La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
ZA Loup à Loup 83570 Cotignac
tel ‭04 94 80 99 64‬
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Corpus Auteurs

Gros plan

  • Écrire en catalan, c’est comme écrire en français pour Proust, pour vous ou pour les lecteurs de ce magazine » semble s’agacer ce jeune quadra. Natif de Saidi, petit village près du désert de Monegros, à la frontière entre Catalogne et Aragon, Francesc Serés vit aujourd’hui dans la Garrotxa, une région volcanique au-dessus de Figueras. Après des études aux Beaux-arts, il étudie l’anthropologie et devient professeur de catalan. À son actif, trois romans, des recueils de nouvelles et des pièces de théâtre, tous publiés chez Quaderns Crema. Les dix-sept nouvelles de La Force de gravité (prix national de (...)

    Francesc Serés

  • Jack-Alain Léger porte une mélancolie dissimulée sous des lunettes de soleil noires. Par téléphone, il a annoncé aussitôt la couleur : une dépression qui ne le quitte plus depuis trois ans, la grippe, depuis dix jours. Dans un café du XIIIe arrondissement parisien, il a accepté malgré tout l’entretien de bonne grâce, et fait remarquer dans un sourire, que c’est le premier que Le Matricule lui demande, en vingt ans d’existence. Dont acte. Au cours de la rencontre, on aura le temps de le questionner sur son œuvre atypique et abondante, entre succès fulgurants et déboires éditoriaux. Visiblement affecté (...)

    Jack-Alain Léger

  • Annie Saumont ressemble aux phrases de ses nouvelles. Celles-ci, le plus souvent, sont émaciées, jetées sur la page comme un coup de griffe, un trait. Elles jouent d’une densité qui vise l’efficacité pour faire pénétrer le lecteur, immédiatement, dans la conscience d’un personnage, une atmosphère, une voix. Mais, à la différence de ses phrases qui se font volontiers dures, voire agressives, la nouvelliste accueille son visiteur avec une gentillesse et une délicatesse de grande dame. On l’a couronnée « reine de la nouvelle », ce qui la fait sourire et briller la malice dont ses yeux semblent pleins : « vous (...)

    Annie Saumont

  • Longtemps, il aurait fallu se lever de bonne heure pour entendre Oliver Rohe évoquer sa biographie. Si son premier et impeccable roman, Défaut d’origine posait d’emblée une problématique de l’origine, son auteur refusait de dévoiler où se passait la guerre civile dont il était question dans le livre. La création d’un ministère de l’identité nationale a dû lui apparaître comme une absurdité ubuesque et terrifiante. Cette réticence à parler de sa vie n’est pas affaire de coquetterie. L’homme a de bonnes raisons et, en ce jour d’ouverture du Salon du livre de Paris, on avance timidement nos questions, (...)

    Oliver Rohe

  • L’œuvre et la pensée d’Annie Le Brun se déploient aux confins de nos troubles et de nos questionnements ; depuis longtemps elle donne des livres d’essais qui interrogent les angoisses et les zones les plus obscures de notre être. Annie Le Brun a participé aux activités du groupe surréaliste dans les années 60 et a réalisé l’édition des œuvres complètes du Marquis de Sade à qui elle a consacré par ailleurs un livre de référence. Farouchement opposée à tout système idéologique, son travail regarde du côté des créateurs les plus insoumis : elle a, entre autres, consacré des textes à Roussel et Jarry, attaqué les (...)

    Annie Le Brun

Notre sélection

Domaine français Lambert Schlechter

Le Murmure Du Monde. 40 Ans d’écriture Editions Phi
Lambert Schlechter se dit fragmentiste et ne peut s’empêcher de mettre des mots sur les riens de la vie. En lettré jouisseur et en amoureux vulnérable. Elle ne déclare ni ne chante la voix de Lambert Schlechter, elle murmure. C’est une parole qui ne dit qu’à peine, donne voix au fond muet de la réalité, à l’être-là de ce qui est là, au bruissement des pensées ou aux murmures montant des interstices de la mémoire. Épousant l’inépuisabilité de l’immanence, elle lie amoureusement petites perceptions et réflexions métaphysiques, petites pulsions...
Richard Blin
septembre 2022
Le Matricule des Anges n°236

Domaine étranger Simon Worrall

Le Faussaire de Salt Lake City. Meurtres et manigances chez les Mormons Editions Marchialy
2022
Le journaliste Simon Worrall retrace dans un récit trépidant l’itinéraire d’un faussaire, mormon apostat, expert en chimie et point mauvais poète. Ça n’est pas pour sa poésie que Mark William Hofmann restera dans les annales. Il a pourtant écrit un assez bon poème d’Emily Dickinson. Cette dernière, disparue depuis 1886, n’en a évidemment rien su, mais tous les experts de son œuvre. Jusqu’à ce bibliothécaire de la ville de la poète, Amherst dans le Massachussetts, dindon de l’escroquerie relayée volontairement par Sotheby’s, maison sans...
Éric Dussert
octobre 2022
Le Matricule des Anges n°237

Poésie Cole Swensen

Le nôtre Editions Corti
2013
Comme celui du jardinier, l’art de Cole Swensen est d’ouvrir l’espace, infiniment. Une nouvelle fois, en ouvrant un recueil de l’Américaine Cole Swensen, on change d’air. Raffinement du sujet, de l’expression, et des effets qu’elle produit ; univers rare où chaque mot, choisi au plus près de la simplicité, est un objet précieux, adéquat et congruant, objet parfait semble-t-il, posé là d’un geste de précision propre à l’horloger. À telle enseigne que l’on se surprend à...
Marta Krol
juin 2013
Le Matricule des Anges n°144

Théâtre Lenaïc Brulé

Ricochet Editions Lansman
2022
Lenaïc Brulé soulève un tabou et pose une question interdite : peut-on souhaiter la mort de son enfant ? Claire est au bord de la rivière. Avec Martin et leur fils Sacha. Ils forment une jolie famille, en vacances dans les Vosges. Claire a loué un petit chalet en bois. Il fait beau. Sacha construit un barrage, Claire tente de faire des ricochets sur l’eau. Avec des pierres plates d’abord. Puis « des pierres de plus en plus lourdes / Les jette pour entendre le plus gros plouf possible / Regarde...
Patrick Gay Bellile
février 2023
Le Matricule des Anges n°240

Auteurs chroniqués

Index alphabétique des auteurs

3 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

G