La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Corpus Auteurs

Gros plan

  • Bien connue des Services de bibliographie, la romancière Anne Serre a surpris souventes fois ses lectrices et lecteurs. À l’occasion de la parution de Petite table, sois mise ! (Verdier, 2012), par exemple, un très beau livre libre, parfois qualifié de fantaisie érotique. Cette année, elle récidive en produisant, toujours avec la même fraîche et désinvolte liberté, un objet littéraire « décalibré », si l’on peut dire, pour concasser les conventions. Et, apparemment, Anne Serre a de plus en plus de mal à respecter tout ce qui serait conventionnel. Sa Grande tiqueté, déambulation gyrovague de trois vagabonds (...)

    Anne Serre

  • Quand, en 2009, paraît Les Veilleurs, on se dit que ce roman-là a été écrit par un vieux briscard de la littérature qui a gardé assez de fraîcheur dans son sang pour marier ensemble une maîtrise impressionnante de la construction romanesque, un imaginaire débridé et une liberté dans le traitement de l’écriture. Un portrait qui colle assez mal avec la photo du très jeune homme qui accompagne la sortie du livre : Vincent Message, qui sourit légèrement, arbore un visage qu’habite encore l’adolescence. L’homme, apprend-on, est né vingt-six ans plus tôt, en 1983 à Paris où il enseigne la littérature à (...)

    Vincent Message

  • Ce sont d’abord des chants d’oiseaux qu’on entend, au loin. Puis les cordes graves d’un violon qui étirent l’espace sonore. Quelques secondes plus tard, la voix, reconnaissable entre toutes, récite : « Non de Vénus les ardentes étincelles/ Et moins les traits desquels Cupido tire,/ Mais bien les morts qu’en moi tu renouvelles/ je t’ai voulu en cette œuvre décrire. » C’est Délie le grand œuvre de Maurice Scève publié en 1544 dont l’écrivain et musicien Emmanuel Tugny vient d’extraire, pour les mettre en musique, seize poèmes, des 449 dizains du recueil (Délie objet de plus haute vertu, Emmanuel Tugny, Boom (...)

    Christian Prigent

  • On est loin du village de Montblanc (Hérault) où se déroulait La Mer c’est pas grand-chose (P.O.L, 2016), loin aussi des manchots empereurs de La Fonte des glaces (P.O.L, 2017). L’Arbre d’obéissance qui paraît cette année, se situe pour l’essentiel dans un désert écrasé de chaleur, abandonné de Dieu si Dieu a jamais existé. Quelques villages de misérables éleveurs sont disséminés à ses abords, quelques ruines témoignent de l’aridité des lieux que ponctue un monastère où « accueillir » ne se décline à aucun temps. C’est là que veut se rendre l’adolescent Théodoret, au grand dam de son père qui le bat pour lui (...)

    Joël Baqué

  • Comment nommer un éblouissement collectif reproduit trois mois par an, qui cesse à l’âge adulte et dont la mémoire affecte durablement le restant d’une vie ? Un mirage, une épiphanie, un satori… ? Sur une île grecque minuscule, des familles d’archéologues se retrouvent l’été à investiguer le sol d’un ancien palais. Les pères, érudits, passionnés brillent par leurs comportements fantasques et outranciers. Les mères s’ébrouent en dansant le soir dans les tavernes. Pour les enfants, le monde commence et finit ici, dans une totale liberté. Il palpite « vivant, chaud » dans leurs mains, sous leurs pieds. « Ses (...)

    Christine Avel

Notre sélection

Domaine français Nicolas Cavaillès

Le Mort sur l’âne Editions Sonneur
2018
Dans un texte qui fait de la digression son armature, Nicolas Cavaillès tisse un portrait sensible de l’île Maurice en suivant les pas lents d’un curieux âne… Comment parler d’un territoire qui peut s’avérer aussi précis que fantasmé, comment approcher sa diversité, son histoire, les tensions et les conflits que son existence suppose, comment évoquer sa beauté comme sa misère sans tomber dans les généralités toujours trop vagues, dans les grands discours factices et les métaphores creuses ? Comment parler, pour tout dire, d’une réalité quand la...
Guillaume Contré
février 2018
Le Matricule des Anges n°190

Domaine étranger Luigi Di Ruscio

Christs pulvérisés Editions Anacharsis
2017
Le poète métallo Luigi Di Ruscio revient sans nostalgie sur ses années d’enfance et de formation, et réinvente impétueusement l’Italie d’après-guerre. Après La Neige noire d’Oslo (2014) et Palmiro (2015), il manquait encore un volet au « roman mémoriel » de Luigi Di Ruscio, « dernier néoréaliste » et témoin échevelé de la seconde moitié du siècle dernier : les éditions Anacharsis achèvent la publication de ce triptyque fiévreux avec ces Christs pulvérisés – en réalité le deuxième roman de l’écrivain, qu’il écrivit comme les deux autres...
Valérie Nigdélian
février 2018
Le Matricule des Anges n°190

Poésie Sandro Penna

Croix et délice Editions Ypsilon éditeur
2018
Un choix de livres aux vers étincelants de Sandro Penna, à la simplicité désarmante, paraît dans les traductions qu’en fit Bernard Simeone. Sandro Penna, poète originaire d’Ombrie (Pérouse 1906 - Rome 1977), bien que né dans une famille de la petite bourgeoisie, vécut comme un prolétaire des bas-quartiers. Toujours pauvre, et plus encore à la fin de sa vie, vendeur au marché noir de savonnettes (se souvient Natalia Ginzburg), vivant dans une petite chambre de vieux célibataire au désordre de livres, d’œuvres d’art et de journaux....
Emmanuel Laugier
juin 2018
Le Matricule des Anges n°194

Théâtre Hanokh Levin

Théâtre choisi : Tome 7, Tragédies sanglantes Editions Théâtrales
2018
Le rire énorme du dramaturge israélien Hanokh Levin secoue encore le monde. Les éditions Théâtrales poursuivent la publication des œuvres complètes d’Hanokh Levin, le trublion de la scène théâtrale israélienne, mort en 1999 après avoir passé une grande partie de sa vie à dénoncer les travers et la petitesse de la société israélienne. Artiste engagé contre la guerre, contre l’occupation des territoires palestiniens, et pour une liberté totale d’expression, son œuvre,...
Patrick Gay Bellile
juillet 2018
Le Matricule des Anges n°195

Auteurs chroniqués

Index alphabétique des auteurs

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

G