traversée des « sourdes contrées » que...
Richard Blin
février 2019
Le Matricule des Anges n°200

Domaine étranger Robert Menasse

La Capitale Editions Verdier
2019
Guidés par l’expert Robert Menasse, allons explorer, à Bruxelles, les arcanes de la Commission européenne – entre faux roman d’espionnage et vrai conte philosophique. Dans L’Homme sans qualités, Robert Musil racontait comment, à Vienne, en 1913, un groupe d’aristocrates et de responsables politiques, d’artistes et d’intellectuels – d’aucuns diraient aujourd’hui les élites – s’efforçait, péniblement, de mettre sur pied la nécessaire commémoration de « L’année autrichienne ». Ils se donnaient le titre pompeux et mystérieux à la fois d’« Action parallèle » et...
Thierry Cecille
janvier 2019
Le Matricule des Anges n°199

Poésie Marie de Quatrebarbes

Voguer Editions POL
2019
D’un film des années 90 sur le voguing aux destins tragiques de quelques icônes littéraires, ce long poème est une stèle et un rempart contre l’oubli. Si tu marches d’un pas décidé, et que tes bras tracent des lignes et les brisent aussitôt (…) alors tes seins, ton cul, ta barbe, tes bras qui séquencent l’air à la recherche d’un angle où s’appuyer, et tes hanches, tout cela sera fort avec toi, et ta légende naîtra à l’endroit où tu danses ». Bien qu’on croirait entendre le ton déclamatoire d’un Genet fou d’amour pour son jeune amant...
Christine Plantec
juin 2019
Le Matricule des Anges n°204

Théâtre Bernard Souviraa

Ce tango poignardé Editions Quartett
2018
La petite vie tranquille de deux retraités, imaginée par Bernard Souviraa, cache des désirs secrets et des rêves inavoués. Au début de l’histoire, ils sont deux : Paul et Rose. Ils forment un couple de retraités ordinaires dans une petite ville de province. L’usine est le seul pôle d’activité de la commune. Une commune laide, si laide. Paul a travaillé toute sa vie, à l’usine, « ce bloc sale au milieu de rien ». La fin de l’histoire pour eux approche, et le bilan est amer : ils ont travaillé, milité, discuté,...
Patrick Gay Bellile
mars 2019
Le Matricule des Anges n°201

Auteurs chroniqués

Index alphabétique des auteurs

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

P